témoignages patrimoine unesco
Voyage Suisse

Les témoignages les plus importants que l’humanité et la nature nous ont laissés

18.01.2022
par SMA

Seuls les meilleurs parmi les témoignages exceptionnels de l’histoire de l’humanité et de la nature peuvent porter le titre de Patrimoine mondial de l’UNESCO – 13 d’entre eux se trouvent en Suisse.

En 1972, la Conférence générale de l’UNESCO a adopté la «Convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel». Elle place la protection d’un patrimoine culturel et naturel possédant une «valeur universelle exceptionnelle» sous la garde de l’humanité tout entière. En signant la convention, chaque pays s’engage à protéger les monuments situés à l’intérieur de ses frontières et à les préserver pour les générations futures.

Le Patrimoine mondial de l’UNESCO en Suisse est une histoire de succès, de qualité, d’originalité et de diversité. Les uns sont les témoignages d’une histoire de la Terre et de l’humanité bien avant la naissance de la Suisse, les autres sont caractéristiques de notre civilisation. Ils incarnent ce que nous devons préserver et protéger aujourd’hui: notre environnement et la richesse de notre passé.

Ils représentent des valeurs importantes et font partie de l’identité et de la mentalité de la population suisse. Si chaque site est unique en soi, tous ont un point commun: la valeur universelle qu’ils partagent avec la communauté mondiale.

Depuis toujours, la désignation comme Patrimoine mondial de l’UNESCO est également indissociable du tourisme. Lorsqu’un site est nouvellement inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, il gagne en effet en notoriété. D’une part, cela permet ainsi de nouvelles sources de revenus et, d’autre part, si les acteurs locaux ne sont pas suffisamment préparés à l’afflux de visiteurs, cela peut même, dans le pire des cas, mettre en péril la «valeur universelle exceptionnelle» d’un site. En Suisse, ce scénario est heureusement encore très éloigné. Pour qu’il en soit toujours ainsi, il est important de s’engager constamment en faveur d’un tourisme de qualité et durable. C’est précisément ce que fait l’association World Heritage Experience Switzerland (WHES) depuis plus de dix ans. Dans l’interview qui suit, Nadia Lupi, présidente de WHES, nous en explique davantage.

Nadia Lupi, pour une destination, quel est l’impact de l’inscription sur la Liste du Patrimoine mondial?

De nombreux professionnels du tourisme considèrent l’inscription sur la Liste du Patrimoine mondial comme positive. La notoriété accrue amène en effet des visiteurs supplémentaires dans la région concernée. Néanmoins, elle peut être à la fois une malédiction et une bénédiction puisque de nouveaux défis apparaissent avec les nouveaux flux de visiteurs. Cela peut avoir un impact sur l’infrastructure et, s’il y a trop de visiteurs, avoir des répercussions sur la population locale. Outre les visiteurs supplémentaires, il faut éventuellement tenir compte de nouvelles lois ou de nouveaux règlements. L’inscription sur la Liste du Patrimoine mondial oblige également les parties prenantes locales à prendre soin du patrimoine. Sinon, l’ultimo ratio est la désinscription de la Liste du Patrimoine mondial. Contrairement à certaines régions du monde, en Suisse, nous ne sommes heureusement pas encore touchés par le tourisme de masse dans les biens du Patrimoine mondial.

Ces témoignages de l’Histoire de l’humanité et de la nature ne devraient-ils donc pas être activement promus comme lieux d’excursion?

Au contraire, mais la bonne manière de les promouvoir est pertinente. Au sein de l’association WHES, nous nous engageons depuis plus de dix ans pour un tourisme responsable et durable. Alors que de nombreuses campagnes touristiques classiques se concentrent uniquement sur de belles images, nous mettons depuis toujours l’accent dans notre communication sur les «valeurs universelles exceptionnelles» de chaque bien du Patrimoine mondial. Celles-ci constituent un élément clé pour la nomination d’un objet ou d’un paysage. Il est essentiel que nous ne mettions pas en péril cette valeur par nos actions. Sur la nouvelle plateforme en ligne, nous montrons aux visiteurs intéressés les activités qui sont compatibles avec les valeurs du Patrimoine mondial. Les visiteurs y trouveront également de nombreuses informations de fond passionnantes sur le Patrimoine mondial.

Les biens du Patrimoine mondial mettent-ils l’accent sur la durabilité?

Les biens du Patrimoine mondial sont de véritables moteurs d’innovation pour le développement durable. L’adoption de la Convention du Patrimoine mondial en 1972 était déjà un premier jalon vers la protection et la conservation du patrimoine culturel et naturel dans le monde entier. La Convention contribue ainsi de manière décisive à la promotion du développement durable. Une gestion inclusive des biens du Patrimoine mondial, qu’il s’agisse de sites naturels ou culturels, offre des opportunités de développement économique à long terme, en particulier pour les populations locales. En outre, les biens du Patrimoine mondial peuvent contribuer à la cohésion sociale et à la résilience des sociétés en tant que lieux de rencontre interculturels. C’est précisément dans les situations de crise, comme la pandémie de Covid-19 actuelle, qu’ils peuvent faire office de phares.

Qu’est-ce qui attend les visiteurs dans un bien du Patrimoine mondial?

Dans la communication touristique, le mot authenticité est très souvent utilisé comme une promesse pour attirer les visiteurs. Dans de nombreuses offres, il s’agit plutôt de témoignages d’une sort d’«authenticité mise en scène», spécialement conçue à des fins touristiques. Les biens du Patrimoine mondial garantissent en revanche l’authenticité historique grâce au label international, aux critères de sélection stricts et au contrôle permanent. C’est précisément ce que recherchent de nombreux visiteurs qui souhaitent mieux comprendre le contexte de ces témoins uniques du passé. Pour ce faire, nous recommandons une visite dans un centre de visite, un musée désigné ou une visite guidée.  Je vous souhaite donc beaucoup de plaisir et d’expériences passionnantes à la découverte des précieux témoignages de notre patrimoine.

Texte Nadia Lupi

Image Monte-San-Giorgio, Jacqueline-Quattropani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT