Interview par Océane Ilunga

Santa : « Je n’ai pas de souvenirs sans musique »

La chanteuse nous parle de sa carrière et nous dévoile les dessous de sa musique.

Samanta Cotta alias Santa a marqué la scène musicale française en tant que chanteuse principale du groupe électro-pop Hyphen Hyphen. Depuis 2022 cependant, c’est en tant qu’artiste solo qu’elle fait sensation.

Suite au triomphe de son titre Popcorn Salé, Santa revient sur le devant de la scène avec le single Recommence-moi sorti le 22 mars dernier qui préfigure la sortie de son premier album le 24 mai 2024. À écouter sans modération !

Portrait Santa

Santa, quels sont les trois adjectifs qui te décrivent le mieux ?

Je dirais vivante, libre et loyale.

Comment est née ta passion pour le chant et la musique en général ?

Je n’ai pas de souvenirs sans musique, la musique est le lien de tout dans ma vie.
J’ai d’ailleurs toujours écrit ma propre musique, elle est donc le lien mais aussi la distance magnifique que je mets entre mes drames et ma poésie.

Te rappelles-tu de la première chanson que tu as écrite? De quoi s’agissait-il ?

Il ne s’agissait pas encore d’une chanson mais d’un air de piano, j’étais petite et je l’imaginais parfaitement illustrer un vieux film italien. Ma première chanson en français s’appelle Popcorn Salé et raconte une parenthèse enchantée (peut être l’amour !) au milieu du chaos.

En 2022, tu commences ta carrière solo, en parallèle de ton projet avec Hyphen Hyphen pour lequel tu chantes en anglais. Pourquoi choisir de chanter en français en solo ?

Ce ne fut pas un choix mais un accueil ! Ces chansons m’ont traversée, je les ai écrites. Le choix fut ensuite de les sortir de ma chambre. Ce n’était pas simple parce qu’elles sont pudiques comme moi (rires), mais si joliment accompagnées par mes grands amis Adam et Line de Hyphen Hyphen.

L’été dernier, tu as organisé une performance spectaculaire à Bruxelles, en donnant un concert en plein-air. Prévois-tu d’autres surprises de ce genre ?

Oui, c’est du « plein-air » littéral ! J’ai donné un concert avec mon piano à queue suspendue à une grue à plus de 40 mètres du sol ! Un grand moment arrêté. J’ai encore des idées folles, d’ailleurs j’aimerais les concrétiser en Suisse, affaire à suivre…

Peux-tu nous parler de ton dernier album ou projet musical et des thèmes qui y sont abordés ?

Mon premier album sort le 24 mai prochain, je ne suis que trac et excitation.
Au-delà des thèmes, j’ai essayé de capturer avec ma sensibilité les contours, parfois les limites de mes chaos.

Comment décrirais-tu ton style musical et quelles sont tes principales influences ?

Je n’aime pas me décrire mais j’ai entendu une fois le terme néo-variété à mon égard et cela me qualifie plutôt bien. J’ai essayé humblement d’emprunter tout ce que j’aimais des « grandes heures » de la variété française, Berger, Balavoine Sanson, Goldman, en twistant de manière contemporaine les productions.

As-tu rencontré des difficultés en tant que femme musicienne ?

Dans de nombreux secteurs du divertissement, on trouve souvent des individus qui manquent de finesse. Et derrière le pouvoir se cache – trop souvent – l’abus. Aussi, je me retrouve souvent dans des positions où je dois prouver mes compétences, souvent techniques, afin de me faire entendre et cela peut être épuisant. Je pense que cela est directement lié au fait que je sois une femme mais n’oublions pas que « les petites filles sont des punks ».

Les femmes inspirantes ont le point commun d’oser, de faire, de lutter, de modeler un nouveau regard que celui du patriarcat, de se battre mais aussi de ne pas se battre, de déconstruire, de reconstruire, de faire exister leur art et ne pas s’excuser de faire tout cela ! Santa

Qu’est-ce que pour toi une femme inspirante ?

Beaucoup de femmes sont des sources d’inspiration pour moi. Elles ont le point commun d’oser, de faire, de lutter, de modeler un nouveau regard que celui du patriarcat, de se battre mais aussi de ne pas se battre, de déconstruire, de reconstruire, de faire exister leur art et ne pas s’excuser de faire tout cela !

Quels sont les thèmes ou les messages que tu essaies de transmettre à travers tes chansons ?

L’amour, sous toutes ses formes. Il me faudra plus d’une vie pour cela.

Quelle est ta chanson préférée à interpréter en live et pourquoi ?

Popcorn salé car la chanson me dépasse et devient un chœur de joie.

En tant que chanteuse, comment maintiens-tu ton énergie et ta passion pendant les tournées et les performances live ?

Le déni est utile dans certains cas.

Comment fonctionne le processus de création de tes chansons ?

J’attends, parfois longtemps, derrière mon piano et la chanson passe devant moi.

Quel est ton mantra ?

Recommence-moi.

Il y a-t-il un message que tu aimerais transmettre à tes fans ou à ceux qui découvrent ta musique pour la première fois ?

Bienvenue, enchantée, l’autre moitié de moi est dans mes chansons.

Quand viendras-tu en Suisse ?

J’adore la Suisse depuis toujours, je pense venir très prochainement, notamment pour un joli festival !

Smart
fact

À propos de Santa :

Débuts
C’est dès son plus jeune âge que Santa découvre sa passion pour la musique. Sa mère, d’origine américaine, a elle-même embrassé une carrière de chanteuse bien avant elle en faisant partie du groupe Daisy Duck qui a animé la scène musicale des années 80. Originaire de Nice, c’est lors de ses études en arts plastiques sur la Côte d’Azur qu’elle rencontre Adam et Line avec lesquels elle fonde, en 2010, le groupe Hyphen Hyphen, bientôt rejoint par Zac. Le groupe a rapidement enregistré et publié un premier EP Chewbacca I’m Your Mother suivi un an plus tard par un second EP Wild Union. Inspirés par le rock britannique, le groupe enchaîne les apparitions sur scène pour gagner en visibilité auprès du grand public.

Évolution musicale
Au fil des années, Hyphen Hyphen a évolué et affiné son style musical, explorant de nouvelles sonorités et repoussant les limites de la pop électronique. Sous la direction artistique de Santa, le groupe a développé un son distinctif qui mêle habilement des éléments de rock, de pop et d’électro, créant ainsi une expérience musicale captivante pour leur public.

En tant que chanteuse principale, Santa a joué un rôle essentiel dans l’évolution sonore de Hyphen Hyphen, apportant sa voix puissante et sa présence scénique charismatique à chaque performance. Son sens de la mode audacieux et sa personnalité vibrante ont également contribué à façonner l’esthétique visuelle distinctive du groupe.

Carrière solo
Après avoir connu le succès avec Hyphen Hyphen, Santa entreprend un nouveau chapitre de sa carrière en se lançant dans une aventure solo. Cette décision audacieuse permet à l’artiste de se réinventer et d’explorer de nouveaux territoires musicaux, ainsi que de chanter en français, démontrant ainsi sa polyvalence.

Son premier single en solo, Popcorn Salé, a été accueilli avec enthousiasme par les fans et les critiques, marquant le début d’une nouvelle ère dans la carrière de Santa. Avec ses paroles accrocheuses, la chanson a rapidement conquis les ondes radiophoniques et a propulsé Santa sur le devant de la scène en tant qu’artiste solo. Fort de ce succès, Santa a continué à travailler sur de nouvelles compositions, explorant des sonorités et des thématiques qui lui sont propres.

Ses performances captivantes et son charisme naturel lui ont permis de séduire les foules et de créer une connexion intime avec ses fans, confirmant ainsi sa place en tant qu’artiste incontournable de la scène musicale française. Santa s’implique également activement dans des causes qui lui tiennent à cœur. Après avoir sorti une chanson à forte portée sociale: Qui a le droit, elle a démontré sa volonté de faire entendre sa voix et de provoquer des discussions sur des sujets importants de société.

Son engagement envers son art et son désir de se réinventer constamment promettent un avenir brillant et plein de succès pour cette artiste talentueuse.

Prochains concerts
Santa illuminera les scènes françaises et internationales tout au long de l’année 2024. Une opportunité unique de découvrir son univers captivant. Retrouvez-la lors du festival Papillons de Nuit le 18 mai à Saint-Laurent-de-Cuves, le 12 juillet dans le Finistère lors du festival des Vieilles Charrues, ainsi que le 28 juin à Paris pour le festival Solidays.

Écoutez Santa sur Spotify

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30.03.2024
par Océane Ilunga
ARTICLE PRÉCÉDENT