Gastronomie Lifestyle

Que mangent les Suissesses et les Suisses?

01.10.2020
par Andrea Tarantini

Si la cuisine suisse est connue à l’étranger pour son chocolat et pour ses plats de fromage, elle s’avère en fait très diversifiée. Chaque canton a en effet ses plats traditionnels qui, regroupés, constituent le réel patrimoine gastronomique suisse.

Originellement paysanne, la cuisine suisse utilise surtout des ingrédients locaux et de saison. À cause du paysage montagneux du pays et de ses longs hivers, les spécialités suisses sont souvent des plats robustes et caloriques qui demandent une longue cuisson. Mais, plus précisément, que mangent les Suissesses et les Suisses? Nous vous proposons un aperçu de quelques plats qui ne manquent généralement pas sur les tables suisses.

Rôti à toutes les sauces

Au repas de Noël, à Pâques ou simplement lors d’un dimanche en famille, le rôti fait belle figure. Il s’agit d’un plat traditionnel suisse de longue date. Les recettes sont nombreuses, simples et délicieuses, tout comme les viandes utilisées. La plupart des cantons ont leur spécialité. Par exemple, alors qu’en Argovie le rôti de porc est farci avec des pruneaux, à Bâle, celui de bœuf se prépare avec des lardons et est servi avec du céleri, des carottes et un fond de vin rouge. Parmi les variantes du rôti suisse se trouve aussi une spécialité thurgovienne: le rôti de bœuf mariné au cidre, un des produits phares de la région.

Affronter la froide saison avec une soupe

Depuis des siècles, les soupes représentent les coutumes suisses. Chaude, froide, légère ou robuste, une soupe est toujours appréciée, surtout pendant la froide saison et si elle rend hommage aux ingrédients de saison. La soupe de chalet est une recette fribourgeoise que préparaient les armaillis, les bergers des alpes fribourgeoises qui montaient à l’alpage et qui, pour se nourrir, utilisaient les produits de saison dont ils disposaient. Dans les Grisons, la soupe à l’orge surprend les touristes au retour des pistes de ski. Son goût exceptionnel et délicat résulte du savant mélange d’orge, légumes et viande. Dans le canton d’Appenzell, c’est la «Käse Schoope» qui fait fureur. Cette soupe au fromage célèbre l’Appenzeller, le fromage de la région.

La viande Suisse, un gage de qualité

La viande peut se préparer de mille façons si elle est de bonne qualité. Et la viande Suisse est excellente, c’est pourquoi elle est au cœur de nombreuses recettes. C’est le cas du fameux plat bernois qui se prépare avec un grand choix de viandes et de saucisses accompagnées de pommes de terre, de choucroute et d’haricots verts secs. Si, à Saint-Galles, le Bratwurst et sa sauce à l’oignon ne peuvent pas manquer sur une table traditionnelle, à Zurich, c’est l’émincé de veau qui honore la gastronomie du canton. Quant aux vaudois et aux valaisans, ils préparent de nombreux plats à base de saucisses et de lard. Le traditionnel papet vaudois ainsi que le choléra valaisan en sont deux exemples exceptionnels.

Ces quelques exemples de plats soulignent non seulement quelques caractéristiques de la cuisine suisse mais ils mettent également en évidence des traditions communes à plusieurs cantons et la grande diversité culinaire suisse.

Texte Andrea Tarantini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT