éco-terroirisme
Gastronomie

Bienvenue en Suisse, pays d’éco-terroirisme !

31.08.2022
par SMA

L’éco-terroirisme, un nouveau terme de plus en plus à la mode. Jamais entendu parler ? Je décortique : éco comme écologie et économie, terroir et tourisme. Expérience globale, storytelling, durabilité, multi-sectoriel, ça ne vous dit rien non plus ? Pourtant il faudra vous y faire, on ne peut plus échapper à ces tendances dont le développement exponentiel offre une opportunité exceptionnelle pour notre pays.

Plongeons dans le futur et imaginons, l’espace d’un instant, la possibilité de considérer la Suisse comme une seule et unique destination ou un grand espace de jeu commun, sans distinction de frontières cantonales ou régionales. Imaginons également que tous les acteurs de l’économie et de la culture deviennent des ambassadeurs spontanés de l’un et de l’autre. Cela vous paraît utopique ? Et pourtant la révolution est en marche.

Des exemples concrets pour illustrer de tels propos ? En voici un, vécu l’année dernière : dans le cadre de festivités liées aux 40 ans d’une entreprise familiale, active dans la vente de matériel de soudage à Palézieux, la direction a invité tous ses fournisseurs et partenaires historiques à venir fêter ce jubilé en sa compagnie. La plupart d’entre eux sont suisses-allemands et allemands. Après avoir visité l’entreprise en fin d’après-midi, le fondateur a remis à chaque participant un sac de produits du terroir, tous issus de la commune d’Oron où se situe l’entreprise : du fromage de la laiterie du village, du vin communal ou encore du saucisson fabriqué au sein de la boucherie locale. Puis, tout ce petit monde a été emmené au Domaine Bovy, à Chexbres, au coeur de Lavaux, afin de déguster d’excellents crus ainsi qu’un repas composé de produits locaux, tout cela dans un paysage exceptionnel. Les résultats de cette opération sont multiples grâce à la collaboration entre plusieurs secteurs d’activité : les invités furent enchantés de ce moment et n’ont eu de cesse de répéter vouloir revenir avec leurs amis et leur famille dans la région ; le fait d’avoir découvert le paysage, le terroir et le savoir-faire extraordinaire des artisans locaux autour desquels l’entreprise familiale évolue, a renforcé leur perception qualitative des activités de cette même entreprise ; enfin, l’organisation de ce jubilé a mobilisé l’économie locale en achetant plusieurs prestations de différents artisans de la région. C’est ça la combinaison multi-sectorielle gagnante !

Encore un autre exemple ? Prenons le concept « Humour & Vins » lancé par l’excellente Nathalie Devantay (elle-même un vrai produit du cru) et celui de « Vignes et Culture » développé par Aurélie Candaux : des artistes qui se produisent au sein de domaines viticoles ou dans un restaurant un peu partout en Romandie. Le vin, la gastronomie et la culture s’allient pour se faire valoir l’un et l’autre, de profiter du réseau de chacun et proposer une idée innovante. Une belle expérience globale à tester rapidement, non ? Un autre exemple me vient à l’esprit, celui de la société Travelise qui organise des sorties « surprises ». L’idée est de visiter plusieurs entreprises, rencontrer des personnalités représentatives du tissu local et profiter d’activités diverses dans un canton ou un autre, sans savoir à l’avance chez qui vous allez faire tout cela. Vous visiterez peut-être une fédération internationale de sport, une brasserie artisanale, une entreprise horlogère, une exploitation agricole ou encore un domaine viticole. Une magnifique opportunité de découvrir le patrimoine et l’histoire d’une région en quelques heures.

Pourquoi ne pas se laisser tenter par une croisière sur le Rhône avec dégustation de bons crus et produits du terroir genevois. Vous ne saviez pas que ce genre d’offre existait en Suisse ? C’est pourtant le cas avec le produit « Wine & Boat » de Léman Dégustation. Là encore une belle alliance entre différents atouts de ce beau coin de pays!

Je pense également à l’Hôtel la Prairie à Yverdonles- Bains qui loue des vélos à ses clients pour découvrir la région et qui propose un repas avec produits et vins locaux en fin de journée. Une combinaison sport-gastronomie-culture-terroir. Ce n’est pas éco-terroiriste ça ?

On peut encore mentionner le produit « Les Titans » développé par Provins à Sion, qui est une visite guidée « sons et lumière » dans les entrailles du fameux barrage de la Grande Dixence. Patrimoine alpestre, culture et terroir, ou comment mettre en valeur le vin local avec l’histoire de nos montagnes qui nous sont si chères.

Citons encore l’offre « Choc’o’Clock» , organisée par l’office du tourisme de Bienne, qui propose une visite des musées de Swatch, Omega et Camille Bloch, avec nuitée dans un hôtel de la région. Horlogerie, tourisme et terroir : une bonne partie de l’histoire de la région se résume dans cette offre combinée !

J’en ai encore bien d’autres, mais il va falloir que je m’arrête ! Vous l’aurez compris, tous ces exemples témoignent d’une nouvelle ère, d’une évolution des mentalités et d’un terrain de jeu qui ne demande qu’à être exploité. Où que l’on se trouve, quoi que l’on fasse, chaque personne, chaque entreprise doit raconter une histoire, proposer une expérience globale à ses visiteurs. Expérience qui permettra de comprendre à quel point notre pays est riche d’un patrimoine culturel, paysager ainsi que d’un savoir faire hors du commun.

À l’image de l’événement la Semaine du Goût, des projets du Swiss Wine Tour ou celui des Grands sites du Goût, les outils et les actions se développent afin d’accélérer ce processus qui représente un atout exceptionnel pour le futur de notre économie en respectant les enjeux durables auxquels nous sommes confrontés. Dans ce monde complexe, cela me donne envie de me réjouir du futur ! Pas vous ? Alors devenez comme moi, un éco-terroiriste convaincu !

Texte Yann Stucki

Photo Claude Jaccard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT