formation continue suisse whiteboard
Formation Formation continue

Développer ses compétences tout au long de sa vie grâce à la formation continue

23.03.2022
par Léa Stocky

Au sein du marché du travail, les choix de carrière et les compétences peuvent évoluer. Aujourd’hui, il n’est plus rare de commencer une formation plusieurs années après avoir terminé ses études, en fonction de ses envies ou de ses besoins. En ce sens, la formation continue constitue un véritable tremplin professionnel.

La formation professionnelle continue est une formation que l’on suit lorsqu’on est déjà dans la vie active. Elle est en effet destinée aux salariés.es en activité, aux personnes en reconversion professionnelle ou encore aux demandeurs.ses d’emploi. L’idée au cœur du développement de telles formations est que l’apprentissage se fait tout au long de la vie et qu’il n’est pas nécessairement cantonné à la sphère professionnelle.

En effet, les personnes qui suivent une formation continue prennent de leur temps libre pour suivre les cours, qui pourront ensuite leur servir dans leur vie privée, dans leurs loisirs par exemple ou pour leur développement personnel.

Depuis le premier janvier 2017, la formation continue est encadrée en Suisse par une loi fédérale (LFCo) et fait partie juridiquement du système de formation national. Cette loi fixe les obligations de la Confédération dans l’ensemble du domaine de la formation continue.

 Développer ses compétences

La formation continue a plusieurs buts. Elle permet de développer ses compétences dans son propre métier, ce qui peut s’avérer utile si l’on souhaite changer de poste au sein de son entreprise ou postuler un poste avec davantage de responsabilités. Certains cours de perfectionnement permettent même d’en apprendre plus sur son propre métier.

En fonction de son domaine d’expertise, il est ainsi possible d’assister à des conférences ou à des groupes de réflexion qui servent à élargir ses horizons dans un secteur particulier. Si l’on travaille dans le domaine de la santé par exemple, il est toujours intéressant de se questionner sur les modes de gouvernance au sein des centres hospitaliers ou encore sur les règles de financement.

Les apprentissages des langues ou des outils informatiques permettent quant à eux de compléter ses connaissances. Selon la Fédération suisse pour la formation continue, 16 % du total des heures de cours suivies en Suisse pendant une année concerne les langues. Suivent ensuite, avec environ 10 % chacun, les domaines de la santé et de l’informatique. La formation continue et les cours de perfectionnement ouvrent ainsi une nouvelle fenêtre sur son secteur et permettent d’envisager pleinement les différentes dimensions de son métier.

À la fin des cours, un diplôme reconnu au niveau cantonal ou fédéral est délivré.

De nombreux avantages

Les avantages de la formation continue et des cours de perfectionnement sont nombreux. Il est par exemple possible de les adapter en fonction de ses propres besoins et de ses propres disponibilités. Si certains ne durent que quelques heures, d’autres cours peuvent se dérouler sur plusieurs années.

Ils sont délivrés par plusieurs institutions, des écoles publiques et privées aux organisations du monde du travail en passant par les entreprises elles-mêmes ou encore des associations ou des syndicats.

La Fédération suisse pour la formation continue indique que les prestataires privés sont les principaux acteurs du marché de la formation continue, avec environ 80 % de l’ensemble des heures de cours dispensées. Pour les organismes publics tels que les universités, le total des heures de cours est d’environ 20 %.

La formation continue représente des avantages à la fois pour l’employeur.se et pour l’employé.e. Pour le/la premier.ère, elle est le moyen de former les salariés.es à différents domaines et donc, in fine, de développer les compétences de son entreprise. L’employeur.se peut aussi chercher, via la formation continue, à développer une cohésion de groupe dans son entreprise et à favoriser l’échange entre les différents.es collaborateurs.rices.

Pour les employés.es, il s’agit surtout de pouvoir évoluer, de développer ses capacités, de se diversifier, d’être plus efficace dans son travail mais aussi plus épanoui.e. Faire partie d’un cursus de formation continue souligne également la capacité d’adaptation du/de la salarié.e.

Dans un monde du travail en perpétuel changement, il apparaît essentiel de continuer à se former sur les évolutions de son secteur.

Une offre diversifiée

Les formats des cours sont généralement très variés avec des cours délivrés sous une forme plus académique, mais aussi des conférences, des séminaires ou encore des sorties. En effet, un des autres avantages de la formation continue concerne le fait que les cours s’avèrent souvent moins scolaires que ceux dispensés par les écoles supérieures.

C’est ce que l’on appelle la formation non formelle, introduite dans la loi-cadre fédérale de 2017 et qui regroupe les offres de formation continue qui ne délivrent pas de certification reconnue par l’État. Visites de différents sites, voyages, congrès ou encore sorties culturelles, il s’agit bien souvent d’une réelle insertion sur le terrain, à la rencontre des acteurs du métier.

Pour cette raison, s’inscrire à une formation continue peut aussi être un excellent moyen de développer son réseau professionnel.

Avant de se lancer dans une formation continue ou dans des cours de perfectionnement, il est essentiel d’identifier ses besoins. Il faut ensuite veiller à choisir des cours adaptés à ce que l’on recherche car l’offre est très grande et couvre une large palette de métiers liés par exemple aux domaines de la santé, du social, de l’économie, de la nature, de l’alimentation, de l’hôtellerie ou de la construction.

Texte Léa Stocky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT