écoles suisses
Études Formation

Les écoles suisses, gage d’excellence

08.03.2022
par Léa Stocky

Quelles sont les meilleures universités au monde? Quelles écoles garantissent un enseignement de qualité, des travaux de recherche prestigieux et une employabilité considérable? 

De nombreux classements mondiaux tentent de répondre à ces questions. Les universités du monde entier y sont évaluées selon plusieurs critères grâce à des enquêtes et obtiennent ensuite un résultat qui permet de les classer. Si les premières marches des podiums sont occupées par les géants américains et britanniques, la Suisse sait s’imposer avec plusieurs écoles dans le haut des listes. Retour sur les résultats de 2021 et sur les premiers classements de 2022.

Les écoles hôtelières suisses, point fort du classement 

Le Classement mondial des universités QS (QS World University Ranking) est présenté chaque année par Quacquarelli Symonds, une société britannique spécialisée dans les études supérieures. En 2021, la Suisse atteint la première place du classement dans la catégorie «hôtellerie» grâce à l’École Hôtelière de Lausanne.

Dans cette même catégorie, les États-Unis arrivent en deuxième position avec l’Université du Nevada, suivis de la Suisse à la troisième place avec l’École Hôtelière de Glion. Au total, huit écoles hôtelières suisses figurent parmi les dix premières places du classement.

Ces résultats impressionnants témoignent de la qualité de l’enseignement suisse dans le secteur hôtelier et font  de la Confédération une place de choix dans ce domaine et à l’international. Ils illustrent la crédibilité et le sérieux de ces formations, tout en mettant en avant la capacité de la Suisse à  s’adapter au marché du travail, à ses mutations et à ses exigences.  

Dans le classement général de 2022, les premières places du classement sont occupées par des universités américaines ou britanniques : Massachusetts Institute of Technology (première), University of Oxford (deuxième) et Stanford University (troisième). L’ETH de Zurich, classée en huitième position, est la première école suisse à apparaître dans le classement.

L’EPFL arrive ensuite à la 14ème place, puis l’Université de Zurich à la 70ème place. Le classement se base sur différents critères. Parmi eux, la réputation académique, la renommée auprès des employeurs, les citations de recherche par article et le H index, un index basé sur le nombre de publications et de citations d’un chercheur.

La Suisse réussit donc à s’imposer dans le classement grâce à sa rigueur académique, à la qualité de ses travaux de recherche et à l’entrée réussie dans le monde du travail de ses étudiants.

 

Des écoles présentes dans tous les classements 

Au-delà du Classement mondial des universités QS, deux autres classements principaux tentent chaque année de répertorier les meilleures universités et écoles du monde en se basant sur plusieurs critères.

Le 15 août 2021 a été publiée l’édition 2021 du classement de Shanghai (Academic Ranking of World Universities). Créée par l’organisation Shanghai
Ranking Consultancy, cette liste répertorie les 1000 meilleures universités du monde.

Aux premières places du classement se trouvent l’Université de Harvard, de Stanford et de Cambridge. L’ETH de Zurich se place en 21ème position avec un score de 44,4 sur 100, s’affirmant comme l’un des leaders mondiaux dans les secteurs de la science et de la technologie. La seconde école suisse à figurer dans la liste est l’Université de Zurich qui se trouve à la 54ème place avec une note de 32,2.

Suivent ensuite l’Université de Genève au 60ème rang, l’Université de Bâle au 87ème et la Swiss Federal Institute of Technology de Lausanne à la 91ème place. La Suisse se distingue donc avec cinq universités dans le Top 100 mondial et légitime sa position de choix dans le paysage universitaire mondial.

Ces résultats illustrent l’excellence des écoles suisses, dans le pays mais aussi à l’international. Ils témoignent de la qualité du système éducatif helvétique et des méthodes d’enseignement.

En effet, le classement de Shanghai se base sur six critères comme le nombre de prix Nobel ou de médailles Fields parmi les diplômés, le nombre d’articles indexés dans le Science Citation Index et le Social Science Citation Index ou encore le nombre de chercheurs les plus cités dans les dix dernières années.

En septembre 2021, le journal mensuel britannique Times Higher Education, spécialisé dans le secteur des études supérieures, a publié son classement pour l’année 2022 des meilleures universités du monde. Si les trois premières universités du classement sont Oxford, le California Institute of Technology et Harvard, l’ETH de Zurich occupe la 15ème place avec un score de 88,2.

L’EPFL arrive en 40ème position, à égalité avec Paris Sciences et Lettres. Les écoles suisses s’inscrivent donc à nouveau dans des critères tels que la qualité de l’enseignement, la recherche, l’influence de la recherche et l’ouverture à l’international.

Cette excellence se remarque particulièrement dans la catégorie du classement qui regroupe les universités offrant la meilleure expérience internationale où figurent plusieurs écoles suisses. L’Université de Genève est à la dixième place, suivie en onzième position par l’EPFL puis par l’ETH de Zurich au 13ème rang.

Si la mobilité des étudiants est aujourd’hui un facteur à prendre en compte, les plus grandes universités suisses savent répondre à ce besoin. L’ETH de Zurich est également à la 13ème place dans la catégorie Recherche.

Ces places dans le haut des classements soulignent l’adaptabilité du système universitaire suisse, qui sait répondre aux enjeux contemporains liés au domaine de l’enseignement supérieur.

 

Texte Léa Stocky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT