numérique
Digitalisation Éditoriaux

La durabilité à l’ère du numérique

30.03.2022
par SMA

La numérisation progresse à grands pas. La technologie et le numérique nous accompagnent vers l’avenir et peuvent fortement contribuer à la résolution de problèmes urgents. Ainsi, il convient d’établir un lien entre la numérisation et les aspects économiques, sociaux et environnementaux de la durabilité.


Stefan Metzger
Directeur général de digitalswitzerland

Une étude de gesi.org montre que les technologies de l’information et de la communication peuvent réduire les émissions mondiales de CO2 de 20% d’ici 2030, tout en maintenant les émissions au niveau de 2015. Les technologies numériques utilisées en vue d’un impact sociétal positif peuvent donc contribuer à accélérer l’atteinte des objectifs de durabilité de 22% et à atténuer les tendances négatives de 23% en moyenne.

La conscience sociale des entreprises a aussi connu un essor. Les entreprises sont responsables de leurs bénéfices, mais aussi de la société dans laquelle elles opèrent. Dans une récente enquête menée par Bain & Company et le Forum Économique Mondial, 40% d’entre elles ont déclaré que le numérique et les technologies digitales exerçaient un impact positif sur leurs objectifs de durabilité.

Risques du numérique

Toutefois, la numérisation comporte des risques en matière de durabilité, auxquels les entreprises doivent faire face. La protection des données, la confiance, l’éthique de l’IA et l’impact de l’automatisation sont en premier plan. Les technologies numériques ne ont des effets directs et indirects sur l’environnement.

La numérisation comporte des risques en matière de durabilité, auxquels les entreprises doivent faire face.

Opportunités du numérique pour l’environnement

Selon une étude commandée par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), les plus grandes opportunités de la numérisation pour l’environnement se situent dans le domaine de l’énergie; les plus grands risques, dans la consommation des ressources et dans l’élimination des appareils numériques.

Depuis 1994, Swico Recycling est responsable du recyclage des appareils de bureautique et électroniques grand public à l’échelle suisse. Il estime que le recyclage a permis d’économiser près de 40 millions de tonnes d’émissions de CO2 au cours des dix dernières années. L’OFEV conclut qu’en raison des effets de rétroaction, la numérisation a eu jusqu’à présent un impact négatif sur l’environnement.

Pour inverser cette tendance, des mesures ciblées telles que la promotion de l’économie circulaire, l’échange de données environnementales ou l’utilisation accrue d’applications numériques améliorant l’efficacité sont nécessaires, ce qui implique des acteurs publics et privés.

Texte Stefan Metzger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT