faire le tri
Lifestyle

Faire le tri est essentiel, mais comment?

19.01.2022
par Melanie Cubela

Le début de l’année est le moment idéal pour se débarrasser des choses inutiles que l’on garde chez soi. Des études montrent que le désordre a un impact sur notre bien-être. Il est donc temps de faire un gros ménage. Voici quelques conseils et astuces. 

Sur les réseaux sociaux, on trouve de nombreuses vidéos d’influenceurs qui montrent des astuces pour ranger et faire le tri chez soi et les librairies ne cessent d’augmenter l’offre de livres de Marie Kondo, la reine du rangement. Mais faire le ménage correctement est souvent plus facile à dire qu’à faire.

Se débarrasser des choses inutiles en faisant le tri

Même si les tendances peuvent être trompeuses, les méthodes de Marie Kondo ne semblent pas si vaines. La reine du rangement propose d’abord aux personnes qui veulent se débarrasser d’objets inutiles de les regrouper en tas. Ensuite, il faut prendre chaque objet individuellement et se poser la question suivante: « Cet objet me rend-il heureux.se? » Les petits objets, aussi appelés “Komono” par Marie Kondo, doivent être éliminés de temps en temps. C’est notamment le cas des stylos, des bijoux fantaisie, des documents devenus inutiles et de toutes les autres choses que l’on a accumulées avec le temps et qui créent du chaos. 

Ranger chaque objet à sa place

Ce sont probablement les vêtements qui créent le plus de désordre dans une maison. Chaque année, on en accumule à perte de vue, à tel point que les garder rangés devient parfois difficile. La méthode de rangement de Marie Kondo consiste à plier les vêtements debout et en rectangles puis de les aligner les uns à côté des autres. Les avantages de cette méthode sont le gain de place et la possibilité de voir toutes les pièces d’un seul coup d’œil au lieu de toujours devoir attraper celle qui se trouve en haut.

Jeter correctement

  • Vêtements

Les conteneurs Texaid et Contex constituent une option pour se débarrasser facilement de ses vêtements. Il y en a 6000 répartis dans toute la Suisse. Sur texaid.ch, on peut  localiser le conteneur le plus proche de chez soi. Il est également possible de donner soi-même les vêtements à une organisation, comme Caritas. Une autre possibilité est de les vendre. Pour cela, on peut soit s’inscrire sur une plateforme de vente en ligne, soit vendre ses vêtements lors d’un marché aux puces.

  • Meubles

Les meubles peuvent être apportés au centre de recyclage communal. Des frais sont facturés, qui peuvent varier en fonction du lieu de résidence, du centre d’élimination et du poids. Selon le site comparis, il faut compter en moyenne 50 francs par 100 kilos. Si les meubles sont encore en bon état ou même anciens, ils peuvent être vendus. Pour ce faire, il faut que la marchandise soit antique. Si ce n’est pas le cas, les brocantes demandent de l’argent pour les récupérer. Les pièces de toutes sortes peuvent en outre être facilement vendues sur des plateformes en ligne suisses. Donner ses meubles à ses amis ou à ses connaissances peut aussi être une bonne solution.

  • Vaisselle

La porcelaine ne doit pas être jetée avec le verre usagé car, pour le recyclage, elle présente un point de fusion différent, mais elle peut en revanche être jetée avec les autres déchets. Pour éviter les déchirures dans le sac poubelle, le mieux est d’envelopper les différents morceaux dans du papier journal. Si la vaisselle est encore en bon état, elle peut également être vendue ou donnée. Les grandes quantités de vaisselle peuvent être déposées dans un centre de collecte payant.

  • Appareils électroniques

Les téléphones portables, les appareils photo, les ordinateurs, les jouets, les appareils ménagers, les luminaires et autres sont acceptés gratuitement par le centre de collecte. Grâce à la poste, il est désormais possible de se débarrasser de ses déchets électroniques à domicile en commandant un sac d’électro-recyclage auprès de Sens eRecycling.

  • Cosmétiques

Les emballages cosmétiques peuvent être composés de différents matériaux, c’est pourquoi il est important de les jeter au bon endroit. En ce qui concerne les emballages en plastique, ils sont collectés avec les bouteilles en plastique et non en PET. Parallèlement, tous les produits cosmétiques ne sont pas recyclables. Selon swissrecycling.ch, les produits tels que le rouge à lèvres, le mascara, le fard à paupières et à joues, l’eyeliner, les tubes en plastique ou en carton et plastique, les sticks déodorants sans billes en plastique ainsi que tout emballage cosmétique mixte doivent être jetés avec les ordures ménagères.

  • Tous les autres objets

Sur dechets.ch, l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et Swiss Recycling ont publié un guide dédié à chaque commune qui présente la manière d’éliminer les déchets sur place.

Smart
fact

Qu'advient-il de tous les déchets qui finissent dans les ordures ménagères?

En Suisse, ces déchets sont incinérés dans le respect de l’environnement. Selon l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), la chaleur est utilisée pour la production d’électricité ou pour l’exploitation de réseaux de chauffage à distance ou de chaleur industrielle pour les installations industrielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT