Développement durable Habitat Industrie

«Le recyclage a un avenir radieux»

25.03.2020
par Laetizia Barreto

En Suisse, les maîtres d’ouvrage publics ont un rôle d’exemplarité à jouer pour préserver les ressources premières. Car les matières premières minérales (granulats, gravier, sable) sont limitées. Leur extraction intensive figure depuis trois ans comme risque majeur dans les évaluations des risques de SwissRe. 

De précieux volumes rares de décharge se préservent aussi pour les générations futures. De ce fait, «le recyclage a un avenir radieux devant lui». C’est ce que soutient Laurent Audergon, directeur de l’association asr Recyclage Matériaux Construction Suisse. En effet, les matériaux recyclés font leurs preuves depuis plus de 28 ans. Notamment grâce aux premiers écobétons inventés en Romandie. L’écoresponsabilité des producteurs fait partie, depuis longtemps, des valeurs helvétiques. Et nombre de cantons ont joué un précieux rôle d’exemplarité en promouvant tôt la clôture de ces cycles de matières.

Le RE-cyclage afin d’augmenter l’efficacité des ressources

RE-fermer un cycle de matières avec pour objectif une plus grande efficacité dans la valorisation matérielle des déchets de chantier. Voilà la mission que se fixe l’asr au travers de différentes tables rondes et projets phares. «Nous utilisons le levier de la Confédération, des cantons et des communes pour renforcer l’effet d’exemplarité des maîtres d’ouvrage publics. Ceci, avec l’appui des planificateurs, recycleurs et entrepreneurs», commente Laurent Audergon. D’ailleurs, une motion parlementaire a été déposée en ce sens en automne 2019.

L’augmentation de l’efficience des ressources dans la construction débute par un design éco, la réutilisation d’éléments de construction et la déconstruction planifiée d’un ouvrage. Elle se poursuit par le recyclage sélectif des matériaux pour en faire de nouveaux produits de qualité, tout en éliminant au préalable les résidus selon les règles de l’art. Par exemple, au lieu d’être brûlé et les cendres mises en décharge, le bois usagé est revalorisé sous la forme de panneaux agglomérés ou hyper-compacts de haute qualité.

RE-valorisation matérielle systématique dans le futur 

Selon Laurent Audergon, la Suisse continuera d’œuvrer comme pionnière de la revalorisation matérielle. D’ici 2040, elle réutilisera 10% des éléments de construction, 95% des matériaux de déconstruction et 80% des matériaux d’excavation et de percement. Le recours aux matériaux primaires concernera surtout la construction de ponts, 5% des bétons à très haute performance et trois centimètres de couche de roulement des chaussées à charge élevée de trafic. Une économie circulaire performante en termes de matériaux de construction s’établira alors pour les générations futures.

Texte Laetizia Barreto 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT