Interview par Andrea Tarantini

« Quand les choses ne se passent pas comme prévu dans la vie, nous pouvons compter sur la famille »

Le film documentaire 14 Peaks : Nothing is Impossible sur Netflix présente le projet fou de Nirmal « Nimsdai » Purja qui, en 2019, a gravi les 14 sommets de plus de 8000 mètres en seulement six mois et six jours, battant tous les records. Ce qu'il appelle le « Projet Possible » a changé sa vie à jamais. Mais pourquoi a-t-il décidé de se lancer dans cette aventure ? Et quel rôle sa famille a-t-elle joué ? Nous avons eu l'occasion de poser une montagne de questions à cette légende vivante de l'alpinisme.

Nirmal Purja, avant de vous lancer dans l’alpinisme, vous étiez un Gurkha – un soldat népalais – et avez servi dans les UK Special Forces. Que ces années vous ont-elles appris ?

Être un Gurkha est une chose importante au Népal. Lors du processus de sélection, seules 230 personnes sur 32 000 ont été retenues. C’est une grande compétition qui m’a appris à être discipliné, respectueux envers les autres, à fonctionner dans un environnement stressant et à prendre des décisions sous pression. 

Que signifie l’alpinisme pour vous et quelles leçons les montagnes réservent-elles aux Hommes ? 

Lorsque je grimpe, je me sens vivant. La nature a beaucoup à nous apprendre. Par exemple, elle nous fait comprendre combien il est important d’être humble. Nous n’avons qu’une seule vie et être dans la nature nous fait aussi réaliser que nous devons la vivre pleinement. 

 

Nimsdai Purja. Crédit: Sandro et Nimsdai.

En 2019, vous vous êtes lancé dans votre « Projet Possible ». Quand et pourquoi avez-vous pensé à ce projet ?

C’était en 2018, alors que je m’entraînais en montagne avec les forces spéciales. Je voulais prendre 80 jours de congé pour escalader les cinq plus hautes montagnes de glace : l’Everest, le K2, le Kangchenjunga, le Lhotse et le Makalu. Cependant, lorsque j’ai demandé à mon unité, ils ont dit que c’était dangereux. J’ai alors réalisé que je devais quitter les forces spéciales parce que je ne pouvais pas faire les choses que j’aimais. Je me suis donc dit que j’allais escalader les 14 huit-mille en sept mois. J’avais trouvé ma cause. 

Quels sont les défis que représente l’ascension d’un sommet de plus de 8 000 mètres ?

Il y en a beaucoup. L’ascension a été la partie la plus facile du projet, tandis que la collecte de fonds et l’organisation de la dynamique d’équipe ont été les plus difficiles. Par ailleurs, ce que les gens ne réalisent pas en regardant 14 Peaks, c’est que la majeure partie du contenu a été filmée et réalisée par moi-même et mon équipe. Lorsqu’on escalade un sommet de plus de 8 000 mètres, il y a aussi des défis sur lesquels nous n’avons aucun pouvoir, comme la météo, et d’autres qui dépendent de nous. Il y a des dangers réels et des défis mentaux. Chacun a ses peurs, mais nous devons les surmonter et les utiliser pour atteindre nos objectifs.

Nous n’avons qu’une seule vie et être dans la nature nous fait aussi réaliser que nous devons la vivre pleinement.

Qu’éprouviez-vous pendant et après l’ascension des 14 huit-mille ? 

Pendant l’ascension, je me concentrais sur un objectif à court terme : atteindre le sommet. Cependant, une fois atteint, je pensais déjà à la prochaine mission, à la logistique, au financement, aux défis éventuels et à la météo. C’était intense (rires).

Nimsdai K2 Winter Summit. Crédit: Nimsdai

La motivation a joué un rôle majeur dans votre réussite. Y a-t-il d’autres facteurs qui y ont contribué ?

La motivation externe ne suffit jamais. Il faut être motivé soi-même et la détermination doit venir de l’intérieur. 

Quels ont été les moments les plus mémorables ?

Ils sont nombreux. Je me souviens avoir appelé ma mère du haut de Shishapangma, lorsque le projet était terminé. C’était émouvant, surtout parce que ma mère a dû traverser tant d’épreuves pendant que je n’étais pas là. Le grand accueil qu’on nous a réservé à Katmandou a aussi été l’un des meilleurs moments. 

Avant même que vous ne commenciez ce projet, beaucoup de gens disaient que vous étiez fou. Vous considérez-vous comme fou ?

Oui, bien sûr. Mais je suis un bon fou (rires).

Quelle est l’importance de la famille pour vous et quel a été le rôle de votre mère dans votre projet ? 

La famille est très importante pour moi. Lorsque les choses ne se passent pas comme prévu dans la vie, nous pouvons compter sur la famille. Les autres se moqueront de nous, surtout s’ils nous voient échouer. Ma mère a été mon inspiration personnelle, elle m’a énormément motivé. 

Votre femme vous a-t-elle toujours soutenu ?

Oui, elle est d’un grand soutien et d’une grande gentillesse. Nous avons traversé de nombreuses épreuves, mais elle est toujours là pour moi. Avoir une partenaire comme elle, c’est incroyable. 

Pour votre projet, vous avez sélectionné des alpinistes népalais qui sont comme des frères pour vous. Quelle est l’importance de ce lien dans des missions extrêmes ?

C’est essentiel et c’était déjà comme cela dans les forces spéciales. Dans de tels environnements, nous devons pouvoir faire confiance aux personnes qui nous entourent, car notre vie peut être entre leurs mains à un moment donné. Ces personnes doivent être comme une famille. 

Nimsdai K2 Winter Team. Crédit: Sandro Gromen- Hayes et Nimsdai

Que vous réserve l’avenir ?

J’ai encore beaucoup de choses à accomplir et je sens que j’ai des responsabilités envers la communauté des grimpeurs népalais, l’environnement et ma famille. Dernièrement, j’essayais de descendre en speed fly du sommet de l’Ama Dablam avec une petite voile et un ami m’a dit « Pourquoi fais-tu cela ? Les gens ont beaucoup d’espoirs en toi et ils comptent sur toi professionnellement. Si tu meurs, tout le monde se sentira abandonné ». Cela m’a fait beaucoup réfléchir. 

 

Interview Andrea Tarantini Photos Sandro Gromen-Hayes et Nimsdai

Smart
fact

Nirmal "Nims" Purja en quelques mots...

Vivre pleinement sa vie signifie… suivre ses rêves.
L’amour d’une mère est… tout.
Le soutien de la famille peut mener… au succès.
Motiver ses enfants à réaliser leurs rêves les plus fous, signifie… leur permettre de grandir correctement.
À l’avenir, j’aimerais… vous réserver à tous beaucoup de bonnes surprises.

14 Peaks : Nothing is Impossible est disponible en streaming sur Netflix et le livre de Nimsdai, Beyond Possible, sera disponible en français à partir du 30 mars sur Amazon et différentes librairies en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12.03.2022
par Andrea Tarantini
ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT