production photovoltaïque : comment optimiser la consommation de la production solaire ?
Énergie Innovation

Production photovoltaïque : comment optimiser la consommation de la production solaire ?

30.06.2022
par SMA

A-t-on le projet de placer des panneaux photovoltaïques sur sa maison ou son bâtiment collectif ? Que ce soit pour moins subir le prix croissant de l’énergie, répondre aux nouvelles normes environnementales ou encore disposer d’une autonomie énergétique relative, l’investissement dans la production photovoltaïque est un sujet actuel.

Pour un bâtiment tertiaire, les occupants sont dans le lieu en journée, donc au moment où le soleil permet de produire de l’énergie prête
à être consommée. Les choses sont différentes pour un bâtiment résidentiel (maison ou collectif ) dans lequel le moment de production d’énergie solaire sera décalé du moment auquel les résidents seront présents.

Comment faire de l’autoconsommation avec son installation photovoltaïque ?

L’électricité produite en journée, si elle n’est pas directement consommée, va donc être revendue au réseau pour être rachetée plus chère en fin de journée.

Il existe pourtant des solutions pour autoconsommer l’énergie produite en local. Comment la domotique peut-elle permettre de mieux gérer l’autoconsommation ?

Grâce à un automate domotique, il est possible d’optimiser son système de production d’énergie en pilotant intelligemment les consommateurs, tels que la pompe à chaleur, le chauffage électrique, le chauffe-eau, la recharge d’un véhicule électrique ou encore certains appareils électroménagers.

Comment mettre en œuvre l’optimisation pour autoconsommer sa production photovoltaïque ?

Lorsque les panneaux photovoltaïques produisent de l’énergie, l’automate domotique récupère l’information de puissance produite. Il déclenche alors des consommateurs disponibles pour absorber cette énergie, tels que le chauffage, l’eau chaude sanitaire, le lave-linge, la recharge du véhicule. Pour cela, l’automate domotique utilise le protocole approprié à chaque équipement (API, bacnet, modbus, knx, zigbee, zwave, contact sec…).

Les informations de production et consommation sont également transmises aux habitants. Si cela est souhaité, certaines données (production/consommation/maintenance) peuvent être aussi envoyées au bailleur social, au mainteneur et/ou au distributeur électrique.

La prochaine étape ?

Si l’on souhaite avancer dans un projet d’autoconsommation, un intégrateur domotique ayant une bonne connaissance du sujet peut fournir une aide précieuse.
En contactant un intégrateur domotique dès le début du projet, on peut en effet identifier la meilleure façon de communiquer avec chaque équipement et ainsi faire les bons choix technologiques pour le projet.

Dans le contexte économique actuel, où le prix de l’énergie sera en constante augmentation, préparer une part d’autoconsommation semble une bonne précaution.

Texte Sébastien Bergin
Chef de projet chez Brainyhouse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT