Habitat Lifestyle

Six astuces pour une maison plus «green»

22.10.2021
par SMA

Sauter le pas et changer ses habitudes peut parfois paraître complexe et effrayant. L’architecte d’intérieur Céline Arnoldy partage des gestes simples à mettre en œuvre pour rendre sa maison plus écoresponsable et pour la gérer de manière «smart» et «écolo» sans pour autant se ruiner.

Consommer moins et mieux

Le b.a.-ba d’un comportement plus écoresponsable commence par la réduction de sa consommation. Il est important de privilégier des achats qui participent à notre bien-être de façon durable. Par son caractère unique et sa manufacture de qualité, un objet fabriqué par un artisan dura sûrement plus longtemps. Alors, certes, le prix de l’artisanat est souvent plus élevé qu’en grandes surfaces. Mais est-ce vraiment le cas si, à la sortie du supermarché, on a rempli son caddie de tentations peu utiles et de mauvaise qualité? Il faut recommencer à consommer pour vivre et arrêter de vivre pour consommer.

La règle des trois «RE» 

Quelques idées faciles suffisent parfois pour adopter un joli intérieur qui fait du bien à la planète. Dans tous les domaines de la vie et à la maison, notre nouveau motto doit être: Reduce, Reuse, Recycle! Fini de jeter trop vite les objets qu’on ne veut plus. En parallèle à une consommation plus raisonnée et moins impulsive, on peut acheter du seconde main, faire don de ses objets en bon état, s’essayer au bricolage et transformer certains objets pour leur donner un coup de jeune, etc. Autant de petites habitudes qui contribuent à réduire notre empreinte écologique.

Surveiller les labels et origines

À la maison, il est indispensable de vérifier la provenance et le caractère écologique des meubles et objets de décoration que l’on convoite. Le constat est simple: plus c’est local, mieux c’est. On peut repérer les produits sains pour notre intérieur grâce aux logos et labels apposés par de plus en plus de fabricants sur leurs meubles. Par exemple, dans l’industrie du bois, le label FSC indique qu’une série de principes ont été suivis pour promouvoir une gestion des forêts environnementalement responsable, socialement bénéfique et économiquement viable.

Isoler écologiquement

Un des points prioritaires pour rendre sa maison plus écologique est de l’isoler efficacement pour lutter contre le gaspillage d’énergie et donc de réduire les émissions de CO2. Pour ce faire, on peut opter pour des isolants écologiques (végétaux ou recyclés) tels que la laine de bois, de coton, de liège ou de chanvre dont la fabrication est moins énergivore que celle des plaques de polystyrène. La paille est une autre solution encore sous-estimée bien que produite en masse sous nos latitudes.

La peinture, au naturel

Pour nos intérieurs, on dit adieu aux peintures classiques pleines de solvants et on fait place aux peintures écologiques qui ne contiennent pas de substances toxiques. Envie d’arborer des airs méditerranéens chaleureux avec des couleurs chaudes ou à l’inverse un blanc éclatant? On peut envisager les peintures et enduits à base d’argile ou de chaux. Non seulement ils pareront notre intérieur d’un charme qui invite au voyage, mais, en plus, ils nous feront bénéficier de leurs propriété: ils laissent la maison respirer et l’humidité s’échapper.

S’entourer de plantes 

Elles purifieraient l’air, déstressent et décorent. Faire entrer des plantes dans notre intérieur est l’une des clés du bonheur «green»! On n’hésite donc pas à se renseigner sur les espèces de plantes! Certaines ont le pouvoir de réguler et même d’absorber l’humidité. Et toutes colorent notre intérieur: mille nuances de vert, mais aussi de rouge, rose, orangé, jaune, etc. Les préférées de notre architecte d’intérieur? Le Ficus Elastica (caoutchouc), l’Aloe Vera et le philodendron (Monstera)!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT