Hiver Lifestyle

Spa en hiver et en plein air, quoi de mieux?

27.11.2021
par Léa Stocky

L’hiver arrive et apporte avec lui les températures en-dessous de 0 degrés, les grosses écharpes, les bonnets et les gants. Pourquoi ne pourrait-on pas continuer à porter son maillot de bain tout en restant bien au chaud? Les spas de plein air permettent de profiter des paysages hivernaux, de se réchauffer et de se relaxer après une journée de travail. 

Un spa est un bain bouillonnant à remous, dont la température de l’eau se situe autour des 35 degrés. Si certains ont attribué l’origine du mot à une locution latine, il viendrait en réalité de la ville de Spa en Belgique. Située en Wallonie, cette station thermale a acquis sa renommée internationale dès le XVIIIème siècle en accueillant les plus grandes familles de la noblesse européenne. Néanmoins, La Suisse, qui possède de nombreux bains thermaux, n’a pas à rougir. De multiples centres et hôtels proposent en effet de vivre l’expérience d’un spa de plein air. Ces baignades, prisées depuis des siècles, possèdent de nombreux bienfaits.

Un moment de détente 

Que l’on possède un spa dans son jardin ou que l’on aille se baigner dans une station thermale, plonger dans une eau à 35 degrés après une journée passée dans le froid hivernal est agréable. L’eau chaude permet de se réchauffer, et cette sensation est décuplée lorsque l’air frais continue de fouetter les nez rougis. Un spa en plein air permet en effet de profiter des paysages qu’offre la Suisse. Les muscles peuvent donc se détendre, tout en faisant face aux Alpes enneigées et figées par le gel par exemple. Le plein air procure un sentiment de liberté et aide l’esprit à se déconnecter du quotidien. L’action des jets, combinée à la chaleur de l’eau, agit comme un véritable massage et réduit le stress, garantit un meilleur sommeil et une accélération du métabolisme. L’esprit est ainsi apaisé et prêt à affronter une nouvelle journée.

Pour être encore plus détendu, certains centres proposent des bassins spéciaux où il est possible d’immerger ses oreilles et d’entendre une musique douce et relaxante. Si l’on est chez soi, on peut aussi très bien s’installer confortablement avec un livre et un chocolat chaud. Les possibilités sont multiples et dépendent des goûts de tout un chacun.

Un esprit sain dans un corps sain 

Si le spa en extérieur possède de nombreuses vertus pour l’esprit, il peut s’avérer très utile dans la réduction de douleurs et la guérison de certaines maladies. Il y a 2500 ans, des médecins grecs s’intéressaient déjà aux vertus curatives des bains. Hippocrate établit par exemple une liste de recommandations très précises sur la meilleure façon pour un patient de prendre un bain. Les bains chauds, tièdes ou froids s’inscrivent dans la tradition médicale antique qui considère qu’ils participent à l’équilibre entre le chaud et le froid, l’humide et le sec dont le corps a besoin pour être en forme. Les différents types d’eau (salée, douce, minérale etc.), couplés à des rituels précis et à une technique maîtrisée, étaient utilisés pour guérir plusieurs types de maladies: rhumatismes, douleurs, maladies chroniques, problèmes de digestion etc. Aujourd’hui encore, on considère que les spas permettent d’améliorer la circulation sanguine, aident à la récupération musculaire et soulagent les courbatures, apaisent les douleurs et détoxifient.

Cette attention portée aux bienfaits physiques est toujours présente au premier siècle avant J.-C. lorsque les premiers thermes publics romains voient le jour. Ces bains comprenaient un espace pour pratiquer une activité physique et plusieurs bassins froids, chauds et tièdes qui se succédaient. Pour les Grecs et les Romains, le lien entre bien-être physique et psychique était important et les thermes étaient une parfaite illustration de la célèbre expression latine: «Mens sana in corpore sano».

Aujourd’hui, les stations thermales et les spas sont les descendants de l’Antiquité. Souvent, de nos jours, les centres thermaux possèdent aussi une salle de sport et une succession de bassins de diverses températures.

Des instants conviviaux

Au-delà de garantir un moment de détente bénéfique pour le corps et l’esprit, les baignades de plein air sont avant tout des moments conviviaux. Sous l’Empire romain, les thermes possédaient des boutiques, des restaurants, des buvettes et même des bibliothèques. Les bains étaient un lieu de rencontre, où il était possible de converser sur tous types de sujets avec des amis. Aujourd’hui encore, les spas représentent une sortie idéale pour un couple, des amis ou les membres d’une même famille.

L’Islande possède pour sa part de nombreux «heitur pottur», autrement dit des «pots d’eau chaude». Ces sources d’eau chaude naturelles de plein air sont utilisées depuis le Moyen Âge par les Islandais qui profitent des paysages époustouflants de leur pays tout en se détendant dans une eau chauffée naturellement.

Texte Léa Stocky

Smart
fact

Le saviez-vous?

Quelle est la différence entre un spa et un jacuzzi?

Le spa et le jacuzzi désigne la même chose, un jacuzzi est en réalité une marque de spa. La famille Jacuzzi a inventé les premières pompes intégrées aux baignoires aux milieux du XXème siècle, dans le but de soigner un membre de la famille qui souffrait d’arthrite.

L’eau n’est pas forcément l’élément principal d’un spa.

En Italie, dans les Pouilles, il existe un spa où l’eau est mélangée à un extrait d’huile d’olive. Plus radical encore, il est possible de prendre un bain à la bière à Prague, à Bruxelles ou encore à Strasbourg. Les spas et les soins au lait sont eux aussi très prisés.

Texte Léa Stocky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT