vélo
Image Nicolas Götz / Equipe cycliste Groupama-FDJ
France Santé

« Le vélo a ceci d’extraordinaire qu’il permet de nous évader mentalement »

29.12.2022
par Andrea Tarantini

Passionné par le vélo, exigeant et généreux, c’est ainsi que se décrit le coureur cycliste français Arnaud Démare, membre de l’équipe Groupama-FDJ. Pour le sprinteur, le cyclisme est une histoire de famille. Aujourd’hui âgé de 31 ans, il a déjà 91 victoires à son palmarès. Dans l’interview qui suit, il nous parle de sa carrière, du vélo en tant que sport populaire et nous explique quels sont les bienfaits du vélo pour la santé mentale. 

Arnaud Démare, quelle est votre devise ?

Petit, avec mon père, on avait la devise « peu importe le résultat, le principal c’est de gagner ». On a remis à notre sauce un proverbe bien connu, d’abord pour rigoler puis pour souligner notre ambition. Encore aujourd’hui, avant une course, je me dis « Allez Arnaud, amuse-toi…et si tu peux gagner, ce ne serait pas mal quand même ! (rires) ».

En septembre dernier, lors du 76ème Grand Prix d’Isbergues, vous avez remporté la première place du classement et votre quatre-vingt-dixième victoire. Qu’avez-vous ressenti à l’arrivée ? 

Forcément de la fierté, car cette victoire me rapproche des cent, un nombre symbolique important à mes yeux. Cela me fait réaliser que je fais vraiment partie du cyclisme français et mondial. 

Quels enseignements avez-vous tirés jusqu’ici de votre passion et de votre carrière ? 

J’ai appris la patience quand on n’est pas au niveau où l’on voudrait être physiquement. Cela me fait rebondir sur le travail que l’on fait et sur le fait que les récompenses arrivent beaucoup plus tard. La patience me permet de prendre du recul et de réaliser qu’il faut continuer à être persévérant. 

Le cyclisme est-il un sport national aujourd’hui ?

Il s’agit certainement d’un sport populaire. Il existe très peu de sports où l’on peut approcher les athlètes avant la course, leur demander des photos ou des signatures. Le cyclisme est vraiment proche des gens en France. 

Quels sont les bienfaits du vélo pour la santé selon vous ? 

Le vélo a ceci d’extraordinaire qu’il permet de nous évader mentalement. Quand on sort son vélo, on sent tout de suite l’air frais ou chaud et on est en contact avec notre entourage. Prendre simplement son vélo et se laisser se guider par ses coups de pédales à son rythme est une véritable évasion. Le mental guidant ensuite aussi la santé physique, cette sensation de liberté et de bien-être est importante. Physiquement, le vélo est aussi un sport doux, contrairement à la course à pied qui implique un choc au sol par exemple.

vélo

Image Nicolas Götz / Equipe cycliste Groupama-FDJ

Quelle importance revêt une alimentation saine dans votre quotidien ?

On a besoin de carburant, autrement dit d’énergie pour pousser forts sur les pédales. Il faut aussi penser à manger sainement et à bien dormir pour garder la santé. Tout est question d’équilibre.

Quels conseils donneriez-vous en matière de santé ?

Notre société nous pousse à adopter des rythmes de vie rapides, mais je pense qu’il est important de prendre du temps pour soi et de ralentir, ne serait-ce que 15 ou 20 minutes par jour. On peut pratiquer du sport ou de la méditation, faire ce qui nous plaît ou même pour ne rien faire. Il faut se déconnecter et penser à soi. 

Un mot pour la fin ? 

J’aimerais vous remercier pour cette interview et dire à tout le monde de prendre soin d’eux et des autres!

Interview Andrea Tarantini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT