Hiver Lifestyle

Merci pour vos dons

07.12.2018
par Thomas Pfefferlé

En lisant ces quelques lignes, vous faites peut-être partie des 80% de la population suisse qui chaque année effectuent des dons. Un grand merci donc pour votre implication et votre esprit d’entraide. Les Helvètes sont en effet nombreux à faire preuve de générosité par différents canaux. Ils donnent aux associations caritatives, participent à l’aide en cas d’urgence ou encore à des parrainages.

Une population suisse généreuse

Alors que Noël et les fêtes de fin d’année approchent à grands pas, l’élan de générosité qui marque souvent cette période se fait déjà ressentir. Toute action d’entraide et de soutien est bénéfique pour les populations et personnes dans le besoin. La population suisse s’avère d’ailleurs impliquée et prête à aider. Elle réagit notamment en cas d’urgence lorsque des catastrophes naturelles ou humanitaires se produisent. Cependant, il reste encore à impliquer davantage le grand public dans l’optique de mener des actions sur le long terme. Afin que les populations vulnérables puissent en bénéficier concrètement.

Active depuis 50 ans, l’association genevoise Enfants du Monde a adopté une démarche réfléchie pour venir en aide aux plus démunis. Se concentrant sur la qualité et l’impact de ses actions, elle privilégie une approche ciblée et élaborée en étroite collaboration avec les acteurs locaux. «Dans cette optique, nous nous concentrons sur huit pays figurant parmi les plus pauvres du monde», précise Kevin Luximon, responsable Marketing, Recherche de fonds et Communication au sein de l’association. «Ces pays sont répartis entre l’Afrique, l’Amérique centrale et l’Asie. Ils font face à de sérieux problèmes d’accès aux soins néonatals et maternels ainsi qu’à l’éducation. Deux piliers sur lesquels nous avons d’ailleurs décidé d’axer notre stratégie de coopération au développement», détaille-t-il.

«Une compréhension de la culture locale s’avère essentielle si l’on veut agir de manière pertinente»

Kevin Luximon

Comprendre les problématiques locales

Pour mener ses actions, Enfants du Monde veille à former les acteurs locaux. De ce fait, l’association mise ainsi sur une stratégie orientée sur le long terme. Cependant, l’organisation prend en compte les spécificités des régions dans lesquelles elle s’implique. Pour ce faire, elle invite les leaders communautaires et chefs de famille à prendre part aux débats concernant les actions et démarches à entreprendre sur place.

«Une compréhension de la culture locale s’avère essentielle si l’on veut agir de manière pertinente», souligne Kevin Luximon. Cela permet de prendre en compte les difficultés et problèmes des personnes concernées de façon réaliste et pertinente. Enfants du Monde collabore étroitement avec les Ministères de l’Education et de la Santé des pays d’intervention, dans le but d’intégrer les innovations proposées dans les programmes nationaux. Tout ceci dans le but qu’ils profitent au plus grand nombre.

Les différentes façons d’agir

Avec les organismes et associations caritatives ou humanitaires, il est possible de s’impliquer de différentes façons pour venir en aide à son prochain. A travers les dons, le bénévolat ou encore le parrainage, on peut consacrer une partie de son budget et de son temps pour aider les plus démunis à s’en sortir. Chez Enfants du Monde, les dons permettent de fournir une aide précieuse et efficace aux bénéficiaires sur place. Car avec des frais administratifs très bas et une gestion économe, les dons bénéficient grandement et directement aux populations concernées.

L’association propose un système de parrainage, accessible durant toute l’année, qui permet aux personnes impliquées de soutenir des projets sur le long terme. Ne parrainant pas directement un individu, ce système offre la possibilité de contribuer aux démarches et actions entreprises en étroite collaboration avec les populations locales et en faveur de tous les concernés.

Alors à l’approche de Noël, merci d’avance pour vos pensées, vos actions et votre générosité envers ceux qui pourraient, sans vous, passer la fin de l’année à l’écart de la fête.

www.edm.ch

Photo Slawo Plata

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT