Hiver Noël

Le Noël de Wendelin

20.12.2020
par Kevin Meier

Wendelin, le petit écureuil, vit une aventure de Noël extraordinaire. Une histoire à lire à haute voix pour toute la famille.

Non loin d’ici, dans la forêt, vit un petit écureuil qui s’appelle Wendelin et qui est actuellement en route pour rejoindre sa famille dans le nid.

Soudain, une chaussure atterrit dans la neige juste derrière Wendelin. Apeuré, le petit écureuil grimpe sur le pin le plus proche et observe ce qu’il se passe. Il voit des gens qui rient et marchent dans la neige. Ce n’est pas la première fois qu’il voit des êtres humains, mais les autres fois, Maman et Papa étaient à ses côtés pour le rassurer et lui rappeler que, la plupart du temps, les gens ne voient pas les écureuils, ils font simplement du bruit et continuent leur chemin.

Tout seul, Wendelin repense aux mots de sa mère et attend que les gens partent. Tout à coup, quelque chose secoue et fait trembler le sapin. Le petit écureuil ferme les yeux. Il entend le bruit dissonant d’une scie. Wendelin est terrifié et se bouche les oreilles. Il a tellement peur qu’il n’ose même pas lever la tête pour voir si les gens sont partis.

Après un long moment, Wendelin n’entend plus aucun bruit et ne sent plus aucun mouvement. Il ouvre lentement les yeux. Le sapin semble différent. Quelque chose  a changé. Il enlève ses petites pattes de ses oreilles, mais n’entend rien. Wendelin se dit qu’il a dû dormir pendant un bon moment. Il s’éloigne prudemment du tronc de l’arbre en se glissant sur une branche et regarde à travers les aiguilles du pin. Il se trouve à l’intérieur d’une maison. L’air est chaud et la pièce est baignée d’une lumière dorée. Il y a une odeur alléchante qui vient de la table, de l’autre côté de la pièce. Wendelin a tellement faim. Il décide d’aller voir ce qui se trouve sur cette table.

Il descend du sapin et remarque que la neige sur les branches est étrange: elle ne repose pas librement sur les aiguilles comme dans la forêt. Il y a aussi des fils d’or qui pendent des branches. «On ne dirait pas de la résine», se dit Wendelin. Il remarque aussi qu’il y a des fruits accrochés à l’arbre. Le petit animal n’a jamais vu de telles pommes sur un sapin. Elles brillent d’un rouge éclatant et sont si lisses que Wendelin peut s’y refléter. «Qu’elles sont belles ces pommes scintillantes», pense l’écureuil. Il n’ose pas les toucher.

Wendelin se laisse tomber des branches les plus basses. Il n’atterrit pas sur le sol, mais sur une petite boîte bleue avec des étoiles jaunes et un gros nœud doré. Wendelin regarde autour de lui et remarque que, sous l’arbre, se trouvent de grandes et petites boîtes de toutes les couleurs. Sautant de boîte en boîte, l’écureuil s’approche de la table. Il voltige sur le tapis, puis sur une chaise et enfin il arrive sur la table.

Deux grands bols se tiennent au milieu de la table. Dans l’un se trouvent des biscuits qui ont l’air délicieux, dans l’autre un gros tas de cacahuètes et de mandarines. Wendelin est surtout intéressé par les cacahuètes. Le petit écureuil s’assied dans le bol et commence à les examiner. Il met les meilleures dans ses joues pour les rapporter à ses parents.

Soudain, quelqu’un crie. L’écureuil se retourne en un éclair. Une femme et une petite fille se tiennent dans l’embrasure de la porte. Les yeux de la femme sont grands ouverts, mais la fille sourit avec des yeux brillants. Sous le choc, toutes les cacahuètes sortent de la bouche du petit écureuil qui commence à courir partout dans la maison. La femme se met à le poursuivre en criant. Wendelin tourne en rond, paniqué, jusqu’à ce qu’il voit la fille ouvrir la fenêtre. Avec agilité, il se précipite dehors et la fenêtre se referme derrière lui. Dans le froid, Wendelin regarde confusément la lune. L’écureuil ne sait pas où il est, il est perdu. Il essaie d’appeler ses parents, mais personne ne répond. Il ne sait pas quoi faire et décide donc de s’asseoir sur le rebord de la fenêtre et d’attendre.

Discrètement, Wendelin regarde par la fenêtre. Il voit des bols de nourriture arriver sur la table et une famille s’asseoir pour le festin. La fille lève les yeux et voit le triste écureuil. Elle attrape secrètement le bol rempli de cacahuètes et de mandarines, ouvre la fenêtre et pose le bol sur le rebord.

Le petit écureuil est heureux d’avoir des cacahuètes à grignoter. En même temps, il voudrait tellement que ses parents soient là aussi. De loin, Wendelin entend un bruit. Ça doit être ses parents! Ils ont probablement entendu ses appels. Wendelin siffle avec enthousiasme et ses parents sautent sur le rebord de la fenêtre. L’écureuil s’empresse de raconter à son papa et à sa maman l’aventure qu’il a vécue. Il leur raconte l’horrible secousse du sapin et le bruit de la scie, l’étrange mais merveilleuse transformation de l’arbre et, bien sûr, il leur montre les cacahuètes.

La famille d’écureuils se serre fort. Ils sont tous heureux que tout se soit finalement bien passé. Puis, en peu de temps, ils dévorent les cacahuètes. C’est un peu comme si tout le monde festoyait ensemble, être humains et animaux, à la lumière dorée des petites lampes et des bougies. Quelles vacances de Noël merveilleuses!

Texte Kevin Meier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT