L'épice du safran a couleur rouge.
Lifestyle Nutrition Santé

Garder une bonne santé grâce au safran

10.08.2020
par Laetizia Barreto

Un lait d’or apaisant pour le brunch du dimanche matin ou un risotto à la milanaise au restaurant italien. Tous deux ont en commun une épice de luxe au goût sans équivoque: le safran! La plante orientale s’utilise également en médecine. En effet, la prise régulière de safran à un dosage adéquat soutient la santé psychique et physique.

Le safran est l’une des épices la plus connue au monde, notamment dans le domaine culinaire. Cependant, le fait qu’il ait des vertus médicinales n’est pas forcément une évidence pour tout le monde. Il se trouve que différentes études cliniques ont démontré les effets bénéfiques que peut avoir le safran.

Symbole intemporel et plante médicinale

Le safran pousse dans les régions du bassin méditerranéen et du Proche-Orient. Aujourd’hui encore, sa récolte s’effectue à la main et constitue un travail rigoureux et difficile. C’est un type de crocus qui se caractérise par ses feuilles violettes. Ce sont seulement les stigmates d’un rouge profond qui s’utilisent. D’ailleurs, ils sont considérés comme un bien de luxe autour du globe.

Selon certains écrits, à l’époque, le safran était réservé à la noblesse. Ce sont les reines et les rois, les pharaons et les moines qui portent du parfum au safran, des robes couleur safran et qui en mangent. Posséder l’épice couleur or était un privilège et considéré comme un signe d’une grande richesse.

À l’époque, le safran était réservé à la noblesse.

Si, depuis plus de 2000 ans, le safran est une plante de luxe, c’est également pour ses vertus médicinales. Par exemple, les aristocrates se baignaient dans de l’eau safranée dans le but de favoriser la cicatrisation des blessures. Ils croyaient également que la fameuse épice renforçait la force virile. Ainsi, sa consommation constituait un préliminaire sexuel en soi et parfois, certains dormaient sur des draps recouverts de stigmates d’«or rouge».

 Un antidépresseur naturel

Ce sont ces dernières années, à la suite de plusieurs rapports scientifiques et d’études cliniques sur ce crocus spécial que l’on a découvert l’effet de cette épice sur la psyché humaine. Dans ce cadre, environ 500 patients qui souffraient d’une dépression légère à modérée ont été suivis par onze études cliniques. Certains recevaient une dose quotidienne de 30 milligrammes de safran durant une période variant de six à huit semaines. D’autres avaient droit à des antidépresseurs synthétiques ou à un placebo. Dans toutes les expériences scientifiques, de meilleurs résultats ont été obtenus avec l’épice plutôt qu’avec le médicament placebo. D’ailleurs, les stigmates du crocus ont fourni des résultats presque aussi bons que les antidépresseurs.

Relaxant et regénérant pour la psyché

Le principe actif appelé «crocin» et contenu dans le safran est un antioxydant neuronal qui a pour effet d’augmenter le taux de sérotonine. De ce fait, une consommation de safran justement dosée est suffisamment puissante pour lutter contre des maladies neurodégénératives. Pour les personnes qui souffrent d’états nerveux et de troubles du sommeil, voire de dépression, ce petit crocus violet favorise la détente mais aussi la régénération et la stimulation positive du psychisme.

D’autres études ont aussi démontré que le safran pourrait aider dans des cas d’Alzheimer. En effet, des volontaires ont substitué leurs médicaments chimiques par la prise de safran, qui a été tout aussi efficace, voire même plus car il n’a présenté aucun effet secondaire chez les participants à la recherche. Dans le cas de maladie neurodégénérative, le safran peut donc être utilisé comme alternative naturelle afin d’améliorer la capacité mentale de réception et stockage de l’information.

Remède contre le SPM

Les fonctions antioxydantes du safran ont également un effet bénéfique sur d’autres fonctions corporelles. En effet, ces dernières préviennent les problèmes de circulation sanguine en maintenant un faible taux de cholestérol dans l’organisme. La crocétine (corps central de la crocine) aide à dégager les artères obstruées en pompant plus d’oxygène dans le système circulatoire. Ce phénomène conduit à une amélioration générale de la circulation sanguine et du fonctionnement du système cardiovasculaire.

Grâce à ces propriétés, certains chercheurs se sont intéressés à un potentiel effet du safran sur les femmes atteintes de syndrome prémenstruel (SPM). Les symptômes du SPM peuvent inclure des sautes d’humeur, de la rétention d’eau, des imperfections cutanées, des douleurs abdominales ainsi que d’autres symptômes pouvant survenir quelques jours avant les menstruations. Il a été observé qu’une consommation quotidienne de 30 milligrammes de safran peut soulager significativement les symptômes du SPM.

Garder sa silhouette grâce au safran

Si l’on garde un taux de sérotonine sain et stable, notre corps ressentira une sensation de satisfaction et d’équilibre et nous éprouverons plus facilement la sensation de satiété. C’est pourquoi le safran est de plus en plus utilisé comme un produit amincissant. En effet, en consommant tous les jours son extrait, il est possible d’augmenter la sensation de satiété et donc, de ne plus rêver d’en-cas sucrés. Dans un travail de recherche français dans lequel ont participé deux groupes de femmes en surpoids, celui qui avait pris de l’extrait de safran pendant huit semaines a montré une meilleure perte de poids que le groupe qui a ingéré un placebo. Les femmes qui ont consommé l’extrait de safran ont confirmé avoir moins envie de sucré.

Une alternative au viagra?

Les effets stimulants du crocus qui délivre le safran ont soulevé plusieurs interrogations auprès de la communauté scientifique. Est-ce que la plante soutient la libido? Des premières études ont conclu que la prise d’extrait de safran aidait à soulager les troubles de l’érection ainsi que de la régulation d’une basse libido chez les femmes à cause de sécheresse vaginale, par exemple.

Le dosage est important 

Pour ressentir les effets positifs du safran, il faut maintenir un niveau constant de ses principes actifs (crocin et safranal). Toutefois, il faut être prudent et respecter une certaine dose lors de sa consommation: plus de cinq grammes de safran peuvent provoquer des étourdissements et des problèmes d’estomac, voire, conduire à un avortement non désiré chez les femmes enceintes. C’est important de veiller à ne pas en abuser car il existe un risque de décès si la dose dépasse les dix grammes.

Il est donc préférable de toujours demander l’avis d’experts lorsqu’on s’intéresse à la prise de safran et de prendre uniquement des compléments alimentaires certifiés contenant de l’extrait de safran. La médecine recommande un dosage quotidien allant jusqu’à 30 milligrammes afin que le corps puisse ressentir les effets positifs du safran.

Texte Dominic Meier
Traduit de l’allemand par Laetizia Barreto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT