Culture Famille Lifestyle Printemps

Pâques: saurez-vous répondre à ces questions?

09.04.2020
par Andrea Tarantini

Elle est considérée par certains comme la célébration de la fin du carême alors que, pour d’autres, elle représente simplement une bonne occasion pour se bâfrer de délicieux œufs et lapins en chocolat. Sa signification est en effet différente pour chaque famille, canton et pays qui la célèbre. Mais, une chose est sûre: Pâques est une fête très appréciée dans le monde entier. Pensez-vous tout savoir à son propos? Voici quelques faits que vous ne connaissiez probablement pas. 

Essayez de compléter ces quelques phrases.

Le prix pour le plus grand œuf de Pâques revient à…

…aux Italiens!

Et bien oui: en 2011, à l’occasion de la fête de Pâques, l’entreprise Tosca Cremona a réalisé un œuf en chocolat de 10 mètres et 29 centimètres de haut et de plus de 19 mètres de circonférence sur son point le plus bedonnant. Son poids? 7200 kilos. Afin de construire ce chef d’œuvre qui, contrairement aux autres œufs géants réalisés dans le reste du monde, ne bénéficie même pas d’une structure de soutien interne, l’entreprise a nécessité de sept tonnes de chocolat fondant.

La fleur qui représente Pâques est…

…le lys blanc!

Cette fleur est un symbole de la résurrection. C’est pour cette raison qu’elle représente Pâques. Saviez-vous que le lys ne fleurit jamais en avril mais plutôt à la fin de l’été? Parce que la demande est élevée à l’occasion de Pâques, les producteurs doivent alors forcer le bulbe à fleurir. Comment? Ils font attention à la température, à l’humidité et à l’éclairage pour faire croire à la fleur que l’été touche à sa fin et qu’il est donc temps pour elle de fleurir.

L’art de décorer des œufs remonte à…

…l’Égypte et à la Rome antiques

En effet, au début du printemps, les Égyptiens et les Romains avaient déjà l’habitude d’offrir des œufs peints. Il s’agissait de symboles de vie et de renaissance. Ensuite, au IVème siècle, l’Église a interdit la consommation d’œufs pendant la période du carême. Mais les poules ne pouvaient pas le savoir. Elles ont donc continué à pondre comme d’habitude. Ainsi, le dimanche de Pâques, il était usage de manger les œufs frais et de décorer ceux qui n’étaient plus consommables avant de les offrir en cadeau.

Pour Pâques, les américains achètent beaucoup de…

…marshmallows peeps!

Ils ne mangent donc pas de chocolat les américains? Bien sûr, mais, pendant les vacances de Pâques, ils achètent aussi plus de 700 millions de marshmallows peeps, des guimauves qui ont la forme de poussins, de lapins et d’autres animaux. Les formes de ces sucreries s’adaptent aussi aux autres festivités comme Halloween, Noël ou la Saint-Valentin, mais leurs ingrédients ne changent pas. Elles sont essentiellement faites de sucre, sirop de maïs, gélatine, colorants alimentaires et d’une pincée de sel.

En République tchèque on organise…

…le saut d’obstacle de lapins!

En temps normaux, pendant toute la semaine sainte, en République tchèque, plus précisément à Prague, un marché est organisé en l’honneur de la fête de Pâques. L’activité incontournable est néanmoins le saut d’obstacle de lapins. Originaire de Suède et développée ensuite aussi en Allemagne, cette course attendrissante est organisée chaque année pour la fête de Pâques. En quoi consiste-t-elle? Comme son nom l’indique, il s’agit d’une course de sauts d’obstacles qui voit concourir des lapins domestiques.

À cette occasion, pour les italiens, il est usage de dire…

…«Natale con i tuoi, Pasqua con chi vuoi»!

Autrement dit, en Italie, la tradition veut que Noël soit fêté en famille alors que, la plupart des Italiens a l’habitude de fêter Pâques avec des amis. Il s’agit donc, pour eux, d’un moment de partage, souvent autour d’un pique-nique à la campagne ou d’un bon repas copieux se terminant avec la traditionnelle «colomba». Vous ne savez pas ce dont il s’agit? C’est un délicieux gâteau en forme d’oiseau pascal. Cette année, comme nous, les Italiens aussi devront aussi limiter les contacts sociaux. Mais cela ne les empêchera pas de se régaler à table.

En Pologne, avec la famille et les amis, on s’amuse à…

…s’arroser mutuellement d’eau!

Et oui, pour les polonais, le lundi de Pâques est le «lany poniedzialek», autrement dit le «lundi mouillé». La tradition veut en effet que les règles de bonne conduite soient oubliées et que, en famille et entre amis, on se jette des seaux d’eau les uns sur les autres. Oui, il ne s’agit que très rarement de quelques gouttes d’eau. Les choses doivent être bien faites, c’est pourquoi les gens utilisent des verres et même des seaux d’eau. À cette occasion, les magasins vendent toutes sortes d’objets servant à s’asperger. Mais d’où vient cette étrange tradition et que signifie-t-elle? Cette coutume remonte aux pratiques païennes et symbolise l’arrivée du printemps et la force de la terre qui se renouvelle à chaque saison.

Alors, avez-vous tout deviné?

Texte Andrea Tarantini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT