Famille Gastronomie Lifestyle Printemps

Quelques idées pour votre menu de Pâques

08.04.2020
par Andrea Tarantini

La fête de Pâques approche à grand pas. Cette année, on ne peut ni se rendre au restaurant, ni inviter toute la famille, mais rien ne vous empêche de mettre tout de même la main à la pâte en proposant à votre amoureux-euse ou à vos enfants un bon petit menu. Vous n’avez pas d’idées originales et/ou avez des difficultés avec les plats traditionnels? Pas de panique. Nous avons collecté pour vous quelques idées pour votre menu de Pâques. 

A Pâques, tout comme à Noël, il est d’usage de se régaler d’un bon repas raffiné, qu’il soit d’inspiration traditionnelle ou plus moderne et originale. Aujourd’hui, la fête de Pâques n’est plus que rarement associée aux traditions religieuses. Autour de cette dernière, sont nées de nouvelles traditions, comme celles culinaires. Aujourd’hui, certains plats cuisinés à cette occasion sont devenus de vrais classiques proposés souvent tels quels ou revisités selon les préférences alimentaires des convives.

Un apéritif haut en couleurs

Votre menu de Pâques doit commencer sous les meilleurs hospices. Préférez-vous les amuse-bouches dignes d’un grand restaurant étoilé ou les apéritifs abondants? Dans tous les cas, nous avons quelques idées pour vous. Les verrines font toujours bonne figure sur une jolie table. Essayez les verrines de chèvre, fruits secs et tomates séchées par exemple. Un vrai délice! Et en plus il s’agit d’amuse-bouches très simples à préparer. Il vous faut travailler votre chèvre frais avec de l’huile d’olive et l’accompagner avec une purée de tomates séchées. Nous le savons: le fromage de chèvre se marie très bien avec des ingrédients sucrés. Ajoutez-y donc des fruits secs qui rendront votre apéritif plus croquant.

Si vous préférez les apéritifs plus copieux, vous pouvez préparer un pâté de Pâques. Aux trois viandes ou berrichon, il s’agit d’un plat traditionnel bien apprécié lors du repas de Pâques. En revanche, si vous souhaitez éviter la viande, nous vous conseillons une version amuse-bouche d’une recette italienne. Il s’agit de la torta pasqualina. C’est un simple mais délicieux gâteau salé traditionnellement préparé à Gênes, pour la fête de Pâques. Vous pourriez donc prévoir des mini-gâteaux farcis comme le suggère cette recette: avec des épinards, du fromage frais comme la ricotta italienne et des œufs. Un apéritif traditionnel et haut en couleurs!

Vous aimez bien les plats représentatifs? Si c’est le cas, achetez du houmous ou, encore mieux, faites-le vous-même. Utilisez-le ensuite comme «sol comestible» pour un petit potager coloré. Vous pouvez y planter des petites carottes, des concombres coupés mais également des asperges, des champignons frais, des betteraves et des brocolis cuits à la vapeur. Votre mari, votre femme ou vos enfants pourront alors choisir leur légume préféré et le déguster avec le houmous. Cet apéritif leur rappellera les belles couleurs du printemps.

Enfin, n’oubliez pas les traditionnels œufs mimosa que vous pouvez enrichir avec du thon par exemple. Les œufs sont incontournables à Pâques. Vous pouvez envisager plusieurs déclinaisons, en passant des plus simples aux plus compliquées. Vous pourriez même les combiner avec des asperges qui trouvent souvent leur place dans le menu pascal. Quant aux œufs mimosa, ils sont bien simples, mais ils feront tout de même craquer vos convives!

Vous avez à présent quelques idées pour vos amuse-bouches mais il vous faut encore sortir le grand jeu. Voici donc quelques recettes de plats principaux.

Faites-place à l’agneau

Mais comment continuer votre repas de Pâques? Avec un plat généreux et authentique, bien évidemment. Si vous aimez la viande, optez donc pour de l’agneau. Qu’il s’agisse d’un gigot au four, d’un filet bien tendre, de l’épaule rôtie ou d’un carré bien assaisonné, cette viande ne peut pas manquer à votre table.

Au fait, savez-vous pourquoi on mange de l’agneau à Pâques? L’agneau pascal est un symbole de cette fête même dans la religion chrétienne. Il symbolise Jésus-Christ, mais aussi les notions d’innocence et d’obéissance. L’agneau représente symboliquement le sacrifice du Christ. Aujourd’hui, la tradition de manger de l’agneau est rarement liée à la religion. Elle s’est ancrée dans notre culture et il semble en effet qu’elle se soit éloignée de ses origines chrétiennes.

Revenons à notre agneau. Nous vous proposons deux versions autant bonnes l’une que l’autre. Si vous préférez la viande sans os, le filet d’agneau avec croûte aux pignons est idéal pour vous. Bien tendre, bien rose à l’intérieur et bien croustillant à l’extérieur. Vous pouvez également l’accompagner d’une sauce à l’ail. Quel régal!

Vous voulez essayer une autre excellente recette? Préparez donc un beau carré d’agneau, au four, avec une croûte aux herbes. Vous pouvez l’accompagner d’un velouté de patates douces.

Vous n’êtes pas un mangeur de viande, vous préféreriez un plat principal à base de pâtes ou de riz? D’accord: optez alors pour un bon risotto aux asperges. Simple mais efficace.

Un oiseau à croquer…et des chocolats

En Suisse romande, à Pâques, on aime bien servir un délicieux oiseau: la colombe pascale. Il s’agit d’un dessert en pâte levée modelé en forme d’oiseau et décoré d’un glaçage au blanc d’œuf, avec sucre et amandes. Vous pouvez l’acheter si vous n’êtes pas expert en desserts.

Il vous faudra également proposer des œufs et les lapins en chocolat. Pensez, par exemple, à décorer votre mise en place avec des petits œufs en chocolat. Ils lui donneront une touche de couleur et permettront aux plus gourmands d’en piquer quand ils le désirent.

Vous voulez faire plaisir aux plus petits? Préparez-leur des cupcakes au chocolat en forme de lapin ou de nid d’oiseau. Vous n’aurez pas le temps de les poser sur la table qu’ils les auront dévorés.

Vous êtes prêts à mettre la main à la pâte maintenant?

Texte Andrea Tarantini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT