les enjeux du financement de la production décentralisée
Investissement Énergie

Les enjeux du financement de la production décentralisée

24.06.2022
par SMA

La Suisse est une référence dans le monde des services financiers. Il est cependant intéressant de noter que le pays n’a pas encore trouvé un moyen efficace d’allouer des capitaux tiers au solaire à petite échelle de manière significative. En 2022 en Europe, il n’y a toujours pas assez de capitaux abordables pour les petits projets solaires photovoltaïques.

Solar Power Europe prévoit que jusqu’à 50 % du volume de l’énergie solaire photovoltaïque en Europe proviendra de systèmes de production d’énergie décentralisée. Décrypter le code du financement du solaire à petite échelle est une opportunité exceptionnelle pour les industries de l’énergie et de la finance, car il apportera une contribution très significative à la transition énergétique mondiale.

La production solaire décentralisée

L’énergie solaire décentralisée se compose de technologies de production d’énergie à petite échelle qui produisent de l’électricité à proximité des consommateurs finaux. Un système solaire installé dans une maison ou une entreprise suisse est considéré comme de l’énergie décentralisée.

Ces systèmes produisent de l’énergie directement là où elle est consommée, répondent aux pics de consommation locaux et réduisent la taille et la quantité des lignes électriques à construire. Comme les systèmes sont installés dans des bâtiments existants, ils réduisent également la nécessité de construire des infrastructures dédiées, ce qui est bénéfique du point de vue de l’utilisation des ressources.

En Suisse, la plupart des installations de production solaire sont décentralisées car le pays ne permet pas l’installation de grandes centrales solaires au sol. C’est pourquoi il est primordial d’allouer des capitaux à ce segment pour atteindre nos objectifs énergétiques de 2050.

Qui investit dans le solaire décentralisé ?

En général, les investissements dans l’énergie solaire décentralisée sont réalisés par les propriétaires du bien immobilier sous-jacent. On estime que 5 à 10 % des foyers suisses sont déjà équipés de systèmes solaires, le capital étant fourni principalement par les propriétaires.

Le pourcentage de pénétration de l’énergie solaire dans d’autres types de bâtiments, tels que les bâtiments commerciaux et industriels, est nettement inférieur. Pour que la société utilise tous les toits disponibles, il faut compter sur l’intérêt et la disponibilité du financement des propriétaires de bâtiments.

Il en résulte que de nombreuses toitures de qualité ne sont pas utilisées en raison de contraintes budgétaires ou autres. Ce décalage entre les besoins et les investissements explique pourquoi la grande majorité des bâtiments publics ne sont pas équipés de panneaux solaires en Suisse…

Le rôle des investisseurs tiers – contracting

Les particuliers, les entreprises et les institutions qui souhaitent passer aux énergies renouvelables et réduire leur consommation d’énergie peuvent par exemple faire appel aux services de contracting énergétique proposés par des entreprises.

Pour que la société utilise tous les toits disponibles, il faut compter sur l’intérêt et la disponibilité du financement des propriétaires de bâtiments.

Ces entreprises, comme Younergy, financent la conception, l’installation et la maintenance de panneaux photovoltaïques. L’utilisateur de cette énergie ne paie alors que l’énergie consommée à des tarifs inférieurs à ceux du réseau.

Ce modèle économique permet d’accélérer la transition énergétique en Suisse. Toutefois, même s’il a de grandes perspectives de croissance, les producteurs d’énergie indépendants ont du mal à trouver des capitaux à des taux suffisamment bas et intéressants.

Pourquoi l’énergie décentralisée est-elle difficile à financer par des tiers ?

Le développement de nombreuses petites centrales électriques augmentent le risque de défaillance technique. Assurer la performance à long terme des centrales est donc techniquement difficile. Le modèle économique sous-jacent du solaire décentralisé repose sur l’autoconsommation locale, ce qui ajoute à la complexité (un producteur d’énergie devient également un commerçant d’énergie).

Les projets d’investissement sont donc plus complexes à gérer que ceux qui reposent sur la rémunération du tarif de rachat. De plus, les centrales solaires ne peuvent pas être déplacées facilement si un client cesse de payer ses factures d’électricité.

L’évaluation du risque est donc fondamentale avant de prendre une décision d’investissement. Cela entraîne des coûts de transaction élevés lorsque les prêteurs doivent analyser chaque transaction individuellement.

Les banques, les compagnies d’assurance et les fonds d’investissement, acteurs importants dans la lutte contre le changement climatique et pour une finance mondiale plus durable, ont donc du mal à trouver des opportunités d’investissement dans le domaine de l’énergie décentralisée.

La solution peut être trouvée grâce à la technologie

Les entreprises qui investissent dans l’énergie solaire à petite échelle doivent être capables de développer une technologie permettant de créer et d’exploiter efficacement de nombreuses petites centrales électriques. Le savoir-faire et les processus automatisés pour évaluer un client et déterminer la faisabilité d’un projet sont également essentiels.

Surmonter l’obstacle financier grâce aux obligations vertes

En ce sens, les obligations vertes sont une solution pour financer la transition énergétique. Ces obligations vertes permettent aux entreprises ou aux entités publiques de contracter un prêt auprès d’investisseurs qui leur permettra ensuite d’investir dans des projets ayant un impact positif sur l’environnement.

En Suisse, des pionniers de l’énergie décentralisée tels que Younergy ou Prime Energy Cleantech commencent à utiliser la commercialisation directe d’obligations auprès des clients de détail comme moyen de trouver des fonds pour leurs projets.

La vente directe de ces solutions financières permet de rendre la transaction moins chère et d’éviter l’intermédiation des grandes institutions financières. D’une certaine manière, l’énergie décentralisée et la finance décentralisée semblent aller de pair.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT