logements
Construction et Immobilier

Logements abordables: la Suisse a-t-elle un problème?

22.09.2021
par Kevin Meier

Depuis quelques années, la question des logements abordables est un thème récurrent en Suisse. Récemment, en raison du coronavirus, on a même craint une détérioration de la situation. Aperçu des raisons pour lesquelles la question des logements devient de plus en plus un enjeu politique.

En octobre 2016, l’association des locataires a déposé son initiative populaire «Davantage de logements abordables». Tant le Conseil fédéral que le Parlement ont pourtant rejeté cette initiative, estimant que les interventions décrites sur le marché étaient inutiles et irréalistes. Les électeurs suisses semblaient tout aussi peu convaincus et ont voté contre l’initiative le 9 février 2020. Pourtant, la situation du marché du logement est considérée comme problématique par plusieurs parties. 

État d’urgence ou non?

Le Conseil fédéral reconnaît lui aussi qu’il est difficile, du moins pour certains, de trouver un logement abordable sur le plan domestique et financier. On parle de pénurie ou de manque de logements lorsque moins d’un pour cent des logements sont vides. Si, l’Office fédéral du logement (OFL) estimait que la Suisse passerait tout juste à côté d’une pénurie de logements en 2021, dans certaines régions, la situation est bien réelle. C’est notamment le cas dans le canton de Zoug. 

Le problème du logement adéquat

Dans le débat sur le logement abordable, il ne s’agit pas seulement de permettre aux gens d’avoir un toit sur leur tête. Il s’agit également d’un débat sur les conditions de logement adéquates. En raison de dynamiques telles que l’urbanisation, de plus en plus de personnes s’entassent dans les mêmes zones d’habitation, ce qui entraîne une pénurie de logements. Les prix augmentent alors et les conditions de logement financièrement accessibles sont souvent précaires. Par conséquent, une partie de la population doit accepter des pertes en termes de situation, d’équipement, de sécurité et de taille. Cela a également des répercussions sur la qualité de vie et la santé mentale des Suissesses et des Suisses, car il devient par exemple plus difficile de se relaxer dans l’espace privé.

Le thème du logement dans la politique

Au niveau international, le sujet a également fait son entrée dans la sphère politique. Le 21 janvier 2021, le Parlement européen a adopté le rapport d’initiative «Accès à un logement adéquat et abordable». Comme son nom l’indique, ce rapport demande un logement abordable, une protection renforcée des locataires et un droit opposable à un logement décent. Les associations de locataires saluent ce passage d’une orientation vers le marché à une meilleure protection des locataires. Les autorités nationales sont toutefois encore en retard sur cette évolution.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT