enfants renforcer la psyché des enfants et des jeunes
Éducation Enfants Famille

Renforcer la psyché des enfants et des jeunes

04.02.2022
par SMA

De quoi les enfants et les adolescents ont-ils besoin pour se développer sainement sur le plan psychique? Et où trouver de l’aide lorsque des difficultés apparaissent? Nous nous sommes entretenus avec Sibylle Brunner, déléguée zurichoise à la prévention et à la promotion de la santé. 

Sibylle Brunner, qu’est-ce qui rend les enfants forts sur le plan psychique?

La santé psychique peut être renforcée tout au long de la vie. Toutefois, des bases très importantes sont déjà posées à la naissance d’un enfant. En effet, en lien fort et confiant entre un nourrisson ou un enfant en bas âge et les personnes qui lui sont le plus proches crée un important sentiment de confiance qui l’aidera plus tard à maîtriser les situations difficiles. 

Comment cela fonctionne-t-il concrètement? Comment se crée un lien étroit avec le nourrisson? 

Il faut être attentif aux besoins du nourrisson et y réagir rapidement. Les personnes de référence doivent accorder de l’attention à l’enfant et être souvent en contact visuel avec lui. Outre la proximité physique, cela procure aux enfants un sentiment de sécurité et leur permet de se sentir pris en compte. De nombreux parents sont distraits par le téléphone portable, ce qui représente un véritable défi. Lorsque l’enfant est éveillé, il vaut la peine d’éteindre les appareils de temps en temps afin de lui accorder une attention non partagée. Cela favorise également le développement ultérieur du langage. Nous nous développons en dialoguant avec d’autres personnes. Qu’y a-t-il de plus beau que de dialoguer avec ses enfants?

Répondre aux besoins en temps réel: cela ne rend-il pas les enfants gâtés et dépendants? 

On parle ici des besoins fondamentaux des nourrissons: la nourriture, le bien-être physique, l’attention émotionnelle ou la sécurité. Il est tout aussi important que les nourrissons puissent déjà faire des expériences de leur propre initiative. Par exemple, se tourner sur le ventre depuis la position couchée sur le dos, se déplacer à quatre pattes d’un point A à un point B ou mettre soi-même son repas à la bouche: chaque nouvelle expérience réussie renforce la confiance en ses propres capacités. Ainsi, les enfants apprennent aussi par eux-mêmes qu’il faut plusieurs tentatives avant de réussir quelque chose. Cela renforce leur efficacité personnelle et les rend tolérants face à la frustration. Ces deux aspects sont essentiels pour notre bien-être psychique. 

Les nourrissons qui sont déjà mobiles et les enfants en bas âge devraient pouvoir bouger le plus librement possible. Ils veulent découvrir et explorer les choses par eux-mêmes. Pour cela, il faut veiller à ce qu’ils trouvent beaucoup de stimulations dans leur environnement. Cela ne nécessite pas de jouets coûteux: la nature offre une infinité d’aventures et d’occasions d’apprendre. À l’intérieur, les ustensiles de cuisine recèlent de superbes objets de jeux et de musique. 

On lit souvent que le jeu est important pour les enfants – pourquoi est-ce le cas? 

Tout d’abord, il est important de préciser qu’il ne s’agit pas de jouer à l’écran, de jouer à un jeu de société ou de faire du sport, mais de jouer librement. Cela signifie jouer “à la famille” avec des poupées ou se glisser dans le rôle de super-héros et mettre en scène une course-poursuite. Le jeu libre garantit de nombreuses expériences précieuses. Les enfants peuvent s’essayer à de nouveaux rôles, faire preuve d’imagination face aux peurs et aux défis et trouver des stratégies créatives pour les surmonter. Le jeu libre avec d’autres enfants est également un terrain d’apprentissage pour les relations sociales. Pour que ce jeu puisse se développer, les enfants ont besoin de temps libre et d’un environnement sûr. 

Quel rôle jouent les cours de musique, les cours de sport et les cours d’informatique pendant le temps libre dans le développement? 

Les diverses offres telles que l’éducation musicale précoce, les cours d’instrument ou de sport sont un élément important dans la promotion de la santé physique et psychique. Le choix des cours doit être guidé par les intérêts des enfants et dans le but de leur faire plaisir. Il est important de ne pas surcharger les enfants et de veiller à ce qu’ils aient suffisamment d’espace libre. Il s’agit de trouver un bon équilibre qui convienne à chaque enfant. 

Et qu’en est-il des médias numériques? Ont-ils une influence négative sur la santé mentale? 

Là encore, c’est une question de mesure: les jeux vidéo peuvent détendre ou permettre des échanges stimulants avec des amis – mais ils ont aussi un potentiel addictif. Il en va de même pour les médias sociaux: ils permettent le contact avec des jeunes du même âge, ce qui est extrêmement important, mais ils comportent aussi des dangers. On sait par exemple que la comparaison permanente avec les autres ainsi que la pression de toujours se montrer sous son meilleur jour peuvent conduire à une dévalorisation de soi. La peur de manquer quelque chose si l’on n’est pas en ligne entraîne également un stress énorme dans la vie des jeunes. Il leur est plus difficile de se concentrer longtemps sur quelque chose. 

Faut-il donc limiter le temps passé par les adolescents sur leur téléphone portable? 

Ils doivent apprendre à l’utiliser – en interdire l’utilisation ne serait certainement pas la bonne solution. Néanmoins, définir des moments sans téléphone est une bonne approche. Par exemple, d’un point de vue préventif, il est souhaitable que les écoles secondaires interdisent l’utilisation des smartphones pendant les heures de cours. Ce qu’il faut négocier c’est quand, dans quel but et pendant combien de temps les téléphones portables, tablettes et ordinateurs peuvent être utilisés. Cela peut parfois être épuisant, mais les enfants auront tout à gagner à ce que les parents leur donnent des repères dans ce domaine également. 

Que faire si les enfants se disputent souvent?

Il est utile que les parents se concentrent toujours consciemment sur les aspects positifs de leurs relations avec les enfants. Cela vaut indépendamment de l’âge de l’enfant: qu’est-ce qui s’est bien passé aujourd’hui? Qu’est-ce que mon enfant fait de bien? Qu’est-ce que j’apprécie particulièrement chez mon enfant? Quand avons-nous ri ensemble aujourd’hui? Il ne faut pas prendre les choses positives pour acquises, mais les visualiser consciemment, les nommer et en être reconnaissant. Cela rend les parents et les enfants plus forts. Il est également utile de vivre des bons moments ensemble ou d’écouter attentivement son enfant sans faire de commentaires. Ces deux éléments créent un terrain d’entente. 

Que fait Promotion Santé Suisse pour renforcer la santé des enfants et des jeunes? 

Dans le cadre de ses programmes cantonaux, Promotion Santé Suisse développe et soutient une large palette d’offres en collaboration avec des organisations partenaires. Beaucoup d’entre elles interviennent dès la petite enfance, avec par exemple des formations pour le personnel des crèches ou des cours pour les futures mères. Mais nous cofinançons également des projets dans le domaine scolaire et dans le travail avec les jeunes, qui contribuent à renforcer les ressources des enfants et des jeunes. 

Et que faites-vous pour les enfants et les jeunes qui traversent une crise? 

Nous ne proposons pas nous-mêmes de conseils ou de traitements. Notre mission consiste à cet égard à nous engager en faveur d’une bonne prise en charge et à faire connaître les offres de soutien. Nous travaillons donc en étroite collaboration avec les professionnels du conseil et du traitement. Il me semble décisif que les parents renforcent leurs compétences dans le cadre d’offres de formation parentale, qu’ils se préparent à leur nouveau rôle dès la grossesse et qu’ils demandent de l’aide à un stade précoce lorsque des situations éprouvantes se prolongent. L’éducation est l’une des tâches les plus exigeantes qui soient – personne ne peut tout faire correctement. Demander conseil et soutien n’est donc pas un signe de faiblesse, mais de force. 

Smart
fact

Adresses utiles

Des brochures destinées aux familles

https://www.vd.ch/themes/population/enfance-jeunesse-et-famille/prevention-en-matiere-socio-educative/ 

Conseils confidentiels 24 heures sur 24 pour les parents 

https://www.elternnotruf.ch/fr/

Conseils confidentiels 24h/24 pour les jeunes 

www.147.ch 

Cours pour les parents 

https://www.formation-des-parents.ch 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT