Voyage

Le Bhoutan, couple royal et particularités

19.11.2021
par Léa Stocky

Le couple royal bhoutanais est plutôt discret. Si l’on entend parler du Bhoutan dans les médias, c’est en général pour expliquer son fameux Bonheur Intérieur Brut. Pourtant, ce petit pays d’Asie du Sud-Est recèle des singularités qu’il est intéressant de mettre en lumière. 

En 2006, le roi Jigme Singye Wangchuck abdique et lègue le poste de roi à son fils, Jigme Khesar Wangchuck, qui devient, à 26 ans, le plus jeune roi du monde. Il est officiellement couronné en 2008. C’est aussi en 2008 que le Bhoutan renonce à la monarchie absolue et devient une monarchie constitutionnelle composée d’un Premier ministre et d’une Assemblée de deux chambres. Une Constitution est également adoptée. 

Un couple uni

Jigme Khesar est le cinquième roi de la dynastie Wangchuck qui dirige le Bhoutan depuis 1907. Si son père avait quatre femmes, Jigme Khesar a pour sa part juré fidélité à sa femme, la reine Jetsun Pema, avec qui il s’est marié en 2011. La polygamie est en effet autorisée au Bhoutan et Jigme Khesar est le fils de la troisième épouse de son père. Le jour du mariage du jeune couple, le roi avait 31 ans tandis que la reine était âgée de 21 ans. 

Jigme Singye a effectué une partie de ses études aux Etats-Unis et à Oxford. C’est d’ailleurs en Angleterre qu’il a rencontré Jetsun Pema, diplômée en relations internationales, en psychologie et en histoire de l’art. 

Le roi porte le titre de Druk Gyalpo, qui signifie Roi Dragon, et la reine celui de Druk Gyaltsuen, Reine Dragon. Le nom officiel du Bhoutan est Druk yul, c’est pourquoi il est également appelé pays du Dragon Tonnerre. 

Le couple royal, parent de deux garçons, forme dans la presse internationale un binôme presque parfait. La reine Jetsun Pema est suivie par pas moins de 245 000 abonnés sur le réseau social Instagram, sachant que la population du pays est d’environ 770 000 habitants. Elle y poste des photos de sa famille avec son mari ou avec ses enfants, des différents événements auxquels le couple royal assiste mais aussi des sorties qu’elle effectue, des personnes qu’elle rencontre ou des actualités de son pays. Le roi Jigme est suivi par 172 000 personnes et publie le même type de contenus. 

Un pays unique

D’autres éléments font du Bhoutan un pays fascinant. Du point de vue de l’environnement, le Bhoutan est particulièrement connu pour être le seul pays avec un bilan carbone négatif car il rejette trois fois moins de CO2 qu’il n’en absorbe. La surface de pays recouverte par des forêts est de 72%, alors que la Constitution en exige 60%. 

Afin de préserver le pays du tourisme de masse néfaste pour la culture et l’environnement, les voyageurs qui souhaitent visiter le pays doivent s’acquitter de frais pouvant aller jusqu’à 250 dollars par jour en fonction de la saison. Les premiers visas touristiques n’ont été délivrés que dans les années 1970. C’est en effet depuis une cinquantaine d’années que le pays s’est ouvert au reste du monde. Internet et la télévision ont par exemple été autorisés en 1999. 

Depuis 2004, la production et la vente de tabac sont interdites dans le pays. Le Bhoutan devient ainsi le premier pays au monde à promulguer une telle loi. Les habitants peuvent posséder une certaine quantité de tabac ou de ses produits dérivés car fumer n’est pas interdit, mais celle-ci ne doit pas dépasser une limite autorisée et doit être achetée hors du pays. 

Entre religion et traditions

Les tenues traditionnelles sont obligatoires dans les administrations, les écoles et lors d’événements officiels. Le gho est une robe que portent les hommes. Elle descend jusqu’aux genoux et est maintenue par une ceinture, nommée kera. Les femmes portent la kira qui est un tissu rectangulaire qui entoure le corps. L’obligation de porter ces vêtements fait partie de la volonté de la royauté et du gouvernement de préserver les traditions et la culture du pays. Les maisons et autres bâtiments doivent aussi respecter les constructions traditionnelles. 

Le pays du dragon tonnerre est parsemé de dzongs, des monastères forteresses. Ils permettaient de se protéger à la fois des ennemis et servaient aussi de centres religieux et administratifs. Souvent construits en hauteur pour dominer les vallées, les plus anciens ont été bâtis au début du XVIIème siècle. Au-delà des dzongs, le pays est parsemé de milliers de temples et monastères. Le Bhoutan est en effet un pays bouddhique et ses habitants sont très attachés aux valeurs spirituelles de cette religion qui sont omniprésentes dans la vie des habitants. Le bouddhisme mahayana est la religion d’État du Bhoutan. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT