nutrition vitamines et nutrition cellulaire
Santé

Vitamines et nutrition cellulaire

04.02.2022
par Melanie Cubela

Vitamines, compléments alimentaires, préparations à base de fer et, depuis peu, la nutrition cellulaire, sont d’autant d’astuces pour donner au corps tout ce dont il a besoin. Quand les compléments sont-ils utiles? Faut-il choisir des médicaments chimiques ou des médicaments à base de plantes? Retrouvez dans cet article les réponses à ces questions.

Faiblesse, peau sèche, troubles de la concentration, ongles cassants, chute des cheveux – la liste des signes d’une possible carence en nutriments est longue. Dans quelle mesure les compléments peuvent-ils y remédier?

Quand prendre des compléments alimentaires?

Les compléments alimentaires sont censés protéger des maladies et optimiser les performances physiques et intellectuelles. Toutefois, si l’on a une alimentation équilibrée, il n’est généralement pas nécessaire d’en prendre. «Il y a certains nutriments qui ne sont pas toujours absorbés en quantité suffisante malgré un choix d’aliments variés, de sorte qu’une supplémentation de ceux-ci peut être tout à fait judicieuse», informe Noreen Neuwirth, bioscientifique du blog spécialisé ernaehrungsmedizin.blog. Par exemple, les suppléments de vitamine B12 sont fortement recommandés si l’on suit un régime végétalien. Mais une alimentation déséquilibrée peut également entraîner des carences chez les personnes ayant une alimentation mixte. Noreen Neuwirth déconseille toutefois la prise non spécifique de compléments alimentaires, car une trop grande quantité de certains nutriments peut être nocive pour la santé.

Choisir des compléments végétaux ou chimiques?

On entend souvent dire que les médicaments à base de plantes sont moins sains que leur variante chimique. Est-ce vrai? «Contrairement à l’autorisation de mise sur le marché dont doivent bénéficier les médicaments dits chimiques, l’efficacité des médicaments traditionnels à base de plantes n’a pas besoin d’être prouvée par des études cliniques», constate Noreen Neuwirth. Cependant, la plupart des médicaments à base de plantes ne sont pas soumis à des prescriptions médicales et conviennent donc à une utilisation personnelle. «En raison notamment de leur puissance et de leur dosage inoffensifs, ils ne présentent en effet que peu ou pas d’effets secondaires par rapport aux alternatives synthétiques», fait savoir la spécialiste. «Néanmoins, il faut être conscient du principe pharmacologique <pas d’effet sans effet secondaire>. Selon ce principe, la probabilité d’apparition d’effets secondaires est plus faible si la substance elle-même n’a pas ou peu d’effet pharmacologique», informe Noreen Neuwirth. Par conséquent, les médicaments à base de plantes peuvent offrir une alternative sans effets secondaires aux médicaments classiques pour le traitement de troubles mineurs ou d’infections légères. C’est pourquoi il faut toujours consulter un médecin en cas de maladie grave et ne pas pratiquer l’automédication avec des médicaments à base de plantes.

Qu’est-ce que la nutrition cellulaire?

La cellule est la plus petite unité vivante du corps. Elle est responsable de fonctions de base vitales, telles que le métabolisme ou la croissance. «La nourriture cellulaire est la nourriture dont ont besoin les cellules afin qu’elles puissent fonctionner de manière optimale. Celles-ci ne doivent pas croître et se diviser, mais remplir leur fonction dans le tissu correspondant. Si cela est garanti, nous sommes en bonne santé», explique le docteur Claudio Lorenzet, spécialiste en médecine interne générale. Noreen Neuwirth indique que la nutrition cellulaire n’est pas un médicament au sens de la loi sur les médicaments (AMG). Pour cette raison, aucun bénéfice clinique ne peut être prouvé. 

Selon Noreen Neuwirth, la nutrition cellulaire n’est pas définie avec précision du point de vue de la médecine nutritionnelle. «Les préparations de nutrition cellulaire doivent fournir les substances nécessaires à une fonction cellulaire optimale et contribuer ainsi au maintien de la santé», explique-t-elle. Cependant, d’après la spécialiste, les études sont encore assez minces et les bienfaits pour la santé humaine ne sont pas prouvés.

Dans quels cas la nutrition cellulaire est-elle utile?

L’offre alimentaire est de plus en plus dominée par les aliments industriels prêts à être mangés. Selon le Dr Lorenzet, ces produits reçoivent des substances qui stimulent les processus de croissance et génèrent le désir d’en consommer davantage. «Les cellules commencent à faire des réserves et finissent par être tellement occupées à gérer l’abondance qu’elles ne peuvent plus assumer d’autres tâches plus importantes. C’est précisément là qu’intervient la nutrition cellulaire. Les nombreuses molécules de signalisation présentes dans les ingrédients interviennent simultanément à différents niveaux et à différents endroits dans le métabolisme cellulaire, freinent les processus de synthèse défavorables et relancent les processus de dégradation». Le Dr Lorenzet ajoute que les cellules deviendraient ainsi plus minces, plus en forme et plus riches en énergie et qu’elles pourraient mieux réagir aux exigences spécifiques qui leur sont imposées. «C’est en cela que la nutrition cellulaire se distingue considérablement des médicaments et des compléments alimentaires», explique le Dr Lorenzet.

La recommandation de la Société allemande de nutrition est de se restreindre et de manger moins, mais de consommer autant de légumes et de fibres que possible et de faire plus d’exercice. Selon le Dr Lorenzet, en pratique, la situation est toutefois différente, car presque personne ne respecte cette recommandation. «La nutrition cellulaire pourrait justement apporter une contribution importante dans ce domaine et faciliter le respect de ces règles», constate-t-il.

Texte Melanie Cubela 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT