jeune fille contrariée et une maman perplexe
Enfants Famille Maladie Santé

Mon enfant souffre-t-il de troubles de l’apprentissage?

06.06.2018
par SMA

Les troubles de l’apprentissage sont une réalité pour bon nombre de familles. Mais de quoi s’agit-il exactement et comment savoir si son enfant est concerné? 

Tous les enfants ont des rythmes d’apprentissage différents. Alors que certains comprennent et apprennent facilement à l’école, d’autres nécessitent de plus de temps et d’attentions particulières. Compris comme une inaptitude à acquérir, retenir ou utiliser des connaissances spécifiques, résultant dans un déficit d’attention, de raisonnement ou de mémoire, les troubles de l’apprentissage influencent la vie de nombreux enfants. C’est pourquoi il est important de savoir les identifier.

Ne pas confondre difficultés d’apprentissage et troubles de l’apprentissage

Les difficultés d’apprentissage sont temporaires et généralement liées au quotidien de l’enfant. Un deuil, un changement important, une période stressante ou une séparation sont souvent à la base de ces difficultés. Souvent détectées à l’école, elles peuvent prendre la forme d’une baisse de motivation, d’une concentration limitée, d’une incapacité à résoudre les problèmes posés ou encore d’un comportement social inadapté.

En revanche, les troubles de l’apprentissage sont permanents. D’origine neurologique, ils perturbent l’acquisition, la compréhension et le traitement de l’information. Les troubles les plus fréquents sont la dyslexie (trouble de l’orthographe et de la lecture), la dysgraphie (trouble de l’écriture, la rendant lente et souvent incompréhensible), la dyscalculie (trouble du langage écrit touchant plus spécifiquement les chiffres), la dysphasie (trouble du langage oral), la dysorthographie (trouble de l’orthographe) et la dyspraxie (trouble du mouvement). Mais comment les repérer?

Etre vigilant

Les parents doivent être attentifs au comportement de leur enfant. Il est important de remarquer si ses résultats scolaires sont en baisse, si l’enfant semble inexplicablement faible à l’écrit alors qu’il ne rencontre aucun problème à l’oral, s’il ne comprend pas les consignes, s’il évite toute activité demandant un effort mental ou s’il refuse de faire ses devoirs ou ne les finit jamais. Tous ces indices peuvent contribuer à l’identification des troubles de l’apprentissage chez un enfant. Mais alors que faire lorsque ces troubles sont bien réels?

Ne pas rester seul

Qu’il s’agisse effectivement de troubles de l’apprentissage ou de difficultés passagères, il est important de consulter un spécialiste pour identifier l’origine du problème et trouver la solution optimale. L’enseignant est souvent le premier interlocuteur de l’enfant. S’adresser à ce dernier est donc un excellent réflexe. En effet, connaissant bien l’enfant, il oriente plus facilement les parents vers le professionnel le plus adapté: pédopsychiatre, orthophoniste ou ergothérapeute par exemple. Ces spécialistes aident alors les parents à mieux comprendre l’élève et la nature de ses difficultés.

Relâcher la pression

Etre vigilant ne veut pas dire interpréter chaque difficulté de l’enfant comme un trouble de l’apprentissage. Souvent le manque d’effort et de motivation ne cachent pas autre chose. Dans une société où tout doit aller vite et s’obtenir facilement, il peut être difficile pour l’élève de rester concentré et d’accepter les contraintes. Et, s’il s’agit effectivement de troubles de l’apprentissage, ils ne remettent pas en cause l’éducation des parents ou l’intelligence de l’enfant. Aujourd’hui, il existe de nombreuses solutions pour l’accompagner.

Texte Clementine Dupin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT