Lifestyle

Le bonheur renforce le système immunitaire

24.08.2021
par Fatima Di Pane

Les personnes qui éprouvent des sentiments de bonheur libèrent des hormones, qui peuvent avoir une influence positive sur le système immunitaire. Gisela Etter Kalberer, spécialiste en médecine interne, explique comment maintenir un bon équilibre entre les hormones dites du bonheur. 

Qu’il s’agisse de la compagnie d’un être cher, d’un excellent café ou de l’agréable sensation de picotement après un effort sportif, lorsque nous sommes heureux, nous avons tous l’impression de pouvoir tout faire. Par exemple, en ces moments de bonheur, les grands défis semblent surmontables et l’on se sent bien équipé pour les affronter.

«J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé»*, aurait écrit Voltaire au XVIIIe siècle. Et il avait bien raison: il existe des liens entre les hormones du bonheur et le renforcement des défenses immunitaires.

Les hormones du bonheur

«La sérotonine, la dopamine, la noradrénaline, les endorphines et l’ocytocine sont les principales hormones du bonheur produites par le corps», explique la Dr méd. Gisela Etter Kalberer, spécialiste en médecine interne générale et homéopathe. «Ces hormones provoquent un bien-être général et des sentiments de bonheur.» Par exemple, la proximité physique avec un être cher entraîne la libération de l’ocytocine, également appelée hormone du câlin. La dopamine, quant à elle, est libérée après un sentiment de réussite et transmet un sentiment de bonheur intense.

Le stress rend malade

Ces hormones du bonheur ne se contentent cependant pas de faire du bien. «Lorsqu’une personne ressent un sentiment de bien-être, ses défenses immunitaires et sa résilience s’avèrent meilleures», explique Gisela Etter Kalberer. En effet, les hormones du bonheur font baisser le cortisol, l’hormone du stress. De nombreuses études ont montré que le stress favorise le développement de maladies telles que le diabète de type 2 et les maladies coronariennes. Le stress aurait également une influence négative sur la progression du VIH. Les personnes heureuses sont aussi plus susceptibles d’opter pour des comportements sains tels que l’exercice physique, l’entretien de relations personnelles et des habitudes alimentaires équilibrées.

Sentiments stables de bonheur

Mais comment stabiliser notre taux d’hormones du bonheur? Les pierres angulaires d’une existence heureuse sont bien connues: il faut faire suffisamment d’exercice, se détendre, avoir une alimentation saine, dormir suffisamment et vivre dans un environnement social stable. Ces comportements et habitudes peuvent être intégrées dans la vie quotidienne sans trop d’efforts. «De nombreuses personnes soutiennent leur bien-être par des mesures médicales complémentaires», ajoute l’experte. «Des exercices de thérapie respiratoire, de yoga, de kinésiologie ou d’autres thérapies complémentaires peuvent également être utiles», explique-t-elle.

Créer et développer

Quiconque pense que le stress doit à tout prix être évité fait fausse route. «Des découvertes récentes montrent en effet que les personnes qui ne rencontrent aucun défi et aucun stress vivent moins longtemps que les personnes stressées», explique Gisela Etter Kalberer. «Un stress prolongé et un sentiment d’impuissance face aux tâches de la vie peuvent affaiblir les défenses immunitaires.» Le fait de relever et de surmonter des défis et des tâches importantes engendre des sentiments positifs. C’est le genre de stress que nous devrions accueillir dans nos vies à bras ouverts. Certaines choses ont néanmoins un impact négatif sur le système immunitaire. C’est notamment le cas des échéances pressantes, des problèmes financiers ou des disputes.

Engagements sains et bonheur

Nombreux sont ceux qui stressent en pensant à leur quotidien et aux choses qui peuvent le remplir. «Comme pour beaucoup de choses dans la vie, votre quotidien peut être mis en place étape par étape et comme bon vous semble. Il faut avoir du plaisir, c’est ça qui compte vraiment», explique Gisela Etter Kalberer. Par exemple, introduire un rituel de pleine conscience dans la vie quotidienne est une chose relativement simple. «Des respirations conscientes, un stimulus visuel apaisant, une écoute attentive des sons de la nature ou un repas agréable dans une atmosphère détendue. Voilà des choses qui peuvent vous rendre heureux.euse», soutient l’experte.

Se brosser les dents, un geste simple

Il est également méditatif d’être pleinement présent dans les tâches quotidiennes. Cela peut être le cas, par exemple, lorsque l’on se brosse les dents, on va au travail ou on prend une douche. De cette façon, il n’est pas nécessaire de créer des moments réservés à la pleine conscience. Il en va de même pour l’exercice. «Il est facile à intégrer dans la routine quotidienne. Descendez simplement du bus un arrêt plus tôt ou prenez les escaliers au lieu de l’ascenseur», recommande Gisela Etter Kalberer.

*En réalité, cette citation de Voltaire est apocryphe, car l’écrivain français n’a jamais utilisé cette exacte formulation. Dans une Lettre à l’Abbé Trublet datant du 27 avril 1761, Voltaire écrit «Je me suis mis à être un peu gai, parce qu’on m’a dit que cela est bon pour la santé». Cette citation a ensuite été transformée. 

Smart
fact

Des petits rituels pour plus de bonheur

  • Chaque jour, écrivez dans un cahier trois choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. De cette façon, vous vous concentrez sur les aspects positifs de la vie et créez une belle collection de moments et souvenirs qui peut être parcourus lorsque vous êtes de mauvaise humeur.
  • Buvez tranquillement une tasse de thé. Quelle est l’odeur du thé? Quel goût a-t-il ?
  • Pendant vos trajets en train, bus ou métro, au lieu de regarder votre téléphone, consacrez-vous à quelque chose de beau. Observez par exemple le paysage qui défile devant vos yeux, écoutez une belle musique ou fermez simplement les yeux pendant quelques instants.
  • Chaque matin, demandez-vous «Comment puis-je me rendre heureux.euse aujourd’hui?» Les petites satisfactions telles qu’un bon espresso, un appel téléphonique, une rencontre avec un être cher ou une promenade sont importantes et ne doivent pas être oubliées à cause du stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT