rénovation et assainissement énergétique
Éditoriaux Habitat

Rénovation et assainissement énergétique

30.06.2022
par SMA

Rénover plus avec moins !

Depuis la crise sanitaire, nous avons des difficultés à nous approvisionner en matières premières, les prix flambent et la guerre en Ukraine a donné un sérieux coup de pied dans le château de cartes énergétique de la Suisse. En effet, sur le sol helvétique, nous chauffons les bâtiments majoritairement au gaz et au mazout.

Selon l’OFEN, le secteur du bâtiment est responsable d’environ 40 % de la consommation d’énergie et génère plus de gaz à effet de serre que l’industrie. La rénovation énergétique des bâtiments représente donc un levier d’action essentiel pour atteindre l’objectif de la Confédération de ramener les émissions de CO2 du secteur au zéro net d’ici 2050.

Il faut donc rénover plus et mieux ! En isolant les bâtiments et en ayant recours aux énergies renouvelables pour la production de chaleur et d’électricité, on peut atteindre une exploitation neutre en CO2. Mais avec cette tendance à se focaliser sur l’efficacité énergétique à l’exploitation, Étude Construction on oublie que l’empreinte carbone d’un bâtiment se calcule sur l’ensemble de son cycle de vie.

Tout est là pour changer la donne ! Ce qu’il nous reste à faire c’est de modifier nos mauvaises habitudes.

Il est donc indispensable de prendre également en considération l’énergie grise nécessaire à la construction. En ce sens, la rénovation est à favoriser puisque l’énergie embarquée dans les éléments fortement consommateurs comme la structure porteuse n’est plus à comptabiliser. En rénovant l’existant, nous économisons l’énergie liée à la destruction et à la production du nouveau.

En favorisant l’utilisation de matériaux biosourcés, comme le bois ou la paille, géo-sourcés comme la terre crue et en ayant recours au réemploi d’éléments de construction, on contribue à développer une économie circulaire qui favorise les ressources et savoir-faire locaux. Cette démarche nous permet d’envisager les bâtiments, non plus comme des émetteurs de CO2 mais comme des puits carbones temporaires, générateurs d’un meilleur vivre ensemble.

Tout est là pour changer la donne ! Ce qu’il nous reste à faire c’est de modifier nos mauvaises habitudes. Réemployer plutôt que jeter, produire moins et mieux pour créer un cercle vertueux.

Texte Sarah Hottinger et Elodie Simon
Conseillères pour HabitatDurable, architectes associées etceterra
HabitatDurable est l’association pour les propriétaires respectueux de l’environnement et des relations sociales

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT