Lifestyle Maladie Santé Soins

Coups de soleil: la peau ne pardonne pas

24.04.2020
par Andrea Tarantini

Quoi de mieux que de profiter de l’air frais et de sentir la chaleur du soleil sur sa peau? Nous avons besoin du soleil pour survivre. Mais en même temps, ses rayons représentent un grand danger pour notre peau. Attention aux coups de soleil!

Quand la saison froide laisse place aux beaux jours, beaucoup de gens ne veulent qu’une chose: profiter du soleil. Cependant, pour notre peau, un bain de soleil prolongé est un stress car les rayons UV endommagent le matériel génétique de nos noyaux cellulaires. Ces dommages sont irréversibles et, dans le pire des cas, peuvent entraîner un cancer de la peau. Le risque de développer un cancer est particulièrement élevé si, avant l’âge de 20 ans, l’on a expérimenté beaucoup de coups de soleil.

Les cas de cancer de la peau en Suisse sont nombreux. En effet, selon l’Office fédéral de la statistique, 2400 personnes en Suisse sont diagnostiquées chaque année avec un cancer de la peau – soit près de 29 cas pour 100 000 habitants. Le mélanome malin est l’un des types de cancer les plus courants mais, s’il est détecté à temps, les chances de récupération sont élevées. Néanmoins, à un stade précoce, le mélanome peut aussi former des ramifications dans d’autres organes. Les principales causes de cancer de la peau sont les coups de soleil fréquents et un rayonnement UV excessif, souvent dû aux trop nombreuses visites dans des solariums.

Observer les changements

Outre les coups de soleil, il existe d’autres facteurs qui augmentent le risque de cancer de la peau. C’est le cas des grains de beauté qu’il faut souvent faire contrôler à un spécialiste. Un examen médical est surtout nécessaire si l’un d’entre eux s’agrandit, change de forme et de couleur, provoque des démangeaisons ou des saignements. Il existe une règle qui permet d’identifier les taches de naissance suspectes. Il s’agit de l’ABC: alors qu’un grain de beauté pigmenté inoffensif a une forme régulière et symétrique et des bords nets, un cas suspect est asymétrique (A) et a un bord irrégulier (B). (C) représente la couleur, qui est tachetée dans une tache de naissance potentiellement dangereuse, tandis qu’une tache pigmentaire inoffensive est uniformément colorée.

Se protéger contre les coups de soleil

Les enfants ainsi que les personnes à la peau très claire sont plus vulnérables aux rayons du soleil et doivent donc bien se protéger. Cependant, les rayons UV du soleil peuvent causer de grands dégâts même chez les personnes qui bronzent rapidement. En effet, le bronzage lui-même ne protège pas contre les dangers des radiations.

Lorsque la peau est touchée par les rayons UV, la couche cornée s’épaissit et les mélanocytes stimulent la production de mélanines qui absorbent les rayons UV et colorent la peau. Voici ce qui provoque le bronzage de la peau. Il s’agit en fait d’un mécanisme de protection du corps. «L’effet protecteur du bronzage et de l’épaississement de la couche cornée est extrêmement faible et ne peut en aucun cas remplacer l’utilisation d’autres mesures de protection solaire», déclare le professeur Christian Surber de la clinique dermatologique de l’hôpital universitaire de Zürich. Par conséquent, toute personne qui veut protéger sa peau ne doit pas compter sur son bronzage.

La Ligue contre le cancer cite la réduction de l’exposition comme la méthode la plus efficace pour se protéger des rayons UV. Cela signifie qu’il faut rester à l’ombre, surtout en été, entre 11 et 15 heures. Autrement, les vêtements offrent aussi une bonne protection contre le soleil, surtout les T-shirts qui couvrent les épaules et les pantalons longs. De plus, un large chapeau protège non seulement le cuir chevelu, mais aussi le visage, les oreilles et le cou. Les zones exposées, comme les bras ou les mollets, sont mieux protégées avec une crème solaire de haute qualité.

La Ligue contre le cancer cite la réduction de l’exposition comme la méthode la plus efficace de protection contre les dangereux rayons UV.

Réduction de l’exposition

Ainsi, le facteur de protection solaire est particulièrement important. Il s’agit d’une indication de son efficacité comme protection contre les rayons UV. Le facteur de protection solaire que nécessite une personne dépend de son type de peau.

Le professeur Surber explique toutefois que cette seule donnée n’est pas fiable: «ce calcul est trompeur car, d’une part, la plupart des gens n’appliquent pas la quantité requise de 2 mg par centimètre carré de peau et, d’autre part, une quantité correctement appliquée est rapidement réduite par l’abrasion mécanique. Il ne faut donc pas considérer la valeur du facteur de protection comme absolue. Pour les enfants et les personnes ayant une peau particulièrement claire, les produits ayant un indice de protection solaire d’au moins 20 conviennent. L’expert souligne également que lors de l’achat de produits de protection solaire, il est essentiel de regarder aussi le logo UVA car le facteur de protection solaire n’est qu’une mesure de la qualité du filtrage des rayons UVB, mais le soleil projette également de dangereux rayons UVA.

Les enfants sont particulièrement menacés

La peau des enfants est encore plus fine et plus claire que celle des adultes. Les coups de soleil fréquents pendant l’enfance augmentent encore davantage le risque de développer un cancer de la peau plus tard. Pour ces raisons, les enfants doivent particulièrement bien protéger leur peau. Les nourrissons de moins d’un an ne doivent pas être exposés au soleil. Pour les enfants de moins de six ans, le soleil de midi est particulièrement dangereux en été et doit donc être évité à tout prix. Autrement, des vêtements bien couvrants aident à protéger la peau délicate des enfants. En été, les enfants aiment jouer au bord de l’eau, mais l’humidité rend les vêtements normaux plus perméables aux rayons UV. C’est pourquoi, il existe des textiles spéciaux qui protègent des UV et qui ne se détériorent pas, même dans la pataugeoire.

Les quatre types de peau

Type de peau I
  • Peau très claire, cheveux roux, nombreuses taches de rousseur
  • Coups de soleil presque immédiats
  • Temps d’auto-protection: 5-10 min
  • Facteur de protection solaire: minimum 20-50+
Type de peau II
  • Peau claire, cheveux blonds, taches de rousseur par endroits
  • Coup de soleil après une courte exposition
  • Temps d’auto-protection : 10-20 min
  • Facteur de protection solaire : min. 15-50+
Type de peau III
  • Peau brun clair, cheveux blond foncé à brun clair, taches de rousseur occasionnelles
  • Brûlures de soleil plutôt rares
  • Temps d’auto-protection: 20-30 min
  • Facteur de protection solaire: min. 15-50+
Type de peau IV
  • Peau brune, cheveux bruns à noirs
  • Presque jamais de coups de soleil
  • Temps d’auto-protection: env. 45 min
  • Facteur de protection solaire: 6-20+

Traduction de l’allemand par Andrea Tarantini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT