50+ Lifestyle Maladie Récupération Santé Soins

Arthrose: hésiter, c’est risquer sa santé

01.04.2019
par SMA

L’arthrose est l’une des trois causes principales de l’invalidité. Si les femmes représentent des sujets plus à risque, plus particulièrement aux genoux ou aux doigts, les hommes ne sont pas épargnés pour autant. L’arthrose est une maladie incurable. Toutefois, il existe quelques thérapies pour soulager les douleurs. Une chose est sûre: en cas de doute, n’attendez pas trop longtemps avant d’agir.

Les faits et chiffres concernant l’arthrose ne sont pas vraiment encourageants. En effet, d’après les spécialistes et les institutions telles que la Ligue suisse contre le rhumatisme, en Suisse, 90 pour cent des plus de 65 ans souffrent d’une forme d’arthrose. Chez la plupart des patients, les articulations des genoux sont les plus touchées. Alors que dans les cas héréditaires, ce sont surtout les articulations des doigts qui sont concernées chez les femmes et les hanches pour les hommes.

Qu’est-ce que l’arthrose?

Mais de quoi s’agit-il exactement? D’après la Ligue suisse contre le rhumatisme, l’arthrose est une maladie rhumatismale dégénérative qui se manifeste par une détérioration lente et progressive du cartilage articulaire. Chaque articulation constitue un maillon mobile reliant deux os ou plus. Au niveau de la cavité articulaire, une fine couche de cartilage recouvre les os. Lorsque les articulations sont saines, celles-ci forment un tampon élastique doté d’une surface lubrifiée bien lisse. Or, en cas d’arthrose, le cartilage est endommagé, voire entièrement détruit ou usé.

De ce fait, les chocs auxquels est exposée l’articulation ne sont plus amortis et les os en phase dégénérative se touchent directement lors d’un mouvement. Ainsi, ils affectent les tissus environnants, ce qui provoque des douleurs. La douleur provient de ces tissus, et non des os endommagés, puisque ces derniers ne contiennent aucune terminaison nerveuse. La conséquence principale de cette détérioration de l’articulation et de la douleur se manifeste en une réduction considérable de la mobilité. Les experts insistent sur le fait que l’arthrose n’est pas une maladie mortelle, mais qu’elle peut s’aggraver, jusqu’à provoquer, dans le pire des cas, l’invalidité.

Aucune guérison possible, mais un soulagement est envisageable

Le patient peut avoir lui-même une influence directe sur l’évolution de la maladie. Par exemple, il est possible de s’aider soi-même en mangeant équilibré.

Bien qu’il n’existe aucune façon de guérir l’arthrose, il est possible de la traiter. Pour cela, les experts soulignent qu’il ne faut pas oublier que la maladie peut se montrer très changeante, mais que l’association de bons traitements peut soulager les douleurs et réduire l’inflammation. Ainsi, l’articulation touchée reste souple et le malade conserve son autonomie. Idéalement, le médecin traitant, le rhumatologue, les thérapeutes et toutes les personnes compétentes devraient travailler ensemble pour établir un programme de traitement individuel qui couvre tous les aspects de la maladie. Ce programme devrait également inclure de la physiothérapie afin de bouger les articulations concernées et renforcer la musculature dans le but de préserver la mobilité du patient au maximum.

Le patient peut également avoir lui-même une influence directe sur l’évolution de la maladie. Par exemple, il est possible de s’aider soi-même en mangeant équilibré. Une alimentation saine et variée permet de rester en bonne santé générale et chaque kilo en trop est un poids supplémentaire pour les articulations, ce qui aggrave les douleurs et affecte encore plus la mobilité. Ainsi, les patients qui essayent de réduire leur poids en mangeant équilibré soulagent leurs articulations par la même occasion.

En cas de doute, réagissez immédiatement

Les spécialistes insistent sur le fait qu’il convient de consulter un médecin dès l’apparition des premiers signes d’arthrose. Une personne misant trop longtemps sur l’automédication risque de voir la maladie progresser et de rendre le traitement plus compliqué. Alors, quels sont les symptômes concrets à surveiller?

1. Trop de fatigue provoque des douleurs

Ces douleurs spécifiques se manifestent surtout le matin, ou après une longue période d’inactivité, par exemple, après être resté assis trop longtemps. L’articulation donne l’impression d’être «rouillée» et doit bouger lentement pendant une courte période. La plupart du temps, ces symptômes (rigidité, douleurs) disparaissent au bout de 15 à 30 minutes. En revanche, s’il s’agit d’une arthrite rhumatoïde, les douleurs durent plus longtemps.

2. Un moindre effort vous fait souffrir

Les souffrances liées à l’arthrose peuvent également apparaître lorsque une articulation subit une charge. La course, la randonnée et toutes les activités similaires deviennent nettement plus difficiles à pratiquer, surtout lorsque l’on le fait sur des chemins abruptes.

3. Douleurs persistantes

À un stade plus avancé de la maladie, les articulations touchées sont constamment douloureuses, qu’elles soient en mouvement ou qu’elles subissent une charge ou non. Elles peuvent donc être enflammées. En outre, la maladie devient visible à l’œil, sous la forme d’enflures ou d’épanchement au genou, ou encore de rougeurs au niveau des articulations des doigts.

4. Réduction de la mobilité

Bien souvent, la conséquence des symptômes décrits ci-dessus est la perte progressive de la mobilité au niveau des articulations touchées. Au stade final, la maladie peut également se manifester sous la forme de douleurs nocturnes.

5. Hypersensibilité au froid

Un des symptômes précoces typiques de l’arthrose des doigts est l’hypersensibilité des mains au froid. Pour en savoir plus, voir l’encadré ci-dessous.

Reconnaître les symptômes de l’arthrose des doigts.

L’arthrose des doigts est une maladie sournoise qui passe souvent longtemps inaperçue, ou qui est interprétée à tort. La liste suivante de questions est basée sur l’indice de Dreiser, considéré comme un moyen efficace pour identifier les symptômes de l’arthrose des doigts et en quantifier la gravité. Si vous avez des difficultés à réaliser une ou plusieurs des activités suivantes, il est recommandé de consulter votre médecin traitant.

  1. Êtes-vous capable de tourner une clé dans une serrure?
  2. Pouvez-vous découper de la viande avec un couteau?
  3. Arrivez-vous à découper du tissu ou du papier avec une paire de ciseaux?
  4. Réussissez-vous à soulever une bouteille pleine avec la main concernée?
  5. Êtes-vous capable de serrer le poing?
  6. Arrivez-vous à lacer vos chaussures?
  7. Pouvez-vous coudre?
  8. Êtes-vous capable d‘utiliser un tournevis?
  9. Réussissez-vous à fermer des boutons?
  10. Êtes-vous capable d’écrire pendant longtemps?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT