kenny liveze
© Thomas Proisy
France Interview Été

Kenny Liveze : Surmonter les épreuves sur le tatami et dans la vie

27.06.2024
par Léa Stocky

Résilient, ambitieux et travailleur, Kenny Liveze a tout d’un combattant. Le jeune judoka de 22 ans devient champion du monde cadet en 2019 et champion du monde junior en 2022, réalisant une prouesse historique dans le judo français.

Kenny Liveze

Image : © Thomas Proisy

Kenny Liveze, d’où te vient cette passion pour le judo ?

J’ai commencé le judo à quatre ans dans le club de mon oncle. Après avoir pratiqué différents sports, je me suis définitivement tourné vers le judo quand j’ai gagné les Championnats de judo de Guadeloupe en 2016 et les régionales Antilles-Guyane. Je suis ensuite parti au Pôle Espoir de Brétigny où j’ai découvert le haut niveau avec des entraînements plus durs et plus intenses. En 2018, j’ai intégré l’INSEP où je continue de m’entraîner.

Que signifie pour toi ton entrée parmi les seniors ?

Il s’agit d’un terrain à conquérir. Dans les catégories jeunes, je suis le seul Français à avoir gagné le Championnat du monde cadet et junior. Je n’ai encore rien fait en senior, or c’est dans cette catégorie qu’on écrit une histoire dans le palmarès. J’ai tout à faire !

Quel est ton meilleur souvenir jusqu’ici ?

Le premier est les Championnats d’Europe cadet car je ne suis pas parti favori. Je me rappelle avoir appelé mes parents en pleurs pour leur dire : « Je l’ai fait ! ». Cette compétition a été une consécration. Ensuite, je tenais aussi vraiment à remporter les Championnats du monde junior car, ayant été victime d’un AVC neuf mois auparavant, cela représentait une occasion de me prouver que tout est possible. Les neurologues m’avaient en effet dit que je ne pouvais plus faire de judo. J’ai été accompagné sur le plan mental par une psychologue. En parallèle, le préparateur physique de l’équipe de France Yann Morisseau m’a permis de maintenir une forme physique et j’ai été soutenu par tous les membres de mon club, ainsi que par ma famille et mes amis.

Qu’est-ce qui te donne le sourire au quotidien ?

Avec cette épreuve, j’ai appris à apprécier les choses qui peuvent paraître futiles dans la vie. Par exemple, j’aime passer du temps avec mon chat Irumi, aller au restaurant avec mes proches ou encore partir en voyage. Le voyage que j’ai préféré a été le Japon en mai 2023, berceau du judo. J’ai pu découvrir le pays mais aussi progresser sur le plan sportif ; j’ai beaucoup appris.

Quels sont tes objectifs ?

Ce serait de tout gagner ! Je sais que je dois encore beaucoup travailler, que ce soit au niveau de la préparation, de la pratique du judo, de la performance etc. J’aimerais remporter les Jeux olympiques et les Championnats du monde seniors pour boucler la boucle. Cela va impliquer de participer à des grands chelems et à des compétitions hors championnats pour se préparer au mieux, gagner des points et être prêt pour les grands événements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT