noël «je vois noël à travers les yeux de mes enfants»
Hollywood Interview Noël

«Je vois Noël à travers les yeux de mes enfants»

08.12.2021
par Andrea Tarantini

Depuis dix ans, les chansons de Noël de Michael Bublé sont omniprésentes dans les foyers, les magasins et les restaurants du monde entier. Sa voix est devenue la bande-son de la saison hivernale. Dans l’interview qui suit, le quadruple lauréat des Grammy Awards et artiste multi-platine nous parle de l’ambiance de Noël et des sentiments qui l’animent en cette fin d’année, mais il discute aussi du 10ème anniversaire de son album Christmas et de sa nouvelle sortie, la Christmas Super Deluxe Box, qui comprend un nouvel enregistrement de «Let It Snow» et une nouvelle chanson intitulée «Christmas Sweater».

Michael Bublé, vous avez été interviewé tant de fois… Quelle est la question que vous auriez aimé qu’on vous pose, mais qu’on ne vous a jamais posée?

«Pourquoi êtes-vous si grand et musclé?» C’est une question que personne ne me posera jamais. De même que «Comment se fait-il que tes abdos soient si beaux, Mike?» (rires).

Et comment répondriez-vous à ces questions?

Je dirais: «Merci, je suis content que vous l’ayez remarqué même si mes abdos n’existent pas!».

Pourquoi avez-vous récemment créé un compte Tik Tok humoristique?

Ma femme a commencé à me parler de Tik Tok, mais moi je ne suis pas un expert des médias sociaux. Puis, un jour, je la regardais faire des vidéos et s’amuser. Instagram n’est pas aussi drôle. Les gens ne prennent que des photos de leur nourriture et de tout ce qu’ils font. Quand je vois quelqu’un prendre un selfie, je m’inquiète pour lui/elle en me disant: «Il/ elle doit se sentir un peu triste, puisqu’il/elle a besoin que d’autres personnes lui mettent des likes». Avec Tik Tok, c’est différent, car les gens sont plus créatifs et se moquent d’eux-mêmes. J’aime aussi la connexion que Tik Tok crée entre l’artiste et le public. Il s’avère donc que Tik Tok est fait pour moi et que c’est amusant – à tel point que j’ai fait un Tik Tok récemment et que j’ai ri jusqu’à en avoir de l’asthme!

Quelle serait une bonne chanson thème pour votre vie?

J’espère vraiment que ça peut être «The Best is Yet to Come»!

Votre carrière a commencé il y a une vingtaine d’années. Quel a été le moment le plus mémorable pour vous?

Contrairement à ce que l’on pense, ma carrière a débuté bien des années auparavant, lorsque j’ai commencé à chanter dans les boîtes de nuit et les bars de Vancouver à l’âge de seize ans. J’ai travaillé jusqu’à ce que je signe un contrat, à vingt-six ans. C’est plus de la moitié de ma vie, c’est fou. Quand je vois des gens d’une vingtaine d’années, je pense que mon premier disque est sorti quand ils avaient huit ans. Et j’en ai mal au coeur (rires), parce que moi j’en avais dix-huit. Pourtant, je me sens encore jeune dans l’âme. Il m’arrive souvent qu’une belle fille d’une vingtaine d’années vienne me voir et me montre une photo d’elle à six ans où je figure aussi. Et je pense «Oh mon Dieu! C’est en train d’arriver. Je vieillis!» J’aurai peut-être bientôt besoin de botox, d’un remplissage des yeux, d’un nouveau nez… Je ne sais pas! (rires).

Parlons de Noël! Pendant la période des fêtes, vos chansons remplissent les foyers de joie et de l’atmosphère de Noël. Mais que représente pour vous cette période de l’année?

Cela signifie beaucoup pour moi car j’ai trois magnifiques enfants qui sont ma vie. De la même manière que ma mère et mon père voyaient Noël à travers mes yeux et ceux de mes petites soeurs, je vois Noël à travers les yeux de mes enfants: j’aime leur émerveillement. J’attends impatiemment l’arrivée du père Noël et je suis sûr qu’il sait que mes enfants ont été gentils et j’ai hâte de voir leurs visages à Noël. J’adore tout de cette fête: boire du chocolat chaud, décorer le sapin et écouter de la musique de Noël à la radio. La pandémie a été terrible et j’ai l’impression que, à présent, le monde a vraiment besoin de l’esprit de Noël, de joie, d’empathie et de gentillesse.

Êtes-vous heureux de faire partie de cette ambiance de Noël?

Bien sûr, c’est incroyable. Je viens d’une petite ville appelée Burnaby. Mon père était pêcheur, ma mère travaillait dans une épicerie et mon grand-père était plombier. Nous n’avons jamais connu de célébrités et je n’ai jamais pensé que je pourrais accomplir autant et être lié à une période de l’année aussi merveilleuse. Je ne suis pas parfait et j’ai fait beaucoup d’erreurs dans ma vie. Mais j’aime Noël pour ce qu’il représente pour les gens et le fait que j’en fasse partie.

Pour vous, la période de Noël qui s’annonce «is beginning to look a lot like…» (commence à ressembler à)?

(Chante) «It’s beginning to look a lot like…working! (Commence à ressembler à…du travail!)». Je travaille beaucoup en ce moment et je me prépare parce que je vais être beau pour Noël (rires). Je viens en effet d’acheter une trousse de maquillage pour ma fille de trois ans qui adore me maquiller et faire mes ongles (montre une photo de ses beaux ongles rouges).

Cette année, vous célébrez le 10ème anniversaire de votre album Christmas et, à cette occasion, vous sortez la Christmas Super Deluxe Box comprenant un nouvel enregistrement de «Let it Snow». Alors que beaucoup de gens pensent que c’est une chanson de Noël, certains la considèrent comme une chanson d’amour. Comment l’interprétez-vous?

Des deux façons. Ma chanson de Noël préférée, «I’ll Be Home for Christmas», a été écrite pendant la Seconde Guerre mondiale. L’époque était très grave: les maris quittaient leurs femmes et leurs enfants, en sachant qu’ils n’allaient probablement jamais revenir. C’est pourquoi les chansons de cette époque sont intenses, très sentimentales et romantiques. Aujourd’hui, la pandémie est la chose la plus proche de la guerre que notre génération ait connue. Par conséquent, ces chansons pourraient aussi prendre un sens profond aujourd’hui.

Votre nouveau projet comprend aussi une nouvelle chanson, «Christmas Sweater». Pouvez-vous nous en dire plus à son sujet?

J’ai écrit «Christmas Sweater» avec Gary Barlow, grande star et membre du groupe Take that avec Robbie Williams, et un merveilleux producteur, auteur- compositeur et réalisateur de films, Matthew Vaughn, qui a fait de grands films tels que The King’s man (2021) avec Guy Ritchie. Nous voulions écrire une chanson et nous avons remarqué qu’il n’y en avait aucune sur les pulls de Noël. C’était à l’origine une chanson pour le film Silent Night (2021). J’ai aussi appelé un de mes amis, Johan Carlsen, qui travaille avec le producteur Max Martin. Ensemble, nous avons produit la chanson et c’était excitant et drôle, tout comme l’enregistrement de «Let it Snow» au Royaume-Uni.

Par curiosité, combien de pulls de Noël avez-vous à la maison?

J’en ai quelques-uns! Mon préféré est celui qui représente une cheminée. Il y a un trou dans lequel je peux glisser mon téléphone et mettre une vidéo Youtube d’une cheminée avec des sons de feu crépitant. On dirait alors que j’ai un feu dans le ventre (rires).

Quelle odeur vous fait penser à Noël?

Celle de l’air à Halloween. Enfant, le soir d’Halloween, je sortais à Vancouver pour demander des bonbons. Il pleuvait toujours et l’air frais ainsi que l’humidité des feuilles annonçaient le début de l’hiver. C’est à ce moment que je me disais: «Oh! C’est dans l’air, Noël arrive!». Aujourd’hui, j’ai ce même sentiment lorsque je rentre chez moi par une froide nuit d’automne.

Votre famille chante-t-elle vos chansons ou celles d’autres artistes?

Mes chansons! J’adore écouter ma musique à Noël, aller dans les magasins et m’entendre chanter. En revanche, je ne joue pas beaucoup de ma musique chez moi. J’aime écouter George Michael, Bing Crosby, Perry Como, Elvis Presley, Bruce Springsteen, U2, Mariah Carey et Justin Bieber – j’aime son disque de Noël! Il y a beaucoup de belles chansons de Noël.

Quelles sont vos traditions de Noël?

Je pense que ce sont les personnes que nous aimons qui font nos traditions. J’aime toutes les traditions de Noël, comme «Elf on the Shelf», qui veut qu’un elfe apparaisse le 1er décembre sur une étagère de votre maison. Chaque nuit, il s’envole vers le pôle Nord et raconte au Père Noël combien vos enfants ont été sages. Puis, chaque matin, le lutin se trouve à un endroit différent et les enfants le cherchent partout. Cela les oblige aussi à être plus gentils (rires).

Quelles sont vos résolutions pour la nouvelle année?

Les mêmes que l’année dernière. J’aimerais grandir davantage, prendre soin de moi et apprécier la chance que j’ai d’avoir une belle famille en bonne santé et de pouvoir entrer en contact avec de belles âmes du monde entier. La vie est courte et nous ne savons pas ce qui nous attend. Il faut donc vivre le moment présent.

Pensez-vous que nous pourrions ajouter à votre liste de bonnes résolutions «visiter la Suisse plus souvent»?

Oui, j’en serais ravi! J’ai vraiment hâte de retourner en Suisse!

Smart
fact

Pour mieux connaître Michael Bublé...

  • Mon mème préféré à mon sujet est… la photo de la pochette de mon disque sur laquelle je tiens un cadeau derrière mon dos. Sur le mème on peut lire «Michael Bublé pète sur vos cadeaux» (rires).
  • Mon talent inutile est… mon claquement de doigts – je sais claquer des doigts très fort avec ma main gauche (claquement de doigts bruyant). C’est inutile!
  • L’adjectif qui me décrit le mieux est… frénétique!
  • La personne qui m’inspire le plus est… mon fils!
  • Parmi mes chansons, celle que je préfère est… «I Believe in You».
  • Sous la douche, je chante… (rires) tout et n’importe quoi avec une voix grave – je ne sais vraiment pas pourquoi.
  • Pour Noël, je mange toujours… trop!
  • J’espère que l’année prochaine sera… meilleure que cette année.
  • Je vous souhaite à tous… de l’amour!

Interview Andrea Tarantini & Léa Stocky

Une réponse à “«Je vois Noël à travers les yeux de mes enfants»”

  1. Schlappi Victoria dit :

    Un immense MERCI pour ces magnifiques chansons, c’est toujours un régal de vous écouter 🌲🌲🌲🕊🕊🕊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT