Sport

Sport tendance: l’escalade de bloc

12.07.2021
par Andrea Tarantini

L’escalade de bloc consiste à grimper sans corde des blocs de faible hauteur le long d’un parcours donné. De plus en plus de personnes se passionnent pour cette activité. Mais qu’est-ce qui se cache derrière cette discipline sportive et que faut-il prendre en compte lorsque l’on est débutant.e?

Utiliser sa force physique pour grimper, pas à pas, le rocher ou le mur d’escalade jusqu’à hauteur de saut sans corde. C’est ça, l’escalade. Ce sport inspire les jeunes et les moins jeunes et est devenu une véritable tendance ces dernières années. «L’une des raisons de son succès concerne probablement le fait qu’il s’agisse d’un sport très accessible grâce aux salles de bloc. Il est également possible de s’entraîner par n’importe quel temps et à une heure flexible», explique Seraina Häni, qui pratique l’escalade et travaille dans une salle d’escalade.

«À côté de cela, le mouvement lui-même est certainement passionnant: en faisant de l’escalade, on entraîne la technique et la force, mais on peut aussi pousser mentalement nos limites. Et bien que l’escalade de bloc soit un sport individuel, les pauses conviviales et l’analyse en commun en font un sport très social.»

Un sport accessible

L’escalade de bloc est également très adaptée aux débutants. Si vous voulez vous lancer dans ce sport, ou même simplement l’essayer, tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une tenue de sport confortable. Les palmes d’escalade sont louées dans la plupart des salles d’escalade de bloc, et aucun investissement initial n’est donc nécessaire. «Cependant, il vaut vraiment la peine d’investir dans une paire de chaussures personnelles et un sac de craie ou du magnésium liquide», déclare Seraina Häni.

Il est d’ailleurs possible d’obtenir des informations au sujet du comportement et des aspects de sécurité directement auprès des professionnels dans la salle d’escalade. Les débutants qui souhaitent un peu plus d’orientation ou des conseils sur la technique peuvent suivre un cours. «Mais ce n’est pas absolument nécessaire», précise l’experte. 

Essais et erreurs

Les novices de l’escalade de bloc ne doivent pas se décourager s’ils ne maîtrisent pas une voie d’escalade de bloc du premier coup. Essayer plusieurs types de voies et différentes techniques fait partie du sport.

Au début, il est également normal de se fatiguer rapidement et de devoir faire de nombreuses pauses: «Les muscles de l’avant-bras se suracidifient vite au début. Un bon échauffement permet d’éviter cela et de réduire le risque de blessure.»

La pratique fait les champions du bloc

Pour progresser régulièrement, l’idéal est de s’entraîner deux à trois fois par semaine. «De cette façon, on développe notre force et on donne aux muscles et à la peau du temps pour se régénérer», explique Seraina Häni. D’ailleurs, la conscience du corps sur le mur d’escalade ainsi que la confiance en soi s’améliorent à chaque séance d’entraînement.

Il n’est pas nécessaire de s’entraîner de manière excessive et de réaliser d’interminables entraînements de musculation. «Mais si on en a envie et si on a le temps, les exercices de musculation des doigts, les entraînements de musculation spécifiques à l’escalade et les entraînements de mobilité sont un super complément», soutient Seraina Häni.

Texte Fatima Di Pane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT