animaux de compagnie ; une santé au top !
iStockPhoto/chendongshan
Santé

Animaux de compagnie ; une santé au top !

20.12.2023
par Emmanuel Viaccoz

Prendre soin de nos animaux domestiques revêt une importance capitale pour leur bien-être et leur épanouissement. En veillant à leur santé, à leur hygiène et à leur éducation, nous leur offrons une qualité de vie digne de leur fidélité et de leur amour inconditionnel.

L’OMS définit la santé comme un étant un état de complet bien-être physique et psychologique qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. Cela concerne les êtres humains, certes, mais aussi nos animaux de compagnie. Au-delà de l’affection que nous leur apportons, nous devons veiller à leur bien-être au sein de l’écosystème familial.

Prévenir plutôt que guérir

La prévention joue un rôle essentiel dans la santé de nos chats et de nos chiens. Des mesures simples mais cruciales telles que les vaccinations ainsi que des visites régulières chez le vétérinaire contribuent à prévenir ou à détecter de manière précoce un large éventail de troubles et maladies. La vaccination renforce le système immunitaire de l’animal en lui permettant de développer une résistance contre des maladies telles que la rage, la maladie de Carré chez les chiens, le coryza et la leucose chez les chats, entre autres. La prévention consiste aussi en des soins courants comme le vermifuge, la coupe des griffes, l’entretien des poils ou encore, la recherche de parasites internes et externes.

À chaque saison sa spécificité

Les soins saisonniers sont indispensables pour maintenir le bien-être de nos animaux tout au long de l’année. En hiver, par exemple, même les chiens qui ont l’habitude de vivre et de dormir à l’extérieur peuvent attraper froid, plus particulièrement en avançant en âge. Leur niche devrait donc faire l’objet d’un aménagement « hiver » pour qu’ils soient à l’abri du vent et de l’humidité. Parfois, le simple fait de surélever la niche du sol et de la capitonner suffit. Les chats quant à eux sont particulièrement sensibles aux chocs thermiques, par exemple en sortant pour prendre l’air alors que les températures intérieures sont hautes et les extérieures basses. En promenade hivernale, les vêtements chauds et fluorescents pour nos chiens sont plus qu’une tendance : ils offrent une protection précieuse contre les frimas tout en assurant leur visibilité et donc, les risques d’accident. Après une balade par temps humide, froid ou glacial, il est important de sécher leurs poils et les coussinets pour prévenir les problèmes cutanés et musculaires liés à l’humidité. Il faut aussi veiller à ce que le chien ne mange jamais de neige car cela provoque des gastro-entérites aiguës, potentiellement dangereuses.

Alimentation et santé

Une maxime prétend qu’un tiers de nos aliments servent à nous nourrir et que les deux autres tiers servent à nourrir les médecins. Là encore, cela pourrait s’appliquer à nos animaux domestiques. Il a été scientifiquement prouvé en effet que le premier pilier de la santé relève de l’alimentation. En ce sens, il est important de nourrir notre animal en tenant compte de ses besoins journaliers et de ses spécificités (espèce, race, taille, activité physique ou non, etc.). Des aliments de qualité fournissent des nutriments essentiels tels que les protéines, les lipides, les glucides, les vitamines et les minéraux. Un régime approprié contribue à prévenir les problèmes de santé tels que l’obésité, les maladies cardiaques, le diabète, les troubles digestifs et différentes carences. Les animaux domestiques qui vivent en ville ont tendance à être en surpoids. Il s’avère donc important de connaître le poids idéal de son animal et d’adapter ses repas en fonction de ses dépenses caloriques, de son âge et de son état de santé. La plupart des vétérinaires sont formés en nutrition, mais il peut être judicieux de consulter un nutritionniste animalier pour avoir de précieuses recommandations. Enfin, quelle que soit la saison, il faut veiller à ce que nos compagnons aient toujours accès à de l’eau fraîche et propre ; elle doit être changée plusieurs fois dans la journée.

Les NAC aussi concernés

Les nouveaux animaux de compagnie sont des espèces moins conventionnelles comme les reptiles, les amphibiens, les petits mammifères, ou encore, les oiseaux exotiques. Leur élevage et leurs soins nécessitent des connaissances spécifiques en raison de leurs besoins particuliers en termes de nourriture, d’habitat et de soins vétérinaires. Leur popularité croissante met en exergue l’importance de comprendre et de respecter les besoins individuels de chaque espèce pour assurer leur bien-être.

Des technologies de pointe

La médecine vétérinaire a connu des avancées remarquables ces dernières décennies. Elles se rapprochent de plus en plus de la médecine humaine en termes de diagnostics et de traitements. Les progrès ont révolutionné la pratique vétérinaire, permettant l’utilisation de scanners sophistiqués, d’imagerie médicale avancée et de méthodologies chirurgicales hautement perfectionnées. Par ailleurs, de plus en plus de médecins vétérinaires pratiquent une médecine dite « intégrative », soit une combinaison de différentes approches conventionnelles et alternatives comme l’acupuncture, la phytothérapie, l’homéopathie, la chiropraxie, pour ne citer que celles-ci. L’objectif est d’offrir des soins prenant en compte les besoins de l’animal au niveau physique, émotionnel et environnemental. La médecine vétérinaire est désormais à la pointe du progrès, avec son corollaire des tarifs parfois rédhibitoires. Aussi, il est vivement conseillé de souscrire une assurance maladie / accident pour son animal, dès son plus jeune âge.

Agir sans tarder

En comprenant l’importance de la prévention, de la nutrition et des soins, nous pouvons contribuer à offrir à nos compagnons une vie saine, épanouie et pleine de vitalité tout au long de leur existence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT