Articles sponsorisés

Rouler à vélo électrique intelligemment et en toute sécurité

10.09.2021
par SMA

Les vélos électriques connaissent un véritable boom. Toutefois, afin de rouler à vélo électrique en toute sécurité dans le trafic routier, il faut tenir compte de certains éléments. Le BPA, Bureau de prévention des accidents, sensibilise le public avec une campagne de prévention.

Pédaler et arriver à destination épuisé et en sueur? Avec les vélos électriques, c’est du passé. Ils confèrent en effet une nouvelle facilité à la mobilité. Qu’on pédale dans la circulation urbaine ou gravisse des côtes, on peut désormais se rendre presque partout sans efforts.

Le boom des vélos électriques en Suisse se poursuit et s’est même intensifié avec la pandémie de coronavirus: 171 000 vélos électriques ont été vendus l’an dernier, contre 133 000 en 2019. Cela signifie que plus d’un vélo vendu sur trois est à propulsion électrique.

Risque accru d’accident

La popularité croissante des vélos électriques se reflète également dans le nombre d’accidents de la route: malheureusement, 521 blessés graves et 15 morts sont à déplorer pour 2020, des valeurs jamais atteintes jusqu’ici. Cela correspond à une moyenne de dix blessés graves par semaine. Par rapport à la moyenne des cinq années précédentes (2015-2019), le nombre d’accidents graves a donc doublé en 2020.

Toute personne à vélo électrique doit toujours être consciente que son risque d’accident dans le trafic routier est plus élevé qu’avec une bicyclette classique: à vélo électrique, on peut se déplacer si rapidement qu’il est possible qu’on ne parvienne plus à réagir correctement aux imprévus. À des vitesses plus élevées, il y a également un risque de blessures plus graves. En outre, souvent, les autres usagers de la route ne voient que trop tard les vélos électriques qui s’approchent d’eux ou ils sous-estiment leur vitesse.

Choisir un vélo électrique avec une assistance au pédalage appropriée et équipé de l’ABS

Un acheteur de vélo électrique devrait choisir une catégorie qui correspond à ses capacités de conduite. Il existe des vélos électriques avec une assistance au pédalage allant jusqu’à 25 km/h ou 45 km/h. On trouve également de plus en plus de vélos électriques cargo sur le marché, sous différentes formes et pour un large éventail d’utilisations. En outre, il convient de réfléchir à l’utilisation prévue du véhicule. En effet, une personne qui envisage, de temps en temps, une excursion avec son vélo électrique n’a pas les mêmes besoins qu’une personne qui l’utilise pour ses déplacements quotidiens ou à des fins de transport.

Il est également recommandé de choisir un modèle équipé d’un système antiblocage des roues (ABS). Ce système empêche la roue avant de déraper et la roue arrière de se soulever en cas de freinage. Par conséquent, lors de l’achat d’un vélo électrique, il faut veiller à la présence de l’ABS et essayer le vélo.

Rafraîchir ses connaissances sur le code de la route

Un point qui devrait aller de soi en matière de prévention des accidents concerne le respect du code de la route. Les personnes qui conduisaient très peu avant d’acheter un vélo électrique peuvent avoir besoin de rafraîchir leurs connaissances. C’est simple: les mêmes règles s’appliquent aux vélos classiques et électriques. Cela signifie, entre autres, que les vélos électriques doivent emprunter les pistes cyclables ainsi que les bandes cyclables marquées sur la chaussée.

Rouler prudemment, en anticipant

Toute personne qui s’aventure dans le trafic routier à vélo électrique devrait se familiariser au préalable avec les particularités de ce véhicule. En effet, au début, on n’est peut-être pas habitué à la vitesse d’un tel vélo, qui est plus élevée que celle d’un vélo classique. Il est donc conseillé de faire ses premiers tours de roue sur des routes peu fréquentées. Si l’on souhaite bénéficier d’un soutien, on peut suivre un cours, comme ceux proposés par la police, Pro Velo, Pro Senectute ou le TCS, par exemple. Il est également utile de s’entraîner à plusieurs reprises à effectuer certaines manœuvres afin de pouvoir agir instinctivement de manière correcte en cas d’urgence.

Plus le vélo électrique est rapide, plus la distance de freinage est longue

À effort égal, un vélo électrique permet d’atteindre une vitesse plus élevée qu’un vélo conventionnel. Cependant, il faut savoir que plus le vélo électrique est rapide, plus la distance de freinage est longue, et le temps à disposition pour réagir correctement à un imprévu est plus court.

Être visible, même pendant la journée

Les utilisateurs de vélos électriques sont difficiles à apercevoir en raison de leur silhouette étroite et passent facilement inaperçus pour les autres usagers de la route. Il est donc conseillé de rouler avec les feux allumés même pendant la journée et de porter des vêtements clairs et voyants, de préférence un gilet de sécurité. Dans l’obscurité, les éléments réfléchissants rendent beaucoup plus visible.

Porter un casque de vélo

Le port d’un casque de vélo est une évidence; en cas d’accident, il réduit de moitié le risque de blessures à la tête. Sur les vélos électriques rapides (soit ceux avec une assistance au pédalage jusqu’à 45 km/h), le casque est même obligatoire. Il est important que le casque de vélo soit bien ajusté et qu’on le porte même sur les courts trajets.

Smart
fact

Les 5 conseils les plus importants

  • Rouler prudemment, en anticipant
  • Tenir compte de la distance de freinage plus longue
  • Être visible, même pendant la journée
  • Porter un casque de vélo
  • Lors de l’achat: choisir un vélo électrique avec une assistance au pédalage adaptée et un système ABS
Smart
fact

À propos du BPA, le Bureau de prévention des accidents

Centre de compétences depuis 1938, le BPA vise à faire baisser le nombre d’accidents graves en Suisse, grâce à la recherche et aux conseils prodigués. Dans le cadre de son mandat légal, il est actif dans la circulation routière, l’habitat, les loisirs et le sport. Il analyse les accidents prédominants, exploite les statistiques et conçoit des outils de prévention efficaces. Il transmet également ses connaissances spécialisées et donne des conseils de prévention pratiques; sur le terrain, il est représenté par 1200 délégués à la sécurité dans tout le pays.

Pour plus d’informations: bpa.ch/e-bike 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT