Jeune femme sportive contemplant la nature
Industrie Lifestyle Santé Soins Sport Suisse

S’offrir une pause méritée avec un séjour «wellness»

29.05.2020
par Laetizia Barreto

Où trouver le silence et la détente? On a trouvé une solution: prendre des vacances «wellness». La popularité de ces pauses bien-être augmente de plus en plus. Beaucoup de gens ressentent le besoin d’échapper au stress du travail et d’une hectique vie quotidienne le temps de quelques jours. 

Souvent, voyager peut être synonyme de grand stress. En effet, entre les longues files d’attente aux contrôlesde l’aéroport, les excursions d’une journée et les situations désagréables à l’hôtel, il y a de quoi mettre les nerfs de nombreux touristes à rude épreuve.

Et ce, même si au départ on voulait échapper au stress quotidien en prenant des vacances. Après tout, avoir du silence et du temps pour soi est devenu un luxe absolu dans ce monde connecté et en perpétuelle évolution.

L’un des antidotes à ces situations stressantes s’appelle le tourisme «wellness», où le bien-être et la détente durant le séjour sont la priorité absolue. Ce type de tourisme est en plein essor et croît deux fois plus vite que tous les autres secteurs de l’industrie touristique. Les chiffres parlent d’eux-mêmes: rien qu’en 2017, elle agénéré environ 639 milliards de dollars dans le monde.

Profiter du bien-être en Suisse

Dans un avenir proche, les voyages à l’étranger continueront sûrement à être difficiles en raison du coronavirus. Toutefois, pourquoi ne pas profiter d’une escapade relaxante dans notre beau pays? Après tout, une grande variété d’hôtels et de spas proposent des forfaits «wellness» dont on peut profiter pleinement. Que ce soit pour respirer l’air frais de la montagne, faire une cure ou profiter des piscines avec la plus belle vue sur le paysage suisse, les amateurs de bien-être en auront aussi pour leur argent, ici en Suisse.

Le tourisme «wellness» est en plein boom: rien qu’en 2017, elle a généré environ 639 milliards de dollars dans le monde

Dans la Rome antique, les gens connaissaient les stations thermales et les sources d’eau curative des pays nordiques. La découverte de diverses sources naturelles d’eau chaude a conduit au développement de bains thermaux. D’ailleurs, les Romains s’y rendaient souvent pour faire une cure. Les minéraux contenus dans cette eau agréablement chaude possèdent un effet relaxant et équilibrant autant sur le corps que l’esprit. Ce fameux effet thérapeutique n’est pas que du vent – il a été médicalement prouvé. Aujourd’hui encore, ces bains sont très en vogue. Cependant, il n’est pas nécessaire de passer une semaine entière dans une station thermale, un seul jour ou un seul week-end vous permettra de commencer votre nouvelle semaine de travail en toute détente.

Travail sur soi et relaxation

Le combo relaxation et remise en forme est très populaire en termes de vacances «wellness». De nos jours, les retraites de yoga sont très en vogue auprès des personnes qui souhaitent rester actives. Ces dernières consistent à passer un certain temps dans un hôtel ou une station balnéaire où on se retire d’un train de viestressant tout en suivant un programme de yoga et d’exercices de relaxation. Grâce à la méditation et au yoga, on peut rétablir son équilibre intérieur, trouver la paix en soi et gagner en énergie pour le retour au quotidien après la retraite. Des yogis formés guident le programme et rassemblent les exercices idéaux pour les débutants comme pour les étudiants avancés.

Outre l’aspect sportif, la nutrition joue souvent un rôle majeur. Car l’organisme doit être complètement reprogrammé et detoxifié pour que l’on se sente comme une nouvelle personne après la retraite. Par conséquent, la restauration rapide et les snacks malsains ne sont pas à l’ordre du jour ici! La purification du corps pendant ces retraites de yoga est basée sur une alimentation saine, qui provient souvent de la cuisine ayurvédique. Grâce à ce régime spécial, les déchets toxiques sont éliminés. On se sent plus en forme et prêt pour le programme de yoga.

Grâce à la méditation et au yoga, on peut rétablir son équilibre intérieur, trouver la paix en soi et gagner en énergie pour le retour au quotidien après la retraite.

Être bien dans sa tête pour gérer le stress

Le bien-être n’est pas seulement une question physique. La constante évolution rapide de notre vie privée et notre vie professionnelle a donné naissance à une nouvelle tendance: le «bien-être mental». Il s’agit d’accompagner le bien-être mental de chaque individu, ce qui devrait conduire à un psyché sain. En effet, le mental est la base fondamentale à ce que le reste de notre corps se sente bien.

Un mauvais état psychologique peut entraîner des effets physiques tels que le stress, l’anxiété ou, dans le pire des cas, la dépression. Une mauvaise gestion du stress conduit parfois à un cercle vicieux: des problèmes de sommeil aigus dûs au stress sous-jacent qui entraîne à son tour plus de tension. Pour atteindre une paix mentale optimale, il faut apprendre à gérer les influences négatives directes ou indirectes de son environnement. Cela nécessite un travail actif, comme par exemple, du coaching mental, une thérapie ou même la participation aux retraites de yoga mentionnées ci-dessus. Dans les quelles, on réalise une introspection profonde qui nous permet d’aller à la racine du problème et ainsi, de retourner de manière plus détendue à notre vie de tous les jours.

Désintoxication numérique: renoncer à la technologie

Être accessible tout le temps à n’importe quel moment est un autre aspect de notre époque, avec l’arrivée des téléphones portables et de la 4G. Cette disponibilité constante peut entraîner à son tour énormément de stress. Pourtant, certains hôtels et centres de villégiature proposent désormais l’une des dernières tendances dans le monde du tourisme de bien-être: une digital detox. Pour une fois, les personnes très occupées et toujours atteignables choisissent de dire: je suis hors ligne pendant un certain temps. Dans ces séjours, la devise est un retour aux sources.

Pour changer, au lieu de se perdre sur son téléphone portable, il faut profiter de l’air frais et de l’atmosphère pittoresque de la campagne. En l’absence de réception TV, radio et smartphone, on sort notre livre préféré ou le dernier best-seller pour se divertir. La surcharge de sollicitations du cerveau est rapidement calmée lors d’un séjour en désintoxication. Car une semaine seulement sans un Smartphone qui bourdonne constamment peut faire la différence et représenter le temps libre pour le bien-être, dont on avait besoin depuis longtemps.

Text Flavia Ulrich

Traduit de l’allemand par Laetizia Barreto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT