dos un dos en bonne santé
Santé

Un dos en bonne santé

02.02.2022
par Melanie Cubela

Les douleurs les plus répandues et qui impactent le plus la vie quotidienne sont celles du dos. Que ce soit après une randonnée avec des bagages ou une longue journée au bureau, le dos se fait volontiers remarquer. La question se pose de savoir pourquoi cette partie du corps est si souvent douloureuse et ce qu’il faut faire pour avoir un dos en bonne santé.

En collaboration avec GfK Switzerland AG, la Ligue suisse contre le rhumatisme a mené en 2020 un sondage en ligne représentatif sur le thème du mal de dos en Suisse. À cette occasion, 88% des personnes interrogées ont indiqué avoir ressenti des douleurs dorsales ou des tensions au cours des douze derniers mois. De plus, 50% souffraient même de maux de dos plusieurs fois par semaine ou plusieurs fois par mois. Le rapport révèle aussi que les femmes sont nettement plus touchées que les hommes. Par exemple, 44% des hommes souffrent de douleurs dorsales plusieurs fois par semaine ou par mois, contre 56% de plus pour les femmes.

Pourquoi le mal de dos est-il si répandu?

«Le mal de dos est l’un des problèmes de santé les plus fréquents de notre époque», confirme le Dr Philipp Rossbach, médecin-chef en rhumatologie à l’Hôpital universitaire de Zurich et rhumatologue au centre médical Cristal de Bad Ragaz. En outre, selon le Dr Rossbach, les douleurs dorsales chroniques sont la maladie la plus répandue dans les pays industrialisés occidentaux. La raison est la tendance à un mode de vie sédentaire. «La position assise est le nouveau tabagisme», explique le Dr Rossbach. L’obésité, le vieillissement de la société et le nombre de facteurs psychosociaux sont également déterminants et feront que les problèmes de dos augmenteront encore dans les années à venir.

Quand faut-il consulter un médecin?

Si l’on souffre de douleurs dorsales, une des solutions peut être d’essayer une thérapie locale par la chaleur, par exemple à l’aide de pommades ou de pansements. Il faut noter que 90% des épisodes de douleurs dorsales passent d’eux-mêmes au bout de quatre semaines sans thérapie ni examen. «Si, après quatre à six semaines, les douleurs sont toujours présentes ou s’aggravent et limitent de manière significative la vie quotidienne, provoquent une diminution de la force ou des troubles de la sensibilité dans les jambes ou entravent le contrôle de l’urine ou des selles, il faut en revanche immédiatement consulter un médecin», souligne le Dr Rossbach. «Dans ces cas, il est décisif de procéder à un examen clinique du patient ou de la patiente afin de trouver l’origine de la douleur». Plus vite on y parvient, mieux on peut orienter le traitement, ajoute le Dr Rossbach. «Il est particulièrement important que le médecin ne se contente pas de prescrire une radiographie ou une IRM. En fonction des résultats de l’examen et de l’imagerie éventuellement réalisée, il est alors possible de décider du traitement adapté et d’établir un plan thérapeutique».

Il est bien prouvé que des problèmes de dos chroniques peuvent entraîner d’autres troubles.

Comment prévenir les problèmes de dos?

À cette question, le Dr Rossbach répond que le développement de la musculature du tronc est la méthode la plus efficace. «Les exercices d’étirement ou les massages peuvent certes apporter un soulagement à court terme, mais ne sont pas efficaces à long terme. Il est toutefois essentiel que les exercices soient faciles à réaliser pour le patient et qu’ils puissent être intégrés dans la routine quotidienne», explique le médecin-chef.

Il ne sert à rien d’élaborer des programmes d’exercices qui prennent beaucoup de temps et qui ne peuvent pas être appliqués par le patient. Il est plus judicieux de faire quelques exercices ciblés, qui devraient être effectués quotidiennement au début. «Il est important que cela soit prescrit et contrôlé par un médecin ou un thérapeute expérimenté dans ce domaine, car une mauvaise exécution peut même entraîner une aggravation des problèmes », ajoute le Dr Rossbach.

L’importance d’un dos en bonne santé

Les muscles du dos soutiennent le tronc et soulagent ainsi la colonne vertébrale et les disques intervertébraux. «Le dos joue un rôle non négligeable dans la santé somatique et psychologique de l’ensemble de l’organisme», explique le Dr Rossbach. Il est bien prouvé que des problèmes de dos chroniques peuvent entraîner d’autres troubles, qui peuvent à leur tour causer une extension de la douleur avec des conséquences importantes. Cela a souvent des répercussions sur les activités quotidiennes, les relations et surtout la capacité de travail.

Les jeunes en particulier entendent souvent la phrase: «Si tu as déjà mal au dos et que tu ne le soignes pas, cela va s’aggraver avec l’âge». Est-ce un mythe? Le Dr Rossbach pense qu’il existe certainement certaines maladies qui apparaissent à l’adolescence et qui peuvent provoquer des problèmes secondaires plus tard dans la vie. Il cite l’exemple de la maladie de Scheuermann, un trouble de la croissance chez les jeunes qui peut entraîner des douleurs dorsales à vie. Mais les problèmes liés à la posture ainsi qu’une faiblesse des muscles du tronc et du dos, qui peuvent se manifester dès l’adolescence chez les jeunes inactifs, sont bien plus fréquents. «Si de tels problèmes ne sont pas traités tôt par une thérapie efficace ou un programme d’exercices, il peut en résulter une tendance à des problèmes de dos chroniques à l’âge adulte», constate le Dr Rossbach.

Texte Melanie Cubela 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT