Santé

Médecine: innovations digitales vs relation humaine

18.08.2021
par Andrea Tarantini

Le temps où nous nous démenions des heures – voire des jours – à trouver un créneau qui corresponde à nos horaires de travail, à attendre plusieurs mois avant de voir un spécialiste ou à dénicher un dentiste qui nous reçoive le jour même pour une urgence est peut-être derrière nous.

Spécialité recherchée

Quelle que soit la spécialité recherchée ou la localité, les filtres de recherche permettent de trouver le bon praticien en quelques secondes. Les docteurs peuvent faire apparaître leurs spécialisations et leur parcours. Pas question pour autant de proposer une médecine «à la carte» où l’on choisirait son docteur comme une entrée d’un menu de restaurant. Les plateformes ont au contraire l’ambition d’aiguiller le patient dans la jungle médicale qu’est parfois devenu Internet – entre informations approximatives et «médecine business».

Sur leur profil, les médecins affichent clairement les diplômes obtenus et leur expérience médicale, les recommandations sanitaires sont écrites et vérifiées par des docteurs spécialistes du sujet. Certaines plateformes nouent d’ailleurs parfois des partenariats avec des associations de médecins pour garantir une qualité et un sérieux optimal à leurs services. Ces plateformes offrent également l’avantage de développer la visibilité des praticiens sur Internet, ce qui permet de trouver plus facilement sa patientèle lorsqu’on ouvre son cabinet pour les spécialités médicales et paramédicales.

Situation de dépendance

Même les patients les plus âgés parviennent à s’adapter à ces nouveaux outils, notamment grâce à la diversité des solutions proposées: prise de rendez-vous par Internet, par téléphone avec un télésecrétariat ou encore à l’aide d’un robot vocal. La possibilité de prendre rendez-vous pour un proche permet d’ailleurs à des patients en situation de dépendance de déléguer ces tâches – pour eux difficiles – à un membre de leur famille ou à un ami. De manière similaire, les fonctions de ciblage des praticiens par langues parlées offrent aux touristes ou nouveaux arrivants en Suisse de trouver un médecin maîtrisant leur langue maternelle. Ce service profite également aux Suisses qui peuvent désormais parcourir leur pays en étant sûrs d’être compris par le personnel soignant.

La relation humaine essentielle à l’exercice de la médecine n’est pourtant pas effacée par les innovations

Relation humaine

La relation humaine, essentielle à l’exercice de la médecine, n’est pourtant pas effacée par ces innovations. C’est d’ailleurs l’effet contraire que cherchent à atteindre ces plateformes: le médecin délègue les tâches administratives (organisation du calendrier et des documents médicaux, gestion des rendez-vous, moins d’appels intempestifs pendant les consultations…) à des solutions numériques pour consacrer son temps au soin et au confort des patients. De plus, ces plateformes proposent aussi bien souvent des SMS de rappels avec consignes à suivre pour faciliter la consultation (venir à jeun pour une prise de sang, par exemple). Cette (r)évolution pour les années à venir redonnera au patient une place centrale et une meilleure prise en charge des soins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT