Femmes Maladie Santé Soins

Cystite, tout savoir pour se soigner correctement

05.03.2019
par Thomas Pfefferlé

La cystite ou infection urinaire figure parmi les troubles régulièrement traités par la prise d’antibiotiques. Pourtant, la prise de ces médicaments n’est pas forcément la seule solution. Explications. 

En cas de cystite, il est bien sûr recommandé d’aller consulter son médecin. De manière générale, le traitement préconisé consiste la plupart du temps à prendre des antibiotiques. Une solution qui ne s’avère pas forcément idéale dans tous les cas et sur laquelle le corps médical planche de plus en plus. Mais avant de décrire les différentes manières de traiter la cystite, intéressons-nous d’abord aux premiers signes qui doivent nous alerter.

Les symptômes

Fréquente souvent chez la femme, la cystite est une infection de la vessie qui se manifeste par des douleurs en urinant ainsi que par un besoin récurrent d’aller uriner. Dans 90% des cas, cette infection est due à la présence d’une bactérie appelée Escherichia coli. La cystite se caractérise notamment par le fait que cette bactérie pénètre dans l’urètre et remonte dans la vessie où elle va se multiplier. Si le fait de connaître un épisode d’infection urinaire s’avère plutôt banal, il faut bien entendu la traiter correctement. Sans traitement, la cystite peut en effet être à l’origine de complications pouvant même, parfois, s’avérer graves.

Parmi les bons réflexes à adopter on peut rappeler qu’il faut boire beaucoup d’eau ainsi que du jus de cranberry. Et, malgré les douleurs, il faut également se forcer d’aller fréquemment aux toilettes. On veillera encore à éviter les rapports sexuels jusqu’à ce que les symptômes aient disparu. En parallèle, il est bien sûr important de rapidement prendre rendez-vous chez son médecin traitant. Ce dernier pourra alors procéder à un test dans l’optique de déterminer le type de germe en cause.

La résistance aux antibiotiques pourrait devenir une cause de décès plus fréquente que le cancer d’ici à 2050

Antibiotiques, à privilégier dans tous les cas?

Si, pour soigner la cystite, les médecins ont tendance à prescrire des antibiotiques il faut savoir que ce traitement ne constitue pas toujours l’unique solution. Lors de la prise de ces médicaments, qui s’avèrent bien entendu efficaces et nécessaires dans de nombreux cas, il est par ailleurs possible de développer divers types d’affections gastro-intestinales, telles que la diarrhée, les douleurs abdominales ou encore les nausées.

En même temps, la plupart des patients ignore souvent les problématiques liées à la résistance croissante de nombreuses bactéries. Pour tenter de contrer ce phénomène des plus préoccupants, les scientifiques commencent à proposer différentes alternatives. Selon les estimations des institutions médicales et sanitaires, ces problèmes de résistance bactérienne seraient responsables d’environ 25 000 décès par année dans l’Union européenne, et d’environ 700 000 à l’échelle mondiale. Des chiffres particulièrement inquiétants, qui obligent les autorités médicales à élaborer des solutions et traitements différents. Si rien ne chnage, les spécialistes estiment que la résistance aux antibiotiques pourrait devenir une cause de décès plus fréquente que le cancer d’ici à 2050.

Autres traitements

Pour éviter d’utiliser des antibiotiques, on peut notamment se tourner vers différents médicaments et traitements disponibles en droguerie. Certains ingrédients actifs ont en effet été développés afin de traiter l’infection urinaire en se passant des antibiotiques lorsque cela s’avère envisageable. Ces ingrédients actifs font par ailleurs partie du groupe des sucres simples. Ils présentent l’avantage d’être éliminés par les urines sans résorption par l’organisme tout en inhibant l’interaction de la bactérie avec la muqueuse de la vessie. Ce type de formule assure que les microorganismes ne se lient pas aux protéines cellulaires. Il permet ainsi de les happer dans le flux urinaire pour finalement les éliminer.

Contrairement aux antibiotiques trop souvent prescrits, ce type de traitements présente ainsi l’avantage de ne pas engendrer de résistance. On notera encore que ce genre de substances moins «agressives» pour l’organisme, s’avère mieux tolérée par la plupart des personnes. Disponibles en Suisse sous forme de poudre et de comprimés, ces médicaments sont proposés par différents fournisseurs. N’hésitez donc pas à demander plus d’informations à votre médecin et pharmacien à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT