Construction et Immobilier Industrie

Bâtiments industriels, les nouveaux défis

20.03.2018
par SMA

Avec une évolution technologique toujours plus rapide et l’arrivée des constructions intelligentes, le monde de la construction industrielle change. Intégration de nouvelles technologies, système de gestion du bâtiment, consommation énergétique… les challenges à relever sont multiples.

Un peu à part dans la branche de la construction, le domaine des bâtiments industriels est très pointu. Bien que de nombreux prestataires proposent des structures préconstruites, chaque entreprise a des besoins différents. En effet, un constructeur automobile n’aura pas les mêmes infrastructures qu’un fabriquant de produits agroalimentaires. Mais cette question de la spécificité de chaque construction n’est plus le seul enjeu de la branche actuellement.

Entre BIM et connectique

Le BIM (Building Information Management) ou la modélisation numérique du bâtiment révolutionne sa conception et sa construction. Mais cette «maquette virtuelle» permet aussi aux exploitants de mieux connaître et utiliser leurs murs. Dans la continuité de cette technologie, les objets connectés sont même dans les murs, avec la possibilité, pour différents systèmes d’un bâtiment, d’interagir entre eux ou d’être gérés à distance.

La maintenance est donc plus facile. Les pannes éventuelles se localisent plus facilement (ou s’auto-détectent) ce qui permet une intervention rapide. On peut également imaginer que si un appareil arrête de fonctionner, comme un climatiseur, les autres prennent le relai pour compenser cette défaillance. C’est aussi et surtout en cas de catastrophes – feu, inondation, séisme – que ces processus automatisés prendront un rôle essentiel.

En Suisse, nos bâtiments engloutissent près de la moitié de l’énergie consommée. Ceci, alors qu’un tiers des émissions de CO2 en provient.

A l’heure où la chaine de production tend à réduire de plus en plus les délais de fabrication et d’acheminement des produits, ce gain de temps et cette garantie de sécurité sont des avancées bienvenues.

Les impératifs écologiques

L’autre grand défi des industries est de réduire leur consommation d’énergie et d’être plus vertes. En Suisse, nos bâtiments engloutissent près de la moitié de l’énergie consommée. Ceci, alors qu’un tiers des émissions de CO2 en provient. Si les villas et immeubles sont visés, les grands consommateurs peuvent également faire la différence. Alors que la tendance est à des programmes incitatifs, il est fort possible que – dans quelques années – les bâtiments industriels doivent s’adapter à des standards stricts. Dès lors, la mise aux normes risque d’être plus chère et contraignante.

Si l’isolation et l’utilisation d’énergies renouvelables sont préconisées, la technologie et les smart buildings pourront aussi faire la différence: suivre en direct la consommation énergétique d’une usine, adapter en un clic le chauffage ou l’intensité lumineuse. Les bâtiments industriels de demain seront peut-être aussi faciles à gérer qu’un petit appartement.

Texte Louis Vincent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT