Éditoriaux

L’apprentissage tout au long de la vie, la plus importante des compétences

30.06.2021
par Andrea Tarantini

Cette année, nous avons rapidement appris à surfer sur la vague de la numérisation. Au sein des entreprises, des changements conséquents se sont produits en seulement quelques semaines et mois. Les compétences numériques sont ainsi devenues plus importantes que jamais. 

Actuellement, la Suisse souffre d’une pénurie de compétences dans de nombreux domaines, en particulier dans l’informatique. Bien que, selon une étude menée par Adecco Suisse en 2020, 59% des employés aient amélioré leur savoir-faire numérique lors de la première vague de coronavirus, le besoin de formation reste important. 

En outre, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi et cherchent à se réorienter. Selon le Secrétariat d’État à l’économie (SECO), en Suisse, environ 160 000 personnes étaient au chômage en mars 2021, une augmentation de 16,5% par rapport à l’année précédente. 

L’apprentissage tout au long de la vie est la compétence la plus importante pour préparer les gens au monde du travail hybride de demain. — Mohamad Ali Mahfouz, Azure Cloud Lead Romandie chez Microsoft Suisse 

En raison de ces facteurs, il est d’autant plus important que les employés et les employeurs s’engagent dans l’apprentissage. Les cadres doivent créer une culture qui mette tout le monde au défi de se développer. La technologie évolue rapidement et il ne suffit pas d’acquérir des connaissances de base, il faut rester à jour et surveiller le développement de la technologie. L’apprentissage tout au long de la vie est la compétence la plus importante pour préparer les gens au monde du travail hybride de demain et le succès des entreprises en dépendra. 

En tant qu’entreprise, il faut contribuer à la reprise inclusive de la crise de Covid-19 et aider les gens à acquérir de nouvelles compétences et de nouveaux emplois. Afin de proposer des formations continues dans plusieurs domaines du numérique et de les rendre accessibles à tous, Microsoft et Adecco Suisse ont lancé la plateforme d’apprentissage «Skills for Switzerland» et collaborent avec les acteurs locaux du secteur public. 

Le changement culturel doit maintenant avoir lieu dans les entreprises. Les organisations doivent repenser leurs structures et leurs méthodes de travail. Elles doivent aussi accroître la transparence par des décisions fondées sur les données – pour permettre à leurs employés d’optimiser leurs processus, de mieux comprendre leurs clients et de survivre durablement sur le marché. Cela doit se faire de manière responsable et non au détriment de valeurs telles que la transparence, la sécurité ou la confidentialité. En fin de compte, les gens n’utiliseront pas les technologies s’ils n’ont pas confiance en elles.

Texte Mohamad Ali Mahfouz 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT