Digitalisation Économie Industrie Innovation

L’artisanat a encore sa place dans l’industrie de haute précision

20.09.2019
par SMA

Si l’industrie 4.0, l’impression 3D et de multiples technologies ne cessent de se développer, le travail artisanal continue de séduire un grand nombre d’acteurs industriels et représente toujours une des forces de l’économie helvétique. Dans le secteur de l’horlogerie en particulier, le fait main continue ainsi à attirer les grandes marques, et leur clientèle.

Comme la plupart des industries, l’horlogerie est également soumise à de multiples évolutions technologiques. Avec des machines de production toujours plus sophistiquées, l’artisanat persiste en occupant des segments de production très spécifiques. Un travail d’orfèvre est toujours recherché. Notamment dans le moyen et haut de gamme, car il confère au produit une valeur ajoutée certaine. En Suisse, les artisans de l’horlogerie n’ont pas dit leur dernier mot. Effectivement, ils pérennisent les savoir-faire et la tradition de la place helvétique, en démontrant par leur activité que le fait main, malgré les derniers progrès technologiques, demeure essentiel dans le secteur horloger.

L’artisanat, un travail minutieux

La fabrication d’une montre peut impliquer de nombreuses opérations industrielles automatisées. Ces dernières sont souvent réalisées à très large échelle avec une cadence des plus soutenues. Cependant, le fait main constitue encore et toujours une valeur ajoutée inégalable. Les artisans agissent sur les détails, en faisant la différence sur des tâches et pièces très spécifiques. Gravures, polissage, peinture ou encore ornements et décorations sur-mesure constituent autant d’opérations délicates souvent confiées à des mains expertes.

Si le travail artisanal existe encore, alors que d’importantes évolutions technologiques marquent l’industrie horlogère, c’est aussi parce que de nombreuses PME impliquées dans ce secteur d’activité ont su persister et faire preuve d’une grand agilité. Cette flexibilité leur permet ainsi de répondre aux demandes de leurs clients, qui travaillent très souvent à flux tendu. Et en maintenant une forte proximité avec eux, il leur arrive fréquemment de leur proposer leur expertise et leurs conseils en amont de la production, devenant alors des interlocuteurs clés et des rouages essentiels dans la chaîne de production globale.

Afin d’être capables d’intervenir rapidement sur des pièces et des matériaux très différents, pour des petites séries comme pour des grands volumes, ces entreprises collaboratrices disposent souvent d’un large parc de machines et d’outillages. Elles veillent par ailleurs à former continuellement les collaborateurs au sein de leurs équipes. Car elles ont l’optique de répondre aux souhaits et exigences de leurs clients. D’ailleurs, ces entreprises accompagnent souvent leur clientèle, suisse et internationale, depuis le début. C’est bien la preuve que le savoir-faire artisanal représente toujours une valeur recherchée par les grandes marques horlogères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT