Économie Interview Sport

Coupe du Monde: le coup d’envoi se rapproche

04.04.2018
par Thomas Pfefferlé

Fatma Samoura, secrétaire générale de la FIFA, nous explique les défis organisationnels liés à la Coupe du Monde. Interview.

Que représente l’organisation d’un événement aussi important pour la FIFA?

La Coupe du Monde de la FIFA n’est pas seulement notre événement phare. C’est aussi et surtout une formidable fête du football qui rassemble les peuples du monde entier. C’est ce que nous – la FIFA, les équipes, les supporters et les médias – attendons si impatiemment tous les quatre ans. Il faut aussi noter que, sur la base d’un modèle de solidarité, les revenus générés par la Coupe du Monde sont réinvestis dans le football à travers le programme Forward de la FIFA. Ainsi, cet événement est un outil essentiel pour développer notre sport dans le monde entier. Le fait que la compétition ait lieu pour la première fois en Russie – le plus grand pays du monde – rend cette édition d’autant plus spéciale.

En termes d’organisation, qu’implique une telle manifestation?

Organiser une Coupe du Monde en Russie comporte de nombreux défis, notamment au vu de la taille du pays. Cependant, les autorités russes et le Comité d’Organisation Local (COL) ont accompli un travail fantastique pour assurer les meilleures conditions possibles aux supporters et aux délégations des équipes. Nous avons pu nous en rendre compte lors de la Coupe des Confédérations. Depuis que la Russie a été désignée en tant que pays hôte, la FIFA et le COL ont supervisé les travaux liés aux aéroports, hôtels, stades, infrastructures d’entraînement, à la sécurité, la technologie, la main-d’œuvre, etc. C’est un événement complexe. Mais les autorités russes ont travaillé dur ces sept dernières années. Nous sommes convaincus que la compétition se déroulera sans le moindre accroc et dans une ambiance festive.

Comment se construit et développe votre interaction avec les autorités russes dans le cadre de l’organisation de cet événement?

Le Comité d’Organisation Local russe est en quelque sorte le bras opérationnel de la FIFA. Il s’occupe de domaines tels les services aux spectateurs, la sécurité dans les stades, les bénévoles et le transport des équipes, par exemple. En collaboration avec le COL, les équipes de la FIFA basées à Zurich et Moscou sont en contact avec les villes hôtes et les autorités russes. Ce qui nous permet d’évaluer les avancées réalisées. Nous sommes globalement très satisfaits. Le séminaire des équipes, tenu à Sotchi fin février, a confirmé que les associations participantes ont hâte d’y être. Elles sont satisfaites des conditions générales mises en place dans le pays.

Quels sont les points forts de la Russie pour la Coupe du Monde 2018?

La Russie est efficace au niveau des questions organisationnelles générales et a organisé de nombreux événements majeurs par le passé. À chacune de nos visites, nous sentions que c’est toute la Russie qui s’engage pour la réussite de ce projet. Il suffit de regarder l’intérêt suscité par le programme des bénévoles, pour lequel plus de 176 000 candidatures ont été reçues. Plus de 70% des candidats étaient russes.

La Russie est aussi connue pour un hooliganisme parfois assez fort. Cela complique-t-il les aspects liés à la sécurité pour vous?

Nous avons confiance dans les mesures de sécurité mises en place par les autorités russes et le Comité d’Organisation Local. Aucun incident n’est survenu lors de la Coupe des Confédérations. Nous sommes convaincus qu’il en sera de même pour la Coupe du Monde. La Russie applique déjà d’ordinaire des standards de sécurité élevés, adaptés aux exigences spécifiques qu’imposent de tels événements sportifs majeurs. Nous sommes également en contact avec toutes les parties prenantes en ce qui concerne l’évaluation continue des risques. Ce qui permet la mise en œuvre de mesures préventives en coopération avec les autorités policières nationales et internationales.

Parlez-nous des différents aspects liés aux supporters, quels sont les avantages du Passeport Supporter (Fan ID)?

La Coupe du Monde 2018 en Russie sera une fantastique fête du football qui nous transportera dans 11 villes hôtes formidables et 12 stades ultra-modernes. Le Fan ID est une carte d’identité de supporter introduite par les autorités russes pour faciliter la vie des spectateurs. Sans elle, il sera impossible d’entrer dans les stades. En plus d’être un dispositif de sécurité important pour les autorités, le Fan ID permettra aux ressortissants étrangers ayant acheté des billets pour les matches d’entrer sans visa en Russie et de bénéficier de services de transport gratuits – certains trains reliant les villes hôtes et les transports publics dans ces villes les jours de match. Il y avait quelques inquiétudes concernant le Fan ID en amont de la Coupe des Confédérations de la FIFA, mais au final, tout s’est bien passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT