Finance

La personnalisation dans l’intégration de la durabilité en banque privée

11.09.2021
par Andrea Tarantini

Parmi les défis actuels auxquels sont confrontées les banques privées, se trouve aussi le besoin de personnalisation dans l’intégration de la durabilité. Ce dernier passe d’abord par la mise en place de méthodologies de notation environnementale, mais aussi par des solutions d’investissement durables sur-mesure. 

Aujourd’hui, dans l’environnement complexe qu’est la banque privée, les clients sont de plus en plus exigeants. La multiplication des produits d’investissement, le besoin de digitalisation, le caractère hétérogène de la clientèle et l’intégration de critères solides de durabilité complexifient davantage le métier du banquier privé qui, face à tous ces défis et à un grand flux d’informations, doit tout de même y voir clair et définir les besoins de ses clients et les solutions qui leur conviennent le mieux. 

Définition de méthodologies de notation environnementale 

L’intégration de la durabilité est aujourd’hui à l’ordre du jour dans les services proposés par les banques privées. Elle permet à ces dernières de financer l’économie de manière éthique, de développer et impliquer leurs collaborateurs de manière responsable, mais aussi d’être des agents de changement positif en accélérant le passage vers un avenir plus vert et durable. Les possibilités d’investissement durable proposées aux clients sont ainsi de plus en plus nombreuses, tout comme le nombre d’investisseurs soucieux de l’environnement. Pourtant, le green washing, pratique consistant à faire passer pour responsables des produits financiers qui ne le sont pas, est aussi une réalité bien établie dans l’univers bancaire. 

À ce sujet, Jérôme Eschbach, Head of Impact Solutions au sein de la banque BNP Paribas en Suisse, explique: «Aujourd’hui, pour éviter le green washing, les services d’une banque privée fiable doivent s’appuyer sur une méthodologie interne de notation environnementale, sociale et de gouvernance qui couvre la plupart des classes d’actifs.» Les banques privées ne peuvent pas tenir pour acquis tous les produits d’investissement qui se proclament durables. Elles doivent en effet réaliser leurs propres évaluations de ces produits avant de les proposer à la clientèle. C’est notamment ce que fait la banque BNP Paribas qui, après avoir commencé à noter ses fonds et les Exchanged Traded Funds (ETF), puis les actions et les obligations, a également lancé sa propre méthodologie de notation des obligations vertes et des obligations souveraines et supranationales, et s’apprête à lancer une méthodologie similaire pour les produits structurés. Proposer une approche de ce type signifie dépasser les méthodologies de notation extra-financière disponibles sur le marché et limitées aux fonds, actions et obligations avec des systèmes hétérogènes. D’ailleurs, personnaliser ses méthodologies de notation environnementale permet de fournir aux clients une évaluation globale de la qualité ESG (Environnementale, Sociale et de Gouvernance) de leurs portefeuilles d’investissement, toutes classes d’actifs confondues. 

Personnaliser les solutions d’investissement durable 

Depuis longtemps, les banquiers privés ont pu apprécier l’hétérogénéité et la segmentation de leur clientèle. Ils ont également remarqué l’évolution constante des comportements et des attentes de leurs clients. C’est pourquoi, il s’avère crucial d’identifier les différents besoins des clients de toutes générations et de tenir compte de leurs valeurs individuelles, ainsi que de leurs intérêts, motivations et objectifs financiers. Aujourd’hui, pour une banque privée, un véritable engagement ne se traduit pas seulement par des services différents et innovants qui intègrent la durabilité et qui permettent de se positionner comme une institution pionnière en matière de solutions à impact positif. S’engager auprès de ses clients, signifie également offrir un parcours original et personnalisé. Ainsi, être en mesure de proposer un vaste panel de solutions d’investissement durable véritablement personnalisées et de construire des portefeuilles qui reflètent au mieux le profil des investisseurs est un véritable défi pour les banques privées, mais aussi une nécessité pour fidéliser les clients existants et en engager de nouveaux. 

Dans le cadre du conseil relatif aux produits d’investissements durable, il s’avère tout d’abord important de sensibiliser les clients au thème de la durabilité et aux Objectifs de Développement Durable de l’ONU tout en découvrant leur profil d’investisseur responsable. Conseiller convenablement les clients privés en investissement durable est un service crucial que tout banquier doit fournir de manière personnalisée. C’est pourquoi, les conseils doivent être dispensés par des véritables experts en solutions à impact positif, qui sont capables de couvrir les thèmes de l’investissement durable et de ce qu’on appelle l’impact investing. Il s’avère enfin essentiel de proposer un service de suivi des clients en fournissant, par exemple, des rapports de durabilité qui analysent la qualité ESG des investissements réalisés. 

Texte Andrea Tarantini 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT