Développement durable Lifestyle

«Une génération plante des arbres, la suivante profite de l’ombre»

24.06.2019
par SMA

Ce proverbe chinois s’applique à de nombreux aspects de la vie. Notamment au changement climatique que l’on observe aujourd’hui dans le monde. À l’origine, le message contenu dans ce proverbe pouvait sembler positif. Cependant, on peut aussi l’interpréter bien différemment. Les actions (ou inactions) d’une génération se répercutent sur la vie de la génération suivante. Au sujet du changement climatique, il s’agirait plutôt d’«inactions», qui auront des conséquences graves sur les générations futures. Oui, nous parlons bien là d’un problème qui concernera plusieurs générations.

La génération Z connaît également ce fait. Nous le savons depuis les années 1980: le temps nous est compté. Le sablier continue de se vider et pas tout le monde ne prend au sérieux le changement climatique. Et les jeunes en ont assez. «On est là, on ose le dire: vous volez notre avenir!» scandent-ils.

Inspirés par l’engagement de la jeune Suédoise Greta Thunberg (16 ans), des millions de jeunes se sont mobilisés à travers le monde et organisent des manifestations pour le climat. Et la Suisse n’échappe pas à la tendance. Si l’on s’en réfère à l’élection du gouvernement zurichois, on pourrait dire que le cri de ces jeunes a été entendu. On attend maintenant de savoir si au printemps, le vent qui soufflera dans le Palais fédéral sera moins pollué par le CO2, en plus d’être plus frais, puisque l’avenir du tourisme suisse est également concerné.

En effet, le changement climatique affecte particulièrement les paysages suisses. Par exemple, dans les Alpes, le réchauffement est presque deux fois plus important que la moyenne mondiale. Les espaces naturels et culturels suisses sont en bien des points menacés. Il est d’autant plus important que la Suisse joue un rôle précurseur au sujet de la durabilité: les espaces alpins offrent de plutôt bonnes conditions, que ce soit pour les énergies renouvelables, la nourriture locale et biologique ou encore la conservation de la culture et des traditions. C’est dans ces Alpes, où les ressources se font plus rares et où le paysage vit de son authenticité, que la durabilité doit avoir un rôle central.

Le changement climatique a montré que la jeunesse d’aujourd’hui accordait beaucoup d’importance à la durabilité. Dans le domaine du tourisme, on devrait aussi connaître ce fait et l’exploiter. Le tourisme écologique, l’agritourisme, le tourisme médical: autant de domaines qui devraient gagner en sens à l’avenir. Les spécialités locales et régionales cultivées et produites de manière durable ont un côté nature qui plaît énormément aux touristes. En outre, la «détox digitale» devrait également gagner en importance pour la génération connectée, et les Alpes suisses offrent tout ce dont cette partie de leurs visiteurs a besoin. La Confédération et le Parlement, en signant l’Accord de Paris sur le climat et en se fixant l’objectif de respecter l’agenda d’ici 2030, a déjà fait un premier pas vers un développement durable et une réduction des émissions de CO2, mais finalement, c’est à nous tous de participer pour atteindre cet objectif.

Le changement climatique affecte particulièrement les paysages suisses. – Barbara Gisi

Oui, vous aussi, chers lecteurs, vous pouvez apporter votre contribution à la sauvegarde du climat et au développement durable du tourisme, en:

  • ne voyageant pas trop loin: passez plus de vacances en Suisse;

  • profitant des offres des transports publics, ou en choisissant de passer des vacances «randonnées à pied ou à vélo»;

  • évitant tant que possible de prendre l’avion pour des trajets courts;

  • réfléchissant à vos habitudes de consommation. Essayez de consommer moins de viande: vous n’avez pas besoin d’arrêter radicalement d’en manger, réduisez les quantités petit à petit, et essayez, tant que possible, de consommer local et durable;

  • devenant acteur du changement! Sensibilisez votre entourage ou trouvez de nouvelles inspirations.

Vous trouverez dans les pages suivantes des conseils et des offres qui devraient vous convaincre que la Suisse est une destination de vacances à la fois époustouflante, durable et reposante.

Je vous souhaite une bonne lecture et vous remercie de votre attention.

Texte Barbara Gisi, Directrice de la Fédération du Tourisme Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT