Finance Immobilier

Du rêve à la propriété: quels enjeux pour les acheteurs?

11.09.2021
par Andrea Tarantini

De nombreux locataires en Suisse rêvent de posséder leur propre foyer. Devenir propriétaire est toutefois une étape de vie importante qui comporte des enjeux personnels, mais aussi financiers. Quels conseils donner aux personnes souhaitant franchir le pas? Stéphan Mischler, Directeur Opérationnel de DL MoneyPark, le premier spécialiste hypothécaire et immobilier, livre quelques conseils. 

Les prix de l’immobilier ont encore augmenté au cours des dernières années. Pourquoi alors devenir propriétaire reste toujours un projet de vie plébiscité par les Suisses et les Suissesses? 

De nombreuses raisons parlent en faveur de l’achat immobilier! Posséder sa propre maison est un rêve pour beaucoup de personnes et constitue un projet de vie émotionnel. La maison individuelle à la campagne reste le type d’habitation le plus convoité pour y construire sa vie de famille. Néanmoins, devenir propriétaire comporte également des enjeux financiers. En plus de constituer un patrimoine personnel, il s’agit d’une solution très attractive en raison du contexte actuel de faibles taux d’intérêt hypothécaires. On estime que les propriétaires économisent jusqu’à 50% des coûts de logement par rapport aux locataires, une somme considérable pour alléger le budget du ménage. En outre, la pandémie a mis en avant l’importance du logement comme lieu de vie et de repos. 

De nos jours, dans quelle mesure l’accession à la propriété est-elle facilitée? 

Malheureusement, le contexte immobilier actuel ne favorise pas l’accession à la propriété: les prix de l’immobilier ont augmenté plus de cinq fois plus que les revenus au cours des dix dernières années. L’achat d’une résidence est coûteux et le calcul de la tenue des charges se révèle être l’un des obstacles principaux, typiquement dans le cas d’un couple avec enfants. Les normes strictes appliquées par la plupart des fournisseurs en matière de tenue des charges constituent souvent une barrière pour les jeunes familles, et ce malgré des taux d’intérêt hypothécaires historiquement bas. Toutefois, le marché hypothécaire évolue et de nouvelles opportunités de financement existent. 

Quels conseils donneriez-vous à une famille qui envisage d’acheter sa propre maison? 

La première étape indispensable est de clarifier sa situation financière avant même de débuter la recherche du bien. Les acheteurs doivent connaître de manière précise quelles sont les propriétés à la hauteur de leurs moyens financiers. La détermination de son potentiel d’achat peut être effectuée auprès d’experts.es en financement ou grâce à certains outils en ligne. C’est un gain de temps considérable, car seuls les biens entrant dans le budget seront visités. 

Il faut ensuite réunir la totalité des documents obligatoires. Ces derniers sont répartis en deux catégories principales: ceux qui concernent les demandeurs du financement (pièce d’identité, permis de séjour, documents attestant de la situation financière, apport de fonds propres) et ceux en rapport avec l’objet immobilier (plan du bien, feuillet du registre foncier, plaquette de vente). 

Lorsque la propriété idéale a été trouvée, il faudra réagir très rapidement. Par conséquent, il est important de comparer et d’obtenir en amont la meilleure offre de financement. Il est fortement recommandé de s’adresser non seulement aux banques, mais aussi aux compagnies d’assurance et aux caisses de pension. Ces dernières, en particulier, sont souvent plus souples dans la conception de leurs produits et proposent des solutions attrayantes, avec par exemple la possibilité de résilier sans frais son prêt hypothécaire à taux fixe en cas de revente du bien. En outre, les directives de financement des différents fournisseurs hypothécaires diffèrent les unes des autres – si un prestataire refuse le dossier, il se peut très bien qu’un autre établissement l’accepte. 

En Suisse, les propriétaires restent souvent dans leur logement durant de très nombreuses années. Comment assurer un financement durable sur le long terme? 

Malheureusement, cet aspect est souvent négligé. Lors de la conclusion d’un prêt hypothécaire, il est non seulement important de prendre en compte la situation financière actuelle, mais aussi de planifier le futur et d’anticiper les imprévus pouvant entraîner des répercussions sur sa situation personnelle ainsi que sur celle de sa famille. L’achat d’un logement doit être effectué en tenant compte des impacts financiers à l’heure de la retraite, en cas d’invalidité ou de décès. L’analyse des possibilités d’optimisation fiscale doit également faire partie intégrante de la réflexion. 

À l’heure actuelle, la demande dépasse largement l’offre de biens résidentiels sur le marché. Comment peut-on trouver le bien de ses rêves? 

Actuellement, les personnes en quête d’un bien peuvent allier les solutions digitales à l’accompagnement personnalisé d’un expert. Nous constatons que les futurs propriétaires manquent parfois d’informations claires et transparentes sur le bien visé, par exemple au sujet de l’évolution de sa valeur au cours des dernières années, des projets de construction dans la région, de l’accessibilité en transports publics ou du niveau de nuisance. Ces informations complémentaires peuvent toutefois aider à cibler sa recherche de logement et à prendre une décision de manière plus réfléchie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLE PRÉCÉDENT
ARTICLE SUIVANT